Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Architecte

TRÉLAT

Informations :

  • Prénom: Émile
  • Nationalité: Française
  • Activité: Architecte
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Paris le 6 mars 1821 - Décédé à Paris le 30 octobre 1907

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Émile Trélat est un homme politique français. Fils d’Ulysse Trélat, il est diplômé de l’École centrale en 1840, dirige une usine de céramique en Seine-et-Marne puis se tourne vers l’architecture. Il est professeur de construction civile au Conservatoire national des arts et métiers de 1854 à 1895 et fonde en 1865 l’École centrale d’architecture (succédant à son père à la direction de l’école en 1907, Gaston Trélat, fils d’Émile Trélat, reste fidèle aux principes de la fondation et introduit des nouveaux cours : construction métallique, béton armé, hygiène tropicale).

Dans la première partie de sa vie professionnelle, Émile Trélat est initié à l’architecture par Ludovico Visconti qui l’associe à certains de ses travaux : en 1842, il le charge, avec Ernest Mangeon, architecte du département de Seine-et-Marne, de l’inspection des travaux de restauration du château de Vaux-Praslin ; en 1848, il l’engage pour collaborer au projet d’aménagement du Louvre. Après avoir, pendant quelques mois, secondé son père nommé Ministre des Travaux Publics en juin 1848, Émile Trélat concourt avec succès à la fonction d’architecte du département de Seine-et-Marne, est nommé membre du Conseil d’Hygiène Publique de France et participe, auprès d’Eugène Flachat, au projet de la gare de chemin de fer de Saint-Germain.

Le coup d’État de 1851 met provisoirement un terme à cette carrière. Émile Trélat, refuse de prêter serment au nouvel ordre impérial et perd toutes les situations officielles qu’il occupait. Pendant trois ans, il participe à divers projets d’architecture, notamment ceux du chemin de fer entre Lille et Strasbourg, de l’aménagement de la place des Quinconces à Bordeaux et des Halles Centrales de Paris.

L’année 1854 (Émile Trélat a 33 ans) marque son retour au service de l’État et le début d’une longue carrière d’enseignant. Il est nommé Professeur à la chaire de Constructions civiles. Le fer et la fonte trouvent une place relativement réduite dans ce cours. Certes, la résistance de ces matériaux, leur rôle dans la construction, les conditions de leur emploi, leur influence sur les formes architecturales, la comparaison des avantages relatifs de l’un et l’autre sont des thèmes qui apparaissent dans le cours d’Émile Trélat dès l’année 1854-1855, mais sans qu’ils fassent l’objet d’un approfondissement particulier qu’aurait justifié l’essor de l’architecture métallique dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Il reste titulaire de cette chaire jusqu’au 31 mars 1894.

L’architecte-constructeur, tel qu’Émile Trélat le définit, est aussi un artiste, c’est-à-dire « celui qui a ou adopte une pensée et qui l’exprime spécialement dans une forme sensible ». Tous les artistes doivent cependant, selon Émile Trélat, remplir une condition essentielle : il faut que les objets qu’ils produisent soient appropriés à l’emploi, à l’usage qui doit être le leur. L’art doit donc être tenu éloigné de l’industrie où les objets sont fabriqués en série.

En 1871, il est architecte en chef du département de la Seine. Il est député de la Seine de 1891 à 1898, siégeant sur les bancs radicaux.

 

Sources et liens externes

Sources : Wikipédia - http://www.esa-paris.fr/Historique.html - http://ccrh.revues.org/2768
Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

465 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Architecte

ARNAUD Gustave

Élève à l'École spéciale d'architecture, puis élève d'Émile Vaudremer à l’École des Beaux-Arts (à l'atelier en août 1874), admis en 2è classe le 29 avril 1874, ...

18 juillet 2019

84 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Architecte

DUPUY Louis Auguste

Élève de Dommey à l’école des Beaux-Arts. Architecte de la ville de Chaumont. Réalisations : Monument des soldats de la Haute-Marne tués à l’ennemi - Ch...

3 juin 2019

84 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Architecte

SCHACRE

Architecte à Champagnole. Réalisations : Monument aux morts à Chaux-de-Crotenay (Jura), 1920 Kiosque de Belle-Frise à Champagnole construit en 1898 s...

13 mai 2019

108 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

Information à propos du contributeur

  • Publié par : Patricia
  • Membre depuis : 22 mai 2014

Autres contributions de Patricia

Plus récentes contributions de Patricia »

QR CODE