Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Architecte

TOURNAIRE

Informations :

  • Prénom: Joseph Albert
  • Nationalité: Française
  • Activité: Architecte
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Nice le 11 mars 1862 - Décédé à Paris XVIe le 11 janvier 1958

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
TOURNAIRE
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Prix de Rome en architecture 1888. Fouille de Delphes (1892-1901), relevés et reconstitutions graphiques du sanctuaire d’Apollon. Carrière d’architecte officiel et d’enseignant à l’école des Beaux-Arts de Paris. Architecte en chef de la ville de Paris et de l’exposition coloniale de 1931.

Élu membre de l’Académie des beaux-arts en 1919. Élu président de la Société des artistes français en 1939 et 1945.

Grand officier de la Légion d’honneur en 1947.

Albert Tournaire est surtout connu pour ses relevés et ses restitutions du sanctuaire d’Apollon à Delphes, fouillé de 1892 à 1897 par l’École Française d’Athènes sous la direction de Théophille Homolle. Ses dessins furent exposés lors de l’Exposition Universelle de 1900 à Paris, où il obtint une Médaille d’or.

Plusieurs architectes importants au XXe siècle furent ses élèves, parmi lesquels Albert Laprade et Jean-Baptiste Mathon.

 

Principales réalisations :

  • Palais et pavillons de l’Exposition coloniale de 1895 à Bordeaux
  • Hôtel Winter-Palace (1901), Menton
  • Villa Arnaga – Villa d’Edmond Rostand (1903), Cambo-les-Bains ; la Villa Arnaga abrite le Musée Edmond Rostand
  • Premier musée archéologique de Delphes (1903)
  • Hôtel de la Caisse d’Épargne des Bouches-du-Rhône à Marseille (1904)
  • École des Sourds Muets, dite Institut Baguer, à Asnières-sur-Seine (1905) avec Émile Ulmann
  • Construction des locaux du Tribunal de grande instance de Paris (1911), palais de Justice, façade donnant quai des Orfèvres, Paris
  • Villa Île-de-France, fondation Ephrussi-de-Rothschild (1911-1912), dont il est le premier conservateur en 1934, Saint-Jean-Cap-Ferrat
  • Annexe du lycée Fénelon (1911-1913), Paris
  • Institut médico-légal (1914), Paris
  • Immeubles d’habitation des 28 et 30, avenue d’Eylau, (1912), Paris, où il résida.

Sources et liens externes

Sources : Wikipedia.
Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

650 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Architecte

SAUTEREY

Conducteur des Ponts et Chaussées jusqu’au 5 février 1877. Architecte communal agréé, après épreuves, par l’administration départementale du Jura depuis le 1...

30 septembre 2020

40 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Architecte

PAINCHAUX

Painchaux est né le 20 avril 1796 à Besançon. Fils de Jean Baptiste Painchaux mort en 1830, architecte à Besançon. Père de Francisque Painchaux (1825-1871...

3 septembre 2020

79 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Architecte

HÉRÉ DE CORNY

Emmanuel Héré fait ses premiers pas dans le milieu de l'architecture par le biais de son père, contrôleur des travaux au service de Léopold Ier de Lorraine. Élè...

25 août 2020

87 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE