Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Taureau – Nîmes

Informations :

  • Sculpteur 1: CAIN
  • Fondeur: FONDERIES DENONVILLIERS
  • Architecte: BLANC
  • Adresse ou lieu-dit: boulevard Jean-Jaurès
  • Code postal (en France): 30000
  • Localité: Nîmes
  • Département: 30 - Gard
  • Région: Languedoc-Roussillon
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Fonte
  • Type d'oeuvre: Sculptures animalières
  • Morphologie: statue
  • Année: 1937
  • Titulaire(s) et droits sur les photos:

    Musée d'Orsay, Fonds Debuisson

    Micheline Casier 2012

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Taureau – Nîmes
Taureau - Nîmes - Image1Taureau - Nîmes - Image2Taureau - Nîmes - Image3Taureau - Nîmes - Image4Taureau - Nîmes - Image5Taureau - Nîmes - Image6Taureau - Nîmes - Image7Taureau - Nîmes - Image8Taureau - Nîmes - Image9
Fiche créée ou mise à jour par : le 25 août 2015

Description:

Cette statue semblait être en partie une exaltation du monde agricole puisque aux pieds du boeuf sont représentés une gerbe de blé et un soc de charrue. Il était donc impensable de laisser ces attributs agricoles à la vue des passants et s’imposa alors la nécessité de les cacher. Fondus dans la masse de la statue en bronze (sic : fonte en fait) , ils ne pouvaient être déposés sans endommager l’oeuvre et il fallut donc disposer la statue suffisamment en hauteur pour écarter ces attribues de la vue des passants. L’architecte Raymond Blanc confie la réalisation du piédestal à André Méric et Clair André. En partie basse, les armoiries de Paris et Nîmes sont représentées. Localisation à l’origine : Nîmes, boulevard Jean-Jaurès (Gard)

Robert Clément, écrit : « Les édiles parisiens furent heureux d’acquiescer à sa demande et le Bœuf du Trocadéro prit le chemin de Nîmes… mais le problème, lorsqu’il fut dans nos murs, était de le transformer en taureau de combat… ce n’était pas facile, car toujours ce soc de charrue et cette satanée gerbe de blé lui enlevaient toute velléité de méchanceté… il fallait le mettre à une hauteur convenable, pour que l’on ne puisse plus voir ce qu’il avait aux pieds. » Il sera érigé sur une colonne au rond-point de Camargue, et placé à une hauteur suffisante pour que le public ne puisse remarquer le soc de charrue et la gerbe de blé. »

Inscriptions

sur la face principale du socle : la ville de Paris à la ville de Nîmes étant président du conseil miunicipal de Paris Raymond Laurent né à Nîmes MCMXXXVII sur la face arrière du socle : monument inauguré le 15 mai 1937 fêtes du taureau 8-6 mai Hubert Rouger étant maire de Nîmes ; inscription de quatre vers en provençal signés Laforêt signé sur la base de la statue.

SIMBEV DE VIDO RENADIVO ! SIMBEV DE VOIO E DE FIERTA ! TE SALVDAN O TAV ! D’VNO AMO QVE S’AVRIVO VERS TV ! SIMBEV DE FORCO E DE FECOVNDITA Symbole de vie renaissante Symbole de vie et de fierté Nous te saluons O Taureau ! d'une âme qui s'élance vers Toi signe de Force et de Fécondité

Historique

Première localisation : jardins du Trocadéro en 1878 avec les deux autres taureaux installés square Georges Brassens à Paris.

1937 : ce bronze [ en fait une fonte qui était dorée] ayant pour titre Boeuf orne avec trois autres statues d’animaux (aujourd’hui conservées au musée d’Orsay) le plan d’eau du palais du Trocadéro à Paris. Le Trocadéro étant démoli pour laisser la place au palais de Chaillot, les sculptures sont dispersées. Le Boeuf est donné par la ville de Paris à celle de Nîmes à l’initiative de son député-maire, Hubert Rouger, questeur à la Chambre des députés. Un devis du 31 mars s’élève à 100 000 francs pour la réalisation du piédestal et la pose à Nîmes de cette statue rebaptisée le Taureau. Les travaux du piédestal sont terminés à la hâte quelques jours à peine avant l’inauguration. Le monument est inauguré au cours des fêtes du Taureau le 15 mai en présence d’Edouard Herriot, président du Conseil et de Raymond Laurent, président du conseil de Paris et originaire de Nîmes. Une polémique éclate car certains Nîmois considèrent l’oeuvre comme un ‘rebut’ de Paris.

Référence source

Fonds Debuisson Documentation du musée d’Orsay Base Palissy, ministère de la Culture, 1994 Communication écrite de M. Vazeilles, Nîmes, archives municipales, 14 février 2003 Sur le terrain : Micheline Casier 2012
Numéro d'identification de la fiche : M10192

      

7462 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie ,

 

Monumen

Statue : L’Histoire gravant ses tablettes – Musée Lorrain ̵...

Statue en bronze représentant l'Histoire gravant ses tablettes, située dans une salle du Musée Lorrain

18 décembre 2022

71 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Groupes d’enfants debout (2) – Jardin de la mairie – Éper...

Les groupes se trouvent dans le parc de la mairie d'Épernay, de chaque côté du perron, sur la balustrade qui entoure le parterre central.

15 décembre 2022

65 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Statue Mireille – Avenue d’Arles – Les Saintes-Maries-de-...

Localisation : Les Saintes-Maries-de-la Mer (Bouches-du-Rhône), avenue d'Arles, place Mireille.

8 décembre 2022

2537 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE