Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

SIMART

Informations :

  • Prénom: Pierre Charles
  • Nationalité: Française
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Troyes en 1806 - Décédé à Paris en 1857

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
SIMART
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Élève de Desboeufs, de Dupaty, de Cortot, Pradier et Ingres (celui-ci était à la tête de l’Académie de France à Rome quand Simart y séjourna, en 1834). Entre à l’École des Beaux-Arts en 1824. Deuxième prix en 1831, Premier prix de Sculpture en 1833. Expose au Salon entre 1831 et 1855. Première médaille en 1840, puis une autre à l’Exposition universelle de 1855. Décoration du tombeau de Napoléon 1er aux Invalides. Œuvres en fonte de fer par le Val d’Osne : Statues religieuses, Vierge, La Foi, L’Espérance et la Charité, Minerve, Vénus. Élu à l’Institut en 1852 à la place de Pradier.

Son œuvre majeure est donc le tombeau de Napoléon : dix bas-reliefs en marbre dont il en exécuta sept : la Légion d’Honneur, les Travaux Publics, le Commerce et l’Industrie, la Cour des Comptes, le Concordat, le Code, le Conseil d’État, l’Administration et la Pacification des troubles. Les trois derniers ont été réalisés par Ottin, Lanno et Petit, d’après ses esquisses.

Il travailla dix ans (1846-1855) à une grande Minerve d’or et d’ivoire, restitution conjecturale du chef-d’œuvre de Phidias, pour le duc de Luynes qui dépensa des sommes colossales pour cet essai de la rénovation de la statuaire chryséléphantine (prit place dans la galerie du château de Dampierre). L’orfévrerie est due à Duponchel.

Il a travaillé pour le Louvre (fronton du pavillon Sully) ; pour l’ancien hôtel de Ville (colonnes du Trône : figures ailées en haut-relief symbolisant la Justice et l’Abondance) ; pour le château de Dampierre, la cathédrale de Troyes, l’église Saint-Pantaléon de Troyes (quatre bas-reliefs en bronze pour la chaire : la Foi, L’Espérance, la Charité, la Libéralité), 1828.

Portrait de l’architecte Visconti, médaillon en bronze, fondu par Eck et Durand.

Œuvres dans Lami, t. VIII, p. 259-262.

Outre ce qui est cité ci-dessus : Félix Duban, médaillon en plâtre (musée de Troyes), un exemplaire en bronze au musée de Vire.

71 œuvres ont été données par sa veuve au Musée de Troyes.

Sources et liens externes

Sources : Dictionnaire Bénézit, dictionnaire Lamy, Les bronzes du XIXe siècle, dictionnaire des sculpteurs (Kjellbert Pierre, les Éditions de l’amateur, Paris, 1996), L’univers des bronzes (Devaux Yves, Éditions Pygmalion, Paris, 1978), L’âge de la fonte (Renard Jean-Claude, Les éditions de l’amateur, Paris, 1985), Wikipédia.
Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

1174 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Sculpteur

PIOCHE

Charles Augustin Pioche né à Metz le 2 septembre 1762 et mort dans la même ville le 15 février 1839 est un sculpteur français. Il fut actif en Lorraine entre...

11 octobre 2023

264 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

CHARDIGNY

Pierre Joseph Chardigny (né Pierre Joseph Demongé le 20 février 1794 à Aix-en-Provence et mort le 23 avril 1866 à Paris) est un sculpteur et médailleur français...

6 octobre 2023

188 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

DUPUIS Jean Baptiste Daniel

Jean Baptiste Daniel Dupuis, dit Daniel Dupuis, né le 17 février 1849 à Blois (Loir-et-Cher) et mort le 14 novembre 1899 à Paris 16e, est un peintre, sculpteur ...

6 octobre 2023

252 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE