Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Fondeur

RÉMOND

Informations :

  • Activité: Fondeur

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Rémond François (1745 ou 47 – après 1806)

Ciseleur-doreur-fondeur. Embauché comme ciseleur par Launay, après l’éviction de celui-ci, il dirige avec Amélie Gonon et le menuisier Ravenet les derniers travaux de la colonne Vendôme. Il fond sans talent, au sable, le Desaix de Dejoux.

Le fondeur Rémond n’est jamais désigné, dans les documents que nous avons consultés, que sous son nom de famille sans autre précision. Nous pensons qu’il s’agit probablement de François Rémond, officiellement ciseleur-doreur issu d’une lignée de fondeurs-ciseleurs déjà établis sous l’Ancien Régime. Rémond avait auparavant fondu pour Denon le Buste en Hermès colossal destiné au tympan du musée du Louvre, modèle de Bartolini, fonte de 1805, et il avait expertisé des fontes de Gonon et Canlers pour Denon. Le résultat calamiteux de sa fonte au sable du Desaix de Dejoux donnera pour longtemps des arguments aux contempteurs du procédé.

François Rémond ou Raimond (1745 ou 1747-1812, maître en 1774) qui exerça son activité au moins de 1778 à 1803, paraît avoir été l’un des maîtres doreurs-ciseleurs les plus importants de la place de Paris. Son chiffre d’affaires s’élevait à 161 000 livres tournois en 1784, et le marchand-mercier Daguerre lui régla à lui seul la somme de 275 000 livres tournois pour les années 1786-1788.

Son activité était double : d’une part il fournissait des matières premières et des journées de compagnons à une fonderie qui lui revendait la fonte ; d’autre part il faisait transformer cette fonte et il commercialisait les pièces ainsi ouvrées et transformées soit demi-finies, soit dorées et ciselées dans ses propres ateliers.

On compte, au premier rang de ses clients réguliers Daguerre, les ébénistes Roetgen, Riesner, Frost, l’orfèvre Clément, le ciseleur Gouthière, les horlogers Lepaute et Lépine. Il travailla, sans doute sur des modèles de Bélanger, pour le comte d’Artois (travaux à Bagatelle et au palais du Temple) et pour Baudard de Sainte-James ; également pour les architectes Cellerier et Ledoux, et pour Thélusson, client de ce dernier. Parmi ses clients importants, on note en outre le prince de Soubise, les ducs d’Orléans, de Laval et de Penthièvre, la duchesse de Lauzun, la marquise de Nicolaÿ, l’intendant de Cypierre et le financier Paris de Montmartel.

Les registres de comptes permettent de suivre son activité pendant une trentaine d’années ; ils constituent, une mine de renseignements pour les historiens de l’art qui peuvent y repérer ses oeuvres.

 

Pour information : Les archives de François Rémond ont été achetées par les Archives nationales en 1983. Dates extrêmes des documents : 1798-1812. Librement communicable.

Sources et liens externes

Sources : 1) Christian Baulez, François Rémond et le goût turc dans la famille royale au temps de Louis XVI. Colloque Versailles, 29 septembre - 4 octobre 1985. - 2) Hans Ottomeyer et Peter Pröschel (sous la direction de). Vergoldete Bronzen, Munich, 1982, vol. II, p. 561 (597-599), 642. - 3) Archives nationales : 183 AQ - 4) http://inha.revues.org/3474#tocto2n288
Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

1234 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Fondeur

MIROY

Atelier fondé en 1780. Miroy frères, brevetés, 10 rue d’Angoulême-du-Temple, Paris 11e et Oxford street à Londres. Les Miroy Frères (dont Miroy aîné Jean-Bap...

9 septembre 2021

72 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Fondeur

BOY

Adresse : 116 rue de Turenne, ancien Saint-Louis (Marais), Paris. Fabrique de zinc d’art et bronzes. Jean Boy, né en 1818, est le patriarche de la sculpture ...

9 septembre 2021

51 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Fondeur

DÉNÉCHÈRE et CHASSARD

Fondeurs en métaux à Angers. Formation de la société en nom collectif DÉNÉCHÈRE et CHASSARD pour une durée de 8 ans - Acte du 30 décembre 1881. La société...

12 mai 2021

153 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE