Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Fondeur

QUESNEL

Informations :

  • Activité: Fondeur

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

QUESNEL Édouard ou Eugène (ca 1792 – avant 1858)

 

RICHARD et QUESNEL (1821 – 1836)

Adresse :

– 13 rue des Enfants rouges, Paris 3e (1835)

 

Quesnel, ciseleur, s’associe à Louis RICHARD (1791-1879). Cette alliance en 1821 souligne l’ambition de Richard de passer de la petite fonte plate à la statuaire. Quesnel et Louis Richard éditent en particulier des statuettes en série d’auteurs contemporains, qui ont un grand succès. Quesnel s’occupe plus précisément de la production de figures et d’ornements. Richard se consacre plutôt à la fonte mécanique. Ils produisent des sujets en bronze, des pendules, des médailles, des instruments d’optique. Ils travaillent sur commande pour différents sculpteurs renommés : David d’Angers, Moine, Rude,  Barye et, quoique le mot ne soit pas encore inventé dans ce domaine, les deux hommes commencent à pratiquer l’édition. En 1834, à l’Exposition des produits de l’Industrie, ils présentent un tirage en bronze du Pêcheur dansant la tarentelle, de Duret, dont la première épreuve avait été fondue l’année précédente par Gonon. En 1835, ils sont indiqués comme fondeurs, 13 rue des Enfants rouges. Ils se séparent vers 1836 (au moment de la fonte du Surtout du Duc d’Orléans pour laquelle ils obtiennent commande séparément) pour une raison que nous ignorons, mais qui pourrait fort bien correspondre à une différence de points de vue sur la gestion de l’entreprise car l’esprit excessivement aventureux de Quesnel l’entraînera bientôt vers la faillite.

 

QUESNEL et Cie (vers 1836 – 1844-1855)

Adresses :

– 13 rue des Enfants rouges, Paris 3e

– 22 rue des Amandiers-Popincourt, Paris 20e (auj. rue du Chemin vert) (après 1848)

– 112 rue de Richelieu, Paris 1er/2e (1844)

– 15 rue de la Paix, Paris 1er/2e (magasin)

– 15 rue des Trois Bornes, Paris 11e (1852)

 

Quesnel reste quelque temps domicilié rue des Enfants rouges puis bientôt s’installe dans les locaux de Carbonneaux dont l’activité vient de cesser, rue des Amandiers-Popincourt. Dès 1835, cet homme inventif et audacieux mais peu prudent se lance avec le sculpteur animalier Christophe Fratin dans une production massive destinée à un marché encore trop jeune pour l’absorber. Au cours de sa première faillite en 1839, Quesnel se retourne contre Fratin, entraînant le sculpteur dans sa chute. Puis il reprend plus ou moins pied, produit quelques fontes d’art en fer, ouvre une boutique à Paris en 1842, se fait remarquer en exposant un buste colossal brut de coulée en 1844 à côté d’une épreuve ciselée et du modèle en plâtre. Il travaille pour Pradier, Cumberworth, Fraikin dont il édite  le fameux Lesbie et son moineau, sans jamais parvenir pourtant à rééquilibrer sa gestion.

Il poursuit l’édition des œuvres de Duret parmi lesquelles L’Improvisateur, exposé au Salon de 1839. Il apparaît en 1844 sous la raison sociale Quesnel et Cie, 112 rue de Richelieu avec en outre un magasin de vases, statuettes et bronzes d’art au 15 rue de la Paix. Il y expose notamment des œuvres de Pradier et de Duret. Il semble que ruiné par la Révolution de 1848, il ait cédé son entreprise à son fils. On retrouve alors L. Quesnel et Cie au 22 rue des Amandiers-Popincourt puis, en 1852, 25 rue des Trois Bornes. Son activité prend fin vers 1855, époque à laquelle il transmet à Delafontaine les contrats passés avec Duret.

Sources et liens externes

Sources : 1) DEVAUX (Yves), L’univers des bronzes…, Paris,1978, p.275. - 2) HACHET (Jean-Charles), Dictionnaire illustré des sculpteurs animaliers et fondeurs, de l’Antiquité à nos jours, 2 vol., 18000 pages, 2005. Les fondeurs, tome II, p. 838. - 3) KJELLBERG (Pierre), Les bronzes du XIXe siècle (dictionnaire des sculpteurs), Paris, les éditions de l’amateur, 1989, p. 660. - 4) http://inha.revues.org/3474#tocto2n283
Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

1556 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Fondeur

JAMAIS

Fondeur à Paris. Tombe des frères jumeaux Emmanuel et Jean Benner au cimetière du Père-Lachaise à Paris. H. Jamais à fondu la plaque en bronze représentant J...

15 septembre 2022

47 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Fondeur

PEYROL

François Peyrol dit François Hippolyte Peyrol, né le 23 septembre 1832 à Mauriac et mort le 14 février 1921 à Paris, est un bronzier d'art, fondeur, et éditeur ...

14 septembre 2022

60 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Fondeur

FONDERIE DE FALLON

La fonderie et les fourneaux de Fallon (Haute-Saône) Située à neuf kilomètres de Villersexel, la fonderie de Fallon est l’une des très anciennes usines du dé...

14 septembre 2022

65 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

Information à propos du contributeur

  • Publié par : Patricia
  • Membre depuis : 22 mai 2014

Autres contributions de Patricia

Plus récentes contributions de Patricia »

QR CODE