Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Pont Bir-Hakeim – Paris (75015)

Informations :

  • Sculpteur 1: MICHEL Gustave Frédéric
  • Fondeur: CAPITAIN
  • Adresse ou lieu-dit: Pont Bir-Hakeim
  • Code postal (en France): 75015
  • Localité: Paris
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Fonte
  • Morphologie: groupe
  • Année: 1905
  • Titulaire(s) et droits sur les photos:
    Fiche rédigée le : 29 novembre 2007 par Dominique Perchet 
     

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Pont Bir-Hakeim –  Paris (75015)
Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image1Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image2Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image3Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image4Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image5Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image6Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image7Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image8Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image9Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image10Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image11Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image12Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image13Pont Bir-Hakeim -  Paris (75015) - Image14
Fiche créée ou mise à jour par : le 11 août 2010

Description:

Désignation : Les Forgerons et les Nautes

Adresse : Pont-Quai de Grenelle – Quai Louis Blériot 75015 Paris

Visitable : oui

Propriétaire : ville

Fonderie : Capitain-Gény

Sculpteur : Michel (Gustave)

Matière : fonte

Historique

Documentation

C'est en 1878, dans le cadre de l'Exposition universelle, qu'est établie, de part et d'autre de l'île des Cygnes, une première passerelle métallique piétonnière appelée "passerelle de Passy", trés empruntée par les riverains des 15è et 16è arrondissements. Toutefois, pour répondre aux besoins de l'Exposition universelle de 1900, il est envisagé de la remplacer par un ouvrage associant une voie ferrée et une voie routière. Le projet a pour auteur Louis BIETTE, associé aux constructeurs DAYDE et PILLE. Formige, architecte de la Ville de Paris, est quant à lui chargé de la décoration.

Il recrute à cet effet trois sculpteurs, Gustave Michel, qui réalisera les groupes en fonte situés dans l'axe des piles, aux naissances des arcs; il s'agit de deux ensembles, reproduits quatre fois, qui représentent l'un des "nautes", l'autre des "forgerons-riveurs". De leur côté, Coutan et Injalbert, sont les auteurs des quatre figures allégoriques ornant l'ouvrage de l'île des Cygnes.

Le pont de Bir-Hakeim est en effet composé de deux ouvrages métalliques inégaux, comportant chacun trois travées du type "cantilever", séparés par un ouvrage monumental en maçonnerie implanté sur la pointe amont de l'île des Cygnes. Le viaduc du métropolitain qui le surmonte repose sur une série de colonnettes élancées, dont la décoration trés ouvragée a malheureusement disparu lors du renforcement de l'ouvrage dans les années 1930 à 1940.

Dénommé viaduc de Passy jusqu'en 1949, l'ouvrage a été rebaptisé pont de Bir-Hakeim en souvenir de la victoire de juin 1942 remporté par le général Koenig en Libye. Il est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Concepteurs : Louis Biette assisté de Thomas, ingénieur et de Formige, architecte

Constructeurs : Dayde et Pille

Date de construction : 1903-1905

Dimensions Longueur totale: 237m
Largeur utile: niveau inférieur : 24,70m promenoir central: 8,70m, deux trottoirs de 2m, deux chaussées de 6m.

Niveau supérieur: 7,30m Viaduc du métro: tablier métallique sur piliers en fonte espacés de 6m. Pont route: deux ouvrages à trois travées 30m, 54m, 30m pour le grand bras et 24m, 42m et 24m pour le petit bras relié par un portique monumental (culée comme aux deux ponts) sur l'île des Cygnes. Ponts composés de dix poutres métalliques en arc, d'inertie variable. Les travées centrales sont dites "Cantilever".


Décoration: Le pont de Bir-Hakeim a reçu une très importante décoration artistique. Motifs en fonte: mascarons, coquilles Saint-Jacques. Décoration des piles due à Gustave Michel. Les groupes au nombre de deux, reproduits quatre fois, représentent l'un des nautes, l'autre des forgerons-riveurs. Sculpture sur l'ouvrage en maçonnerie de la culée île des Cygnes représentant la science et le travail de Coutan, et l'Electricité et le commerce d'Injalbert.

 

(source : Ville de Paris)

Numéro d'identification de la fiche : M400

    

885 vues au total, 2 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie ,

 

Monumen

L’Enfant – Bort-les-Orgues

Sculpture représentant une mère avec son enfant dans les bras due à Paul Roger-Bloche en 1899.

9 septembre 2019

37 vues au total, 4 vues aujourd'hui

 

Monumen

Les Verseuses – Contrexéville

Groupe monumental de deux femmes versant de l'eau d'une jarre. La sculpture a été produite par Christophle et pourrait être une galvanoplastie : l'incertitud...

22 août 2019

829 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Buste de la République (fondu) – Troyes

Localisation initiale : façade de la Préfecture.

8 août 2019

92 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE