Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

PLANTAR

Informations :

  • Prénom: Jean-Baptiste Louis
  • Nationalité: Française
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né vers 1790 - Décédé à Paris en 1879

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Jean-Baptiste Plantar est un “ornemaniste”. Ses créations ont été utilisées par les fondeurs d’art à la recherche de modèles : Ducel, le Val d’Osne, Calla ont mis à leur catalogue Plantard (longtemps lu de façon erronée Plautar).

Plantar est le dernier artiste à porter le titre de sculpteur des bâtiments du Roi. Il travailla au Palais Royal de Paris et exécuta des monuments funéraires aux cimetières du Père Lachaise et de Montparnasse.

Auteur de deux lions en symétrie, une patte posée sur une boule, reproduits en fonte de fer par la fonderie d’art du Val d’Osne. Il a été (notamment) le maître de Michel Liénard qui travaillera aussi pour la fonderie du Val d’Osne.

 

Thiollet nous apprend que le sculpteur Plantar travaillait à l’occasion pour Ducel, réalisant ainsi par exemple un panneau pour grilles d’appui de monuments funéraires. Plantar travaillait régulièrement avec les fondeurs : il a réalisé les modèles d’ornements pour la passerelle du Panthéon de Calla. Nous le retrouvons, auteur des ornements de la monumentale porte du Trésor, rue du mont Thabor, aux côtés de l’architecte Destailleurs dessinateur, et de Romey fils pour les figures, et également pour les escaliers en fer – cheminées du Palais-Royal, fondus par M. Colas et Mignon en serrurerie. Oublié aujourd’hui, Jean-Baptiste Louis Plantar (1790-1879) mériterait de faire l’objet d’une étude ; il a été le dernier à porter le titre de « sculpteur des bâtiments du Roi ». Très actif dans la ville de la Restauration et de la Monarchie de Juillet, il est intervenu à Versailles pour la salle des Croisades, au Palais-Royal, à Notre-Dame-de-Lorette, au Monument expiatoire, à Sainte-Élisabeth, au Père Lachaise… Il a donc fréquenté de nombreux acteurs cités dans ce mémoire, notamment ceux qui mettaient en œuvre les nouveaux matériaux, fonte, carton-pierre, lave émaillée. Son élève Michel-Joseph-Napoléon Liénard, travaillera ultérieurement avec le fondeur André ». (Source : Jean-Paul Zitt Les débuts de la fonte ornementale en France, du premier Empire à la monarchie de Juillet Mémoire de recherche – 2e année de 2ème cycle – École du Louvre – Septembre 2011).

Complément

PLANTAR ou PLANTARD

Sources et liens externes

Sources : Dictionnaire Bénézit, dictionnaire Lamy, Les bronzes du XIXe siècle, dictionnaire des sculpteurs (Kjellbert Pierre, les Éditions de l’amateur, Paris, 1996), L’univers des bronzes (Devaux Yves, Éditions Pygmalion, Paris, 1978), L’âge de la fonte (Renard Jean-Claude, Les éditions de l’amateur, Paris, 1985), Wikipédia.
Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

859 vues au total, 2 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Sculpteur

TRAUT

Fils du sculpteur Eugène Traut. Sculpteur belfortain, il fut l’auteur de très nombreuses réalisations, comme les monuments aux morts de Joncherey, Giromagny ...

14 octobre 2019

12 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

GRANGE

Fils et petit-fils de tailleur de pierres, Claude Grange est né à Vienne dans l’Isère le 23 septembre 1883. Il apprend à sculpter sur le chantier familial si...

14 octobre 2019

15 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

MALFRAY Charles

École des Beaux-Arts d’Orléans, reçut les conseils de Lançon, sculpteur local ; entra premier à l’École des Beaux-Arts de Paris en 1907. Second Prix de Rome en ...

19 juin 2019

623 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE