Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Fondeur

OLIN-CHÂTELET

Informations :

  • Nationalité: Française
  • Activité: Fondeur

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
OLIN-CHÂTELET
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Fonderie de fer, de cuivre – ferronnerie. Adresse inconnue.

Olin-Châtelet a signé les quatre griffons du monument au général Dupuy à Toulouse, une fonte d’art ancienne : 1829-1830.

(https://e-monumen.net/patrimoine-monumental/griffons-monument-au-general-dupuy-toulouse/)

 

Le repérage des fontes et bronzes à Toulouse a permis de mettre une date nouvelle dans la chronologie de la  naissance de la fonte d’art : 1829, date apposée par le sculpteur Griffoul-Dorval dans le modèle des griffons de la Fontaine Dupuy. La Renommée sur une colonne en fonte de fer, signée Terre noire (La Voulte-sur-Rhône, Ardèche, arr. Privat, ch.l.c., site de la Boissine, exploité à la fin de l’Ancien Régime, qui prit en 1859 le nom de Compagnie des fonderies et forges de Terre Noire) est flanquée de griffons au pied. Mais notons qu’en 1829, lors de l’érection de la fontaine, on dit que le « candélabre en fonte fut coulé par Olin dans un fort petit atelier où tout lui manquait pour ce travail, mais où il a tout suppléé avec un talent qui ne laisse pas de doute sur sa qualité de fondeur. »

Cette fontaine construite entre 1829 et 1832 selon les plans d’Urbain Vitry, fut érigée pour rappeler les mérites du général Dupuy commandant une armée sous Bonaparte. Les sculptures furent réalisées par Griffoul Dorval. Ses hautes proportions sont équilibrées par les puissants griffons hiératiques grimaçant au-dessus de la vasque.

Le sieur Abadie, chargé de la construction, fait exécuter par ses ouvriers les pièces en fer forgé ; celles en fonte furent coulées pour la plupart par la fonderie Châtelet ; on cite l’intervention de Olin, fondeur.

L’esprit d’économie obligea à renoncer au bronze pour utiliser la fonte de fer mise en œuvre par un fondeur local, Olin Châtelet (par Olin d’après Etablissement des fontaines de Toulouse). Pour les robinets, certains furent fournis par les fondeurs anglais Manby et Wilson, les autres fondus à Toulouse par Olin, gendre de Chatelet.

Terre noire, Olin, Chatelet ???

 

Il est difficile, dans les rares documents que nous avons pu consulter, de distinguer Olin et Châtelet, « Olin » étant même parfois donné comme prénom de Châtelet.

Le 29 juin 1847, Olin-Chatelet est victime d’un grave accident de tilbury (rapporté par le Journal de Toulouse du 30 juin-1er juillet 1847, n° 149, lequel Journal parle des « plusieurs centaines d’ouvriers de son établissement »). Dans le dossier sur la fontaine de Guchen (Hautes-Pyrénées, c. d’Arreau), élevée en 1856, on dit qu’il est fait appel au « fondeur mécanicien Olin-Chatelet, de Toulouse, pour la fourniture des bornes fontaines, des tuyaux et des goulots en fonte ». Cette fonderie étant « l’une des plus considérables de France ».

 

Documents consultés :

Le Journal illustré de l’Exposition toulousaine – 1865/07/27 (N12) cite M. Olin, mécanicien à Toulouse (http://www.geneanet.org)

– Le Guide des étrangers dans Toulouse et ses environs : contenant des notices historiques et descriptives sur les monuments ou édifices publics ou privés, anciens et modernes, sur les musées, bibliothèques, etc, sur tous les établissements ayant rapport à l’industrie ou au commerce, cite des « galeries souterraines, qui ont été confectionnées par M. Olin, successeur de M. Chatelet, dans son usine à Toulouse… » (http://www.geneanet.org)

– Le Routier des provinces méridionales. Publication mensuelle – 1841 (A1) Cite « à Toulouse la fonderie de M. Olin-Châtelet, l’une des plus considérables de France… » (http://www.geneanet.org)

– Histoire du coup d’État dans le département de la Haute-Garonne (1851-1852), d’après les documents officiels et authentiques, recueillis et mis en ordre par Alphonse Brémond, Cite : «  M. Olin-Châtelet, manufacturier… ». (http://www.geneanet.org)

– Les Cahiers du Bazadais, n° 69 citent en 1838, un Nicolas-Jean-Olin Châtelet, fondeur, propriétaire du moulin de Castelnau

– Le site « Patrons de France » cite un Frédéric Olin, né à Toulouse en 1841, fondateur d’un établissement de constructions mécaniques à Cuesmes-Etat-lez-Mons (Belgique) décédé à Cuesmes en 1897. (http://www.patronsdefrance.fr/?q=sippaf-actor-record/23279)

– Guide des étrangers dans Toulouse et ses environs, 1839. Cite M. Olin, gendre et successeur de M. Chatelet dans son usine à Toulouse.

(https://books.google.fr/books?id=I_JAAAAAcAAJ&pg=PA225&lpg=PA225&dq=olin-ch%C3%82telet+fondeur&source=bl&ots=8q-52lY7r-&sig=DiVf9L0JE_CCrIED1LnpNQQMAlw&hl=fr&sa=X&ei=GhJvVPfmC8_oaKLMgdAF#v=onepage&q=olin-ch%C3%82telet%20fondeur&f=false)

Sources et liens externes

Sources : 1) DEVAUX (Yves), L’univers des bronzes…, Paris,1978, p.263 : Chatelet (Olin), fondeur de cloches du XIXe s. Il travaillait à Toulouse. - 2) HACHET (Jean-Charles), Dictionnaire illustré des sculpteurs animaliers et fondeurs, de l’Antiquité à nos jours, 2 vol., 1800 pages, 2005. Les fondeurs, tome II, p. 826. Spécialisé dans la fonte de cloches, à Toulouse. XIXe - 3) Histoire et mémoires de l’Académie royale des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse, années 1823 à 1827, Histoire de l’établissement des fontaines à Toulouse. - 4) http://www.actuacity.com/guchen_65240/monuments/ - 5) http://www.vallee-du-ciron.com/Documents/Riviere/CiroMoulProprio.htm - 5) Guide des étrangers dans Toulouse et ses environs, 1839 https://books.google.fr/books?id=I_JAAAAAcAAJ&pg=PA225&lpg=PA225&dq=olin-ch%C3%82telet+fondeur&source=bl&ots=8q-52lY7r-&sig=DiVf9L0JE_CCrIED1LnpNQQMAlw&hl=fr&sa=X&ei=GhJvVPfmC8_oaKLMgdAF#v=onepage&q=olin-ch%C3%82telet%20fondeur&f=false
Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

987 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Fondeur

ANDRÉ

Jean-Pierre-Victor André est le fondateur de la maison « J.-P.-V. André ». 1824-1827 André loue Brousseval. Historique de Brousseval (Société anonyme...

8 octobre 2019

28 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Fondeur

Société métallurgique du Périgord (SMP)

Fonderie C'est en 1847 que les premiers hauts fourneaux à coke furent élevés à Fumel, sur le Lot, par la Société Benoist d'Azy, Drouillard et Léon Valès. Ils...

2 octobre 2019

90 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Fondeur

MARCHI

Salvatore Marchi a été l’un des nombreux propriétaires de la maison Raffl. On peut voir son nom à l’Exposition universelle de Paris de 1889 : « Anciennement ...

10 septembre 2018

557 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE