Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Architecte

NÉNOT

Informations :

  • Prénom: Henri Paul
  • Nationalité: Française
  • Activité: Architecte
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Paris le 27 mai 1853 - Décédé à Viriat (Ain) le 13 décembre 1934

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
NÉNOT
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Après une première formation dans un atelier d’architecture privé, il entre dans l’atelier de Charles-Auguste Questel à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts, puis dans celui de Jean-Louis Pascal son successeur à partir de 1872.

Architecte à Paris de 1882 à 1906.

Il commence rapidement à travailler dans des ateliers d’architectes en parallèle, notamment dans celui de Charles Garnier, qui le soutiendra au début de sa carrière. Cela ne l’empêche pas de remporter le grand Prix de Rome en 1877 pour le sujet : “Un Athénée pour une ville capitale”.

Il réside à la Villa Médicis du 28 janvier 1878 au 31 décembre 1881.

Il entame alors une carrière d’architecte officielle. Diplômé de droit le 1er janvier 1888.

Architecte en chef des bâtiments civils et des palais nationaux, répondant à de nombreuses commandes prestigieuses. Il est nommé architecte de la Sorbonne qui reste sa grande œuvre. Théobald Chartran l’a d’ailleurs représenté dans sa grande fresque de l’histoire des sciences dans le grand escalier de la Sorbonne. Nénot réalise aussi d’autres bâtiments universitaires à Paris. Il a réalisé par ailleurs un certain nombre de bâtiments privés, administratifs ou résidentiels.

En 1885, il est classé premier du concours pour l’édification du monument à Victor-Emmanuel II à Rome mais, comme il n’est pas italien, il est éliminé et c’est finalement le projet de Giuseppe Sacconi qui est choisi.

Architecte de la station de chimie végétale de Meudon le 20 août 1889, architecte de l’École supérieure des Mines le 10 décembre 1898, du Panthéon le 1er janvier 1902 (en replacement d’Edmond Le Deschault, atteint par la limite d’âge), de l’Institut agronomique le 1er novembre 1902, architecte du Palais royal et du Théâtre français le 1er juillet 1908, assure ses autres fonctions d’architecte jusqu’au 30 juin 1908, cesse cette dernière fonction le 1er janvier 1912, architecte honoraire le 1er mars 1930 ; architecte de la Ville de Paris ; membre de la Commission des Monuments historiques ; inspecteur général des Bâtiments civils et palais nationaux (3è division) le 1er août 1906 ; directeur général des Fêtes de la Victoire ; architecte des compagnies d’assurances La Nationale, Le Nord, Le Phénix espagnol, et la Compagnie des Wagons-lits, Compagnie générale transatlantique, la Compagnie du Canal de Suez, la banque Dreyfus, architecte conseil de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Il est choisi pour réaliser le Palais de la Société des Nations à Genève, et est nommé directeur général des travaux et président du comité des architectes. Mais il décède dans un accident avant la fin du chantier.

Il est élu en 1895 à l’Académie des beaux-arts, au 5e fauteuil de la section architecture.

Médaille militaire le 24 février 1872 pour ses faits d’armes en 1870-71. Officier d’Académie en juillet 1885, chevalier de la Légion d’honneur le 3 août 1885, officier le 12 janvier 1895, commandeur le 5 janvier 1901, grand officier le 12 août 1922, officier de l’Instruction publique, deux décorations étrangères.

Principales réalisations :

  • 1875 : école normale d’Huy en Belgique en collaboration avec Oudiné
  • 1882-1901 : nouvelle Sorbonne dans le 5e arrondissement de Paris
  • 1887 : tombeau de Mlle Labiche au cimetière de Béville-le-Comte
  • 1888 : immeuble pour M. Quettier à Lorient
  • 1889 : Laboratoire de biologie végétale et d’écologie forestière de Fontainebleau
  • 1891 : immeuble pour MM. Labiche et Gréard, rue Guynemer dans le 6e arrondissement de Paris
  • 1893 : maison pour M. Richardot à Charenton-le-Pont
  • 1896 : monument au commandant Rolland au cimetière du Bourget
  • 1900 : monument de Victor Duruy, avenue Rey à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne)
  • 1900 : hôtel Blumenthal-Montmorency, 34 avenue Foch dans le 16e arrondissement de Paris
  • 1904, L’Aigle blessé monument commémoratif de la bataille de et à Waterloo
  • 1905 : siège de la Banque Louis-Dreyfus, 10-12 rue de la Banque dans le 2e arrondissement de Paris
  • 1907 : hôtel Meurice, 238 rue de Rivoli dans le 1er arrondissement de Paris
  • 1909 : monument à Octave Gréard sq. Paul-Painlevé dans le 5e arrondissement de Paris avec le sculpteur Jules-Clément Chaplain,1910-1926 : Institut de chimie, actuelle École nationale supérieure de chimie de Paris dans le 5e arrondissement de Paris
  • 1911 : Institut océanographique de Paris, 195, rue Saint-Jacques dans le 5e arrondissement de Paris
  • 1911-1913 : Institut du Radium, actuel Institut Curie, rue d’Ulm dans le 5e arrondissement de Paris
  • 1914-1926 : Institut de géographie dans le 5e arrondissement de Paris
  • 1921 : siège de la compagnie Dreyfus, 410 Av. Alem Buenos Aires
  • 1922-1928 : Place Carnegie de Fargniers, ayant bénéficié d’un financement de la Fondation Carnegie pour la paix internationale, actuelle commune de Tergnier (Aisne) en collaboration avec Paul Bigot (ensemble comprenant la mairie, un bureau de poste, un poste de police, une pompe, une halle, une salle d’assemblée, le foyer Carnegie, un établissement de bains, des écoles, des espaces verts et de jeux) (inscrit MH)
  • 1925 : monument aux morts de la guerre de 1914-1918 dans le cimetière de Gassin (Var)
  • 1930 : immeuble Le Paladium bd du Tsarévitch à Nice avec Edmond Labbé
  • 1931-1937 : Palais de la Société des Nations à Genève en collaboration avec Julien Flegenheimer, Camille Lefèvre, Carlo Broggi et Jozsef Vago

 

Sources et liens externes

Sources :

- LOUVET (A.), "Paul-Henri Nénot (1853-1934)", L'Architecture, 1935, no 7, p. 241-244.

- FAVIER (Jean), "Le Palais de la Société des Nations à Genève", La Construction moderne, no 2, 10 oct. 1937, p. 26-36.

- FAVIER (Jean), "La rétrospective Paul-Henri Nénot (1853-1934)", La Construction moderne, no 32, 17 juillet 1938, p. 527-531.

- Wikipedia

- https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/00282079

- Base Léonore (acte de décès)

Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

765 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Architecte

WARIN

Juin 1859 : Paul Abadie nomme Édouard Warin inspecteur des travaux de l'hôtel de ville d'Angoulême. 1864 : Le 15 juillet, Édouard Warin devient inspecteur de...

12 janvier 2021

75 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Architecte

BALTARD Victor

Architecte français qui a exercé à Paris sous le Second Empire.   Famille Père : Louis Pierre Baltard (1764-1846) architecte à Paris Mère : A...

1 décembre 2020

118 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Architecte

BALTARD Louis Pierre

Louis-Pierre Baltard de la Fresque est un architecte, graveur et peintre français. Il est le père des architectes Victor et Prosper Baltard et du peintre Jul...

1 décembre 2020

107 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE