Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monumentos de los caídos de Ayo-Ayo y Cosmini – Cementerio general – Sucre

Informations :

  • Sculpteur 1: FONTAINE Emmanuel
  • Adresse ou lieu-dit: Cementerio general
  • Localité: Sucre
  • Pays: Bolivia
  • Continent: Amérique
  • Latitude: -19.052980
  • Longitude: -65.267697
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monument aux morts et commémoratifs
  • Morphologie: statue
  • Année: 1907
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Dominique Perchet 2016

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monumentos de los caídos de Ayo-Ayo y Cosmini – Cementerio general – Sucre
Monumentos de los caídos de Ayo-Ayo y Cosmini - Cementerio general - Sucre - Image1Monumentos de los caídos de Ayo-Ayo y Cosmini - Cementerio general - Sucre - Image2Monumentos de los caídos de Ayo-Ayo y Cosmini - Cementerio general - Sucre - Image3Monumentos de los caídos de Ayo-Ayo y Cosmini - Cementerio general - Sucre - Image4Monumentos de los caídos de Ayo-Ayo y Cosmini - Cementerio general - Sucre - Image5Monumentos de los caídos de Ayo-Ayo y Cosmini - Cementerio general - Sucre - Image6Monumentos de los caídos de Ayo-Ayo y Cosmini - Cementerio general - Sucre - Image7
Fiche créée ou mise à jour par : le 12 octobre 2016

Description:

Monument situé au bout de l’allée centrale du cimetière.

Inscriptions

Sur la plaque à l’avant du monument : ¡¡ Lugentes / campi !! 
En haut de la colonne : PRO PATRIA / ET URBE 
Au bas de la robe de la statue, côté droit : Em. Fontaine

Description de l'objet

Statue en bronze représentant une femme voilée tenant dans la main droite une couronne et la main gauche appuyée sur un écu où l’on peut lire : CHARLCAS, signée du sculpteur Emmanuel Fontaine.

Historique

Sur le livre ouvert devant le monument, les noms des 27 étudiants qui composaient le bataillon de Sucre au cours de la guerre civile - ou fédérale - (qui éclata entre libéraux et conservateurs et entre les régions de Sucre et de La Paz à propos du transfert de la capitale et doublée de revendications aymaras et quechuas), blessés, réfugiés dans l’église d’Ayo-Ayo et assiégés puis tués par les comunarios (membres des communautés indigènes) dirigés par Zárate Willka. 
L’inscription sur la plaque avant fait allusion au poème écrit par Mariano Baptista qui fait référence à cette guerre de 1899 et au massacre de Ayo Ayo. 
"Erigida posiblemente entre los años 1907 – 1908 por gestión del Comité Patriótico Chuquisaqueño en memoria de los caídos en Ayo – Ayo el 24 de enero de 1899 que lucharon por evitar el traslado de los Poderes Ejecutivo y Legislativo de Sucre a La Paz." 
http://bicentenariosucre.blogspot.fr/2009_03_01_archive.html

Référence source

Recherche sur le terrain 2016

Numéro d'identification de la fiche : 38657fe7fc87e93e

   

1123 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument aux morts – Vauconcourt-Nervezain

Monument aux morts situé place de l'église à Vauconcourt-Nervezain

23 janvier 2023

83 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Plaque commémorative Goya – Bordeaux

Plaque en bronze avec le portrait de Francisco Goya y Lucientes sur l’immeuble du 57 cours de l’Intendance, dernier domicile de l’artiste, aujourd’hui Institut ...

21 janvier 2023

78 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument aux morts – Vezet

Monument aux morts situé au carrefour de la D 33, de la D65 et de la rue de l'Hermitage à Vezet

16 janvier 2023

83 vues au total, 0 vues aujourd'hui

QR CODE