Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument aux morts du 1er régiment étranger – Sidi-bel-Abbès (déplacé)

Informations :

  • Sculpteur 1: POURQUET
  • Adresse ou lieu-dit: Quartier Vienot
  • Code postal (en France): 13400
  • Localité: Aubagne
  • Département: 13 - Bouches-du-Rhône
  • Région: Provence-Alpes-Côte d'Azur
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monument aux morts et commémoratifs
  • Morphologie: statue
  • Année: 1920 (vers)
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Musée d'Orsay, Fonds Debuisson - Wikipedia - Panoramio

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument aux morts du 1er régiment étranger – Sidi-bel-Abbès (déplacé)
Monument aux morts du 1er régiment étranger - Sidi-bel-Abbès (déplacé) - Image1Monument aux morts du 1er régiment étranger - Sidi-bel-Abbès (déplacé) - Image2Monument aux morts du 1er régiment étranger - Sidi-bel-Abbès (déplacé) - Image3Monument aux morts du 1er régiment étranger - Sidi-bel-Abbès (déplacé) - Image4
Fiche créée ou mise à jour par : le 14 décembre 2014

Description:

Localisation à l’origine : Sidi-bel-Abbès ( Ex-territoires coloniaux, Algérie )

Réinstallé à Aubagne

http://1re.legion-etrangere.com/mdl/info_seul.php?id=470&idA=121&block=11&idA_SM=0&titre=historique-du-1er-re

http://fr.wikipedia.org/wiki/1er_r%C3%A9giment_%C3%A9tranger

Historique

Inauguration du monument aux morts (source : http://www.fanion-vert-rouge.fr/monument.htm) En 1927, le colonel Rollet veut célébrer avec faste le centenaire de la création de la Légion étrangère. Il décide d'ériger un monument en souvenir de ses morts. La conception artistique du monument est confiée au sculpteur Pourquet, celui-ci travaille sur des esquisses du peintre Mahut. Le 28 janvier 1928, Pourquet présente au colonel Rollet la première maquette du monument: un cénotaphe rectangulaire, orné de guirlandes et surmonté d'un globe terrestre, reposant sur une brassée de palmes. Quatre légionnaires en armes montent la garde aux angles du cénotaphe. Ils représentent les légionnaires de l'époque 1830-1840, de la campagne du Mexique, des conquêtes coloniales entre 1885 et 1910 et le volontaire de la guerre 1914-1918. La mappemonde, les palmes, les guirlandes et les statues seront en bronze. Le cénotaphe réalisé en béton par les sapeurs pionniers du 1er REI, sera entièrement recouvert de plaques d'onyx tirées de la carrière de Sidi-Hasma, secteur de Tlemcen, et extraites par les légionnaires du 1er Étranger. Le ministre de la guerre ayant autorisé la construction, refusera de la financer. Ce sont les légionnaires qui paieront le monument en laissant pendant quatre années une journée de solde par mois. La réalisation de l'assise est terminée le 9 septembre 1930, et la construction du monument proprement dite débute le 8 octobre. Le plus difficile est la mise en place du globe terrestre reposant sur son lit de palmes. En dernier lieu, les quatre sont montés. La touche finale apportée au monument aux morts consiste à délimiter à la surface du globe les pays où la Légion est intervenue depuis 1831, et d'en dorer le territoire. Le lieutenant- colonel Maire ne laisse à personne le soin de procéder à cette opération. Il applique lui-même la dorure faisant ressortir ces pays sur le fond de bronze du globe. Le monument est entièrement terminé dans les premiers jours du mois de mars 1931. La date d'inauguration est arrêtée au 30 avril 1931. Le monument aux morts, actuellement D'après une légende, les légionnaires emprunteraient les silhouettes du colonel Combes, du capitaine Danjou, du commandant Brundsaux et du colonel Duriez. La vérité est tout autre. La seule ressemblance certaine est celle du légionnaire des compagnies coloniales. C'est à la demande du colonel Rollet que le sculpteur a donné à cette statue le visage du commandant Brundsaux. Le 26 octobre 1962, le monument sera démonté et reconstruit à Aubagne, ce sera le premier travail accompli par les légionnaires dans le nouveau quartier du 1er Étranger. Le monument sera à nouveau érigé pour célébrer la cérémonie de Camerone le 30 avril 1963. Le monument aux morts a été conçu, à Sidi-bel-Abbès, de façon à ce qu'il ne bouge plus. Pendant le démontage, les plaques d'onyx se sont brisées, ce qui les rendait inutilisables. A Aubagne, elles ont été

Référence source

Fonds Debuisson http://fr.wikipedia.org/wiki/1er_r%C3%A9giment_%C3%A9tranger Képi Blanc
Numéro d'identification de la fiche : M9736

     

3031 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument aux morts – Macau

Le monument est situé place Duffour Dubergier, au chevet de l’église Notre-Dame où se trouve aussi un grand Christ en fonte sur une croix en bois.

21 janvier 2020

206 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument aux morts de 1870, ou Monument des combattants, Monument de la Déf...

Localisation à l'origine : place du Palais-de-Justice appelée aussi place Saint-Etienne  ou Clémenceau. Groupe en bronze, daté de 1893, représentant une Vict...

1 décembre 2019

1162 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Coq du monument aux morts – Les Moulins-Cherier

Monument situé place de l’Église

30 novembre 2019

188 vues au total, 0 vues aujourd'hui

QR CODE