Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument aux morts de 1870 – ensemble – Chartres

Informations :

  • Sculpteur 1: ALLOUARD
  • Sculpteur 2: LOISEAU-BAILLY
  • Sculpteur 3: BOVERIE Eugène Jean
  • Fondeur: TUSEY
  • Architecte: NÉNOT
  • Adresse ou lieu-dit: Place du Châtelet
  • Code postal (en France): 28000
  • Localité: Chartres
  • Département: 28 - Eure-et-Loir
  • Région: Centre
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Statues décoratives, Sculptures animalières, Monument aux morts et commémoratifs, Fontaines et vasques
  • Morphologie: groupe
  • Année: 1901
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Photos Micheline Casier (juin 2012)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument aux morts de 1870 – ensemble – Chartres
Monument aux morts de 1870 – ensemble – Chartres - Image1Monument aux morts de 1870 – ensemble – Chartres - Image2Monument aux morts de 1870 – ensemble – Chartres - Image3Monument aux morts de 1870 – ensemble – Chartres - Image4Monument aux morts de 1870 – ensemble – Chartres - Image5Monument aux morts de 1870 – ensemble – Chartres - Image6
Fiche créée ou mise à jour par : le 10 juillet 2012

Description:

Ce monument est dédié à la mémoire des enfants d’Eure-et-Loir morts pendant la guerre de 1870-71. Il a été érigé Esplanade de la Résistance en 1901 suite à une souscription publique départementale et subvention ministérielle.
On le doit à l’architecte Henri Nénot. Il est composé d’un arc en pierre d’Euville (Lorraine) de 10 mètres de haut derrière un bassin arrondi de 12 mètres de largeur alimenté par 2 têtes de lion.
Sous l’arc, une sculpture en bronze représente la République avec à ses pieds un soldat blessé menaçant l’ennemi. Le monument est encadré, à gauche, par la statue d’un artilleur et à droite, par celle d’un fantassin.
Elles sont l’œuvre des sculpteurs Henri Allouar, Georges Loiseau-Bailly et Eugène Boverie et ont été coulées à la fonderie Thiébaut frères, Louis Gasne succ.

L’écusson au fronton montre les armes de quatre sous-préfectures du département : Chartres, Châteaudun, Dreux et Nogent le Rotrou.
Au bord de la Butte des Charbonniers, place du Châtelet.

http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=28085_4

Inscriptions

Derrière le fronton :
L’an MDCCCCI Emile Loubet étant Président de la République, ce monument érigé par le gouvernement et par les citoyens d’Eure-et-Loir, a été inauguré le XXVII octobre en présence de Joseph Cailaux Ministre des Finances, Emile Labiche Sénateur-Président du Conseil Général, Georges Fessard Maire de Chartres.

H.P. Nénot, A.Mouton architectes

E. Langlois entrep.

Sur plaque apposée :
A la mémoire des Enfants d'Eure-et-Loir morts pour la Patrie.
Inauguré en 1901, ce monument de pierre et de bronze a été érigé en mémoire des soldats d’Eure-et-Loir tombés lors des nombreux combats de la guerre de 1870-1871 qui se sont déroulés dans le département.

Sur les socles des statues du fantassin et de l’artilleur :
Thiébaut frères fondeurs, L.Gasne, succ r.

Historique

Malgré son aspect imposant - dix mètres de hauteur -, le Monument à la mémoire des Enfants d'Eure-et-Loir morts pour la patrie est sans doute l'ouvrage le plus méconnu de la ville de Chartres.
L'arc de triomphe en pierre fut érigé en haut de la Butte des charbonniers et au bord de la place Châtelet en 1901, soit trente ans après la défaite de la France contre les Etats allemands coalisés. Il est l'œuvre de l'architecte parisien Nénot. Il comprend trois bronzes réalisés dans les ateliers de l'entreprise Thiébaut frères à Paris.
Au centre du monument est placé un groupe de deux personnages (sculpteur : Henri Allouard) : la République coiffée d'un bonnet phrygien, le bras gauche tendu en direction de l'ennemi, et un mobile d'Eure-et-Loir, blessé, un genou à terre. Sur les flancs, on voit, à droite, un artilleur (sculpteur : Georges Loiseau-Bailly) et, à gauche, un soldat d'infanterie (sculpteur : Eugène Boverie). Sur le fronton de l'édifice, est placé un écusson qui représente les armes des quatre arrondissements du département, son créateur étant le chartrain Cirasse.
L'idée de construire un tel ouvrage était née en février 1895 dans l'esprit du marquis de Maleyssie, ancien commandant du 1er bataillon des mobiles d'Eure-et-Loir pendant la guerre franco-prussienne. Il sut convaincre Emile Labiche, président (républicain modéré - l'homme avait été préfet d'Eure-et-Loir de septembre 1870 à janvier 1871) du conseil général d'Eure-et-Loir, de créer un comité de souscription afin de trouver les 60 000 francs nécessaires.
L'inauguration du monument se déroula le 27 octobre 1901 sous le patronage de Joseph Caillaux, ministre des Finances (qui sera plus tard le père de la réforme inventant l'impôt sur le revenu), en l'absence excusée du président de la République Emile Loubet. Au total, en comptant tous les notables locaux dont Paul Deschanel, président de la Chambre des députés et député de Nogent-le-Rotrou, 15 000 personnes assistèrent à la cérémonie, 1 700 privilégiés trouvant place dans une tribune installée place Châtelet ou sur un parterre de chaises.
Un incident, sous la forme de cris et de huées au moment des discours, perturba la cérémonie. Il fut provoqué par quelques trublions nationalistes. On a du mal à imaginer à quel point à cette époque l'opposition entre les radicaux au pouvoir et les conservateurs minoritaires, entre partisans de la laïcité et défenseur de l"Eglise catholique, était virile et incorrecte.
Le monument, très dégradé à cause du temps, a été complètement rénové en 1995 grâce à l'association du Souvenir français."
http://trinome.tice.ac-orleans-tours.fr/joomla/index.php?option=com_content&view=article&id=63:visites-des-lieux-des-batailles-de-la-guerre-de-1870-2-decembre-2010-22

Référence source

recherche sur le terrain 2012

Numéro d'identification de la fiche : M12010

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie , ,

 

Monumen

Le Tigre attaquant une tortue – Laval

Localisation à l'origine : Laval, entrée du musée (Mayenne)

26 juin 2017

299 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Le Tigre (Restauré) – Nice

Localisation à l'origine : Nice, jardin (Alpes-Maritimes, 06000)

18 juin 2017

318 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Tigre – Paseo los Heroes Navales – Lima
 

Monumen

Tigre – Paseo los Heroes Navales – Lima

Groupe de statues animalières situé avenida Paseo de la Republica, au centre du paseo de los Heroes Navales , au niveau de la Cour suprême de Justice

13 avril 2017

77 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer