Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument aux frères Aristide et Charles Frémine et à Le Véel – Bricquebec

Informations :

  • Sculpteur 1: DELANDRE
  • Adresse ou lieu-dit: rue de Bricqueville
  • Localité: Bricquebec
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes
  • Morphologie: médaillon
  • Année: 1929
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Musée d'Orsay, Fonds Debuisson

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument aux frères Aristide et Charles Frémine et à Le Véel – Bricquebec
Fiche créée ou mise à jour par : le 5 juillet 2011

Description:

L’oeuvre en pierre est ornée sur la face principale d’une relief en bronze réunissant les deux frères Frémine (h. 52,5 cm), tandis qu’au revers figurent deux autres reliefs en bronze : un portrait en médaillon (d. 43,5 cm) de Le Véel et la représentation d’une de ses oeuvres les plus célèbres, la statue équestre de Napoléon Ier de Cherbourg (h. 59 cm). Au sommet, une lyre, des pommes et des feuilles de papier rappellent le talent des Frémine pour chanter les beautés de la Normandie, tandis que le ciseau, le compas et le marteau symbolisent la taille de pierre. Localisation à l’origine : Bricquebec, rue de Bricqueville (Manche)

Inscriptions

A / ARISTIDE / ET / CHARLES / FREMINE / 1841 1837 / 1906 1897 AU STATUAIRE / ARMAND / LE VEEL / 1821 / 1905

Historique

1911 : dès cette date, l’idée d’un monument en l’honneur des Frémine est évoquée avant d’être rejetée par le conseil municipal. Après la Première Guerre mondiale, le projet est réactualisé, sous l’impulsion du maire Marcel Grillard : aux Frémine on propose d’associer le sculpteur Armand Le Véel. Le comité d’honneur est présidé par Silvain, doyen de la Comédie-Française. 1928 : le 9 août, le conseil approuve ce projet et verse une subvention de 1 000 francs. Approché, le sculpteur manchois Marcel Jacques n’est pas retenu, son devis étant jugé trop élevé. C’est finalement le sculpteur Robert Delandre qui réalise l’oeuvre pour la somme de 30 000 francs. 1929 : inauguration le 13 octobre en présence de Paul Léon, directeur général des Beaux-Arts, et Silvain.

Référence source

Fonds Debuisson Basse-Normandie, service régional de l’Inventaire, Emmanuel Luis Communication écrite de M. Perrée, Bricquebec (Maire-Adjoint), 3 décembre 2002 (avec photographies)
Numéro d'identification de la fiche : M9096

   

1246 vues au total, 3 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument à sainte Colette – Corbie

Localisation à l'origine : Corbie, sortie par la rue Gambetta, sur la colline de la Justice (Somme)

21 avril 2019

731 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à François de Bassompierre (Fondu, remplacé) – Haroué

Monument érigé à l’origine place Bassompierre.

20 avril 2019

37 vues au total, 4 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Bellaud de la Bellaudière (disparu) – Grasse

Monument situé à l’origine square du Clavecin rebaptisé Bellaudière à l’angle du boulevard Fragonard et de la Montée du Casino (place du Cours Honoré Cresp).

18 avril 2019

29 vues au total, 4 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE