Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument aux Etats généraux du Dauphiné – Romans (fondu)

Informations :

  • Sculpteur 1: BASSET
  • Fondeur: FONDERIES DENONVILLIERS
  • Adresse ou lieu-dit: place Carnot
  • Code postal (en France): 26100
  • Localité: Romans
  • Département: 26 - Drôme
  • Région: Rhône-Alpes
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monument aux morts et commémoratifs
  • Morphologie: statue
  • Année: 1889
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Musée d'Orsay, Fonds Debuisson

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument aux Etats généraux du Dauphiné – Romans (fondu)
Monument aux Etats généraux du Dauphiné - Romans (fondu) - Image1Monument aux Etats généraux du Dauphiné - Romans (fondu) - Image2
Fiche créée ou mise à jour par : le 13 novembre 2015

Description:

A l’arrière du piédestal est encastré le médaillon en bronze représéntant M. de Delley d’Agier, maire de Romans en 1788. Les trois statues représentent la Ville de Romans, la Liberté et l’Egalité. Localisation à l’origine : Romans ( Drôme )

15 Place Carnot – 26100 Romans-sur-Isère

Inscriptions

sur le piédestal, à l’avant : R.F. / CENTENAIRE / 1788 ; sur une plaque : AUX ETATS DU DAUPHINE ET A LA REVOLUTION / LE PEUPLE RECONNAISSANT ; à l’arrière, sous le médaillon : DE DELLEY D’AGIER / MAIRE DE ROMANS EN 1788 ; sur une plaque : TERRE TERRE CHERIE / QUE LA LIBERTE SAINTE APPELLE SA PATRIE / PERE DU GRAND SENAT, O SENAT DE ROMANS,/ QUI DE LA LIBERTE JETA LES FONDEMENTS / ROMANS, BERCEAU DES LOIS.... (ANDRE CHENIER) ; à l’arrière : CE MONUMENT A ETE INAUGURE / LE 20 OCTOBRE 1889

Historique

1888 : pose de la première pierre par le président de la République Sadi Carnot le 22 juillet. Le devis est de 14 330 F., l’Etat contribue pour 3 000 F. 1889 : inauguré le 20 octobre. 1942-1944 : les bronzes sont fondus sous le régime de Vichy. Après la guerre, ils sont remplacés par des statues en pierre représentant la République, l’Artisanat et l’Agriculture par Gaston Dintrat. facebook dailymotion rss twitter articles favoris imprimer zoom zoom zoom Les allemands n'auront pas le médaillon de Delay d'Agier ! Publié par RomansMag.fr le 08/05/2014 à 08h dans la rubrique Patrimoine Le 8 mai 1981, lors des cérémonies commémoratives de la capitulation de l'armée allemande, le médaillon en bronze de Delay d'Agier retrouva sa place sur le monument des États Généraux du Dauphiné, place Carnot, face à la gare de Romans. Les allemands n'auront pas le médaillon de Delay d'Agier ! Légende photo : Monument des États Généraux du Dauphiné, place Carnot, face à la gare de Romans. Avant la Seconde Guerre Mondiale, le monument des États Généraux du Dauphiné, place Carnot, face à la gare, n'avait pas tout à fait l'aspect qu'on lui connaît aujourd'hui. Les statues étaient en bronze. Sur le piédestal, la plus grande représentait la République tenant la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen et un écu aux armes de la ville de Romans. A ses côtés, deux enfants symbolisant la Liberté et l'Égalité. Une des faces du piédestal portait un médaillon en bronze représentant le portrait de profil de Claude-Pierre de Delay d'Agier (aussi orthographié Dedelay d'Agier), maire de Romans de 1787 à 1790, député, chevalier de la Légion d'Honneur et bienfaiteur. Durant la Seconde Guerre Mondiale, l'occupant nazi procédait à la récupération systématique des objets en bronze pour les fondre et subvenir aux besoins de leur effort de guerre. Les statues étaient une cible privilégiée. C'est ainsi celles du monument des des États Généraux du Dauphiné furent confisquées de même que le médaillon de Delay d'Agier. Mais un patriote, qui a voulu garder l'anonymat, avait courageusement réussi à subtiliser le médaillon au service allemand de récupération. Sans que nous sachions quand et comment il était arrivé là, le médaillon fut retrouvé, en 1981, dans la bibliothèque municipale de Romans. Il fut alors décidé qu'il serait remis en place, sur le monument des États Généraux du Dauphiné, lors des cérémonies commémoratives du 8 mai 1981. Ce qui fut fait en présence de Maurice Michel, conseiller municipal, et des associations d'anciens combattants, résistants et victimes de guerre. Nous pouvons encore le voir aujourd'hui en compagnie de nouvelles statues en pierre installées au lendemain de la guerre, en 1947. Et les promeneurs du Bois des Naix, ancienne propriété de Claude-Pierre de Delay d'Agier, peuvent se recueillir devant le magnifique mausolée dans lequel il repose. source : http://www.romansmag.fr/articles/patrimoine/les-allemands-n-auront-pas-le-mn-daillon-de-delay-d-agier-1144.htm

Référence source

Fonds Debuisson Documentation du musée d’Orsay Communication écrite de Mme Christiane Laffont, adjointe au maire déléguée au Patrimoine, avril 2004
Numéro d'identification de la fiche : M8993

     

2128 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Gloria Victis (volée) – Agen

Localisation à l’origine : cour du collège des garçons (actuellement collège Chaumié), puis jardin du lycée Palissy côté boulevard de la Liberté.

il y a 12 heures

23 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument aux morts – Vauconcourt-Nervezain

Monument aux morts situé place de l'église à Vauconcourt-Nervezain

23 janvier 2023

86 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Plaque commémorative Goya – Bordeaux

Plaque en bronze avec le portrait de Francisco Goya y Lucientes sur l’immeuble du 57 cours de l’Intendance, dernier domicile de l’artiste, aujourd’hui Institut ...

21 janvier 2023

84 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE