Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument au Sergent Bories – Villefranche-de-Rouergue

Informations :

  • Sculpteur 1: MAGROU
  • Fondeur: SALIN
  • Architecte: DEBAT
  • Adresse ou lieu-dit: Maison des sociétés 21 Rue du Sergent Bories 12200 Villefranche-de-Rouergue
  • Code postal (en France): 12200
  • Localité: Villefranche-de-Rouergue
  • Département: 12 - Aveyron
  • Région: Midi-Pyrénées
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes
  • Morphologie: buste
  • Année: 1904
  • Titulaire(s) et droits sur les photos:
    Fiche rédigée le : 19 novembre 2007 par Dominique Perchet 
    Photographies : 2010
     

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument au Sergent Bories – Villefranche-de-Rouergue
Monument au Sergent Bories - Villefranche-de-Rouergue - Image1Monument au Sergent Bories - Villefranche-de-Rouergue - Image2Monument au Sergent Bories - Villefranche-de-Rouergue - Image3Monument au Sergent Bories - Villefranche-de-Rouergue - Image4Monument au Sergent Bories - Villefranche-de-Rouergue - Image5Monument au Sergent Bories - Villefranche-de-Rouergue - Image6
Fiche créée ou mise à jour par : le 1 août 2010

Description:

Nom de l’œuvre : monument commémoratif et buste du sergent Jean-François-Louis-Clair Bories (1795-1822)

Adresse : 21 Rue du Sergent Bories, 12200 Villefranche-de-Rouergue

Visitable : oui

 

Propriétaire : ville

Nom du sculpteur : Magrou Jean Marie Joseph

Nom du fondeur : Salin

Matière : Bronze

Historique

Renseignements historiques, géographiques, contexte…

Désignation monument commémoratif et buste du sergent Jean-François-Louis-Clair Bories (1795-1822)

Matériaux bronze : fondu, moulé ; fonte de fer (en plusieurs éléments) : fondu, moulé ; pierre (en plusieurs éléments) : taillé, mouluré, gravé
Structure intérieur creux ; revers sculpté ; élévation (trapézoïdale) ; plan (carré)
Description Le monument est composé d' un piédestal en pierre de taille à élévation trapézoïdale surmonté d' un buste sur piédouche en bronze. Celui-ci appartient à la typologie des bustes à la française. L' avers du piédestal présente des inscriptions en lettres capitales gravées et peintes en rouge. Le monument était originellement pourvu d' une clôture en fonte.
Dimensions Dimensions non prises.
Iconographie figure (homme, militaire, moustache, armée, soldat)
Précision représentation Ce bronze représente le sergent Bories (1795-1822), l' un des 4 sergents exécutés suite au complot de La Rochelle en 1822.
Etat mauvais état
Précision état Exposés à l' air libre, l' oeuvre et le piédestal sont attaqués par les intempéries naturelles et la pollution atmosphérique.
Inscription signature (fondue, sur l'oeuvre) ; date (fondue, sur l'oeuvre) ; dédicace (gravée, sur l'oeuvre) ; inscription donnant l'identité du modèle (gravée, sur l'oeuvre)
Précision inscription Signature de l' artiste sur le côté senestre du buste : "JEAN MAGROU/STATUAIRE/1904". Signature de l' atelier de fonderie sur le côté dextre du buste : "A. SALIN & CIE/DAMMARIE (MEUSE)". Dédicace à l' avers du piédestal en lettres capitales : "AU SERGENT/BORIES/MORT POUR LA LIBERTE/1795 - 1822".
Auteur(s) Magrou Jean Marie Joseph (sculpteur)
; Debat (architecte)
; Salin Auguste (fondeur)
; Fonderie Salin (usine)
Lieu d'exécution Lorraine, 55, Dammarie-sur-Saulx, Fonderie Salin
Siècle 1er quart 20e siècle
Date(s) 1904
Historique Ce buste est celui de Jean-François-Louis-Clair Bories, né à Villefranche-de-Rouergue, 20 rue de la fontaine, le 1er juin 1795. Il se distingue, au 45e régiment de ligne de La Rochelle, par son courage et son respect de la discipline, accédant ainsi au grade de sergent-major. Apprenant l' existence de l' association secrète de la Charbonnerie française qui répond à ses désirs, il adhère à ses statuts. Les conditions politiques en France à partir de 1815 obligeaient en effet les opposants libéraux à la monarchie de Louis XVIII à se réunir dans le secret. Il participe au complot de la Rochelle et meurt sur l' échafaud, place de Grève à Paris, le 21 septembre 1822, avec 3 autres jeunes sergents du 45e régiment de ligne. La Charbonnerie française est une francisation, à partir de 1815, du carbonarisme italien. En France, et plus particulièrement entre 1821 et 1823, elle se caractérise par des actions anti-Bourbon. L' échec de la Révolution de 1830 semble marquer la fin de ce mouvement en France qui compta jusqu' à 60 000 membres. Ce monument est l' oeuvre du sculpteur Jean Marie Joseph Magrou (1869-1945), résidant 6 rue du Val-de-Grâce à Paris et connu par ses réalisations de monuments aux morts de la guerre de 1914-1918. Il s' est associé à l' architecte Debat pour la réalisation du piédestal. Le buste est réalisé par la fonderie Salin de Dammarie-sur-Saulx dans la Meuse, créée en 1855 par Auguste Salin qui lui a donné son nom. Une lettre de la société des usines de Dammarie et d' Ecurey, envoyée le 13 janvier 1904 à la mairie de Villefranche-de-Rouergue, atteste du choix de l' artiste. L' usine envoie à la mairie de Villefranche-de-Rouergue des photographies de deux maquettes en terre cuite. C' est le projet n°1 qui est retenu. Le 4 mars 1904, Magrou répond, depuis Béziers (Hérault), à un précédent courrier de Paul Laviale, marchand de fer à Villefranche-de-Rouergue, daté du 26 février de la même année : "j' ai envoyé votre lettre à M Debat, l' architecte du piédestal du buste du sergent Bories, en le priant de s' informer de ce que vous demandez et de vous en faire part. Mon absence de Paris m' empêche, à mon grand regret, de m' en occuper moi-même".

 

L' inauguration du monument coïncide avec la pose de la première pierre de l' Ecole Supérieure des filles, le lundi 25 avril 1904. Pour rendre hommage à la mémoire du sergent de la Rochelle dont le buste venait d' être inauguré, place de la Fontaine, Laviale propose au conseil, le 5 juin 1904, de donner à cette place le nom de Bories. Le 15 avril 1932, à la demande d' un élu, Paul Pascal, il est décidé que, conformément à l' esprit de la délibération du 5 juin 1904, les plaques porteront dorénavant la mention de rue du Sergent Bories.

 

La statue est déplacée en 1996, et depuis, le monument ne possède plus sa clôture en fonte.

 

Source :

inventaire topographique
Nom rédacteur(s) Tournemire Luc
Copyright © Inventaire général ; © Ville de Villefranche-de-Rouergue, Service Culturel
Enquête 2004
Date versement 2005/03/07
Référence IM12000440
Dossier consultable Conseil régional de Midi-Pyrénées - Service chargé de l'inventaire
1, rue Delpech 31000 Toulouse - 05.34.45.96.33

Numéro d'identification de la fiche : M407

     

1548 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument à Jules Adler – Avenue des Thermes – Luxeuil-les-Bains...

Monument en hommage à Jules Adler (1865-1952), artiste peintre né à Luxeuil-les-Bains, surnommé «Le peintre des Humbles». Médaillon en bronze - Sculpteur Sil...

14 octobre 2019

138 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Louis d’Orléans – Pierrefonds

Localisation à l'origine : Pierrefonds (Oise), rue Viollet-le-Duc, cour du château. Statue équestre représentant Louis 1er d’Orléans (1372 - 1407), frère du ...

31 août 2019

1100 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument au duc de Bellune – Lamarche

Localisation à l'origine : Lamarche ( Vosges ) Buste en bronze représentant Claude Victor Perrin, né à Lamarche, maréchal d'Empire, ministre de la Guerre, so...

18 août 2019

942 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE