Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument au comte de Chambord – Sainte-Anne-d’Auray

Informations :

  • Fondeur: BARBEDIENNE
  • Adresse ou lieu-dit: rue de l’Abbé-Allanic
  • Code postal (en France): 56400
  • Localité: Sainte-Anne-d'Auray
  • Région: Bretagne
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes
  • Morphologie: groupe
  • Année: 1891
  • Titulaire(s) et droits sur les photos:

    Collection France Debuisson - Musée d'Orsay

    Photos complémentaires : http://www.comtedechambord.fr/homme_memorial.php

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument au comte de Chambord – Sainte-Anne-d’Auray
Monument au comte de Chambord - Sainte-Anne-d'Auray - Image1Monument au comte de Chambord - Sainte-Anne-d'Auray - Image2
Fiche créée ou mise à jour par : le 3 octobre 2010

Description:

Localisation à l’origine : Sainte-Anne-d’Auray, rue de l’Abbé-Allanic (Morbihan)

Description : Quatres statues sont disposées autour du piédestal : Jeanne d’Arc, Bayard, Sainte Geneviève et Du Guesclin.

 

Inscriptions

sur les socles des statues du piédestal : Jeanne d’arc ; Bayard ; Sainte Geneviève ; Du Guesclin sur le socle de chaque statue, à droite : Afd Caravanniez 1888 sceau du fondeur sur le socle de chaque statue, à gauche : F. Barbedienne fondeur Paris CH. C

Historique

Sous le second Empire, Sainte-Anne-d’Auray est l’un des plus importants lieux de pèlerinage religieux de Bretagne. A partir de 1872, les militants royalistes de l’ouest s’y rassemblent le 29 septembre en l’honneur du comte de Chambord. Après la messe donnée en l’honneur de leur futur roi, Henri V, ils se réunissent dans une baraque en planche qu’ils font construire en 1875. 1883 : le comte de Chambord meurt et aussitôt les rassemblements cessent. Quelques militants décident d’ériger un monument qui commémore son souvenir et qui associe les lieux du pèlerinage à la cause monarchiste. 1885 : cinq statues destinées à composer le futur monument sont commandées à Caravanniez. La réalisation en fonte de fer des statues coûte 70 000 francs. Une souscription publique est organisée mais aucun plan du monument n’est encore prévu. 1888 : un premier projet commandé à l’architectre Lequeux est présenté au Salon mais il ne donne pas satisfaction. Finalement Deperthes, l’architecte de la basilique, conçoit une imposante construction en granit. 1889 : un comité appelé Société civile de Saint-Henri est constitué le 20 février, à l’initative du général baron Athanase de Charette. Les autres membres sont aussi des nobles, la plupart propriétaires de châteaux. Le comité achète un terrain situé non loin de la basilique. Le projet est achevé mais le jardin qui devait l’entourer ne sera pas réalisé faute de moyens. 1897 : un mur d’enceinte et une grille de clôture sont ajoutés.

Référence source

Fonds Debuisson Documentation du musée d’Orsay 2002 Prével-Montagne, Corinne, La représentation des grands hommes dans la sculpture publique commémorative en Bretagne 1685-1945, thèse de doctorat, Rennes II, t. 4, p. 345-351
Numéro d'identification de la fiche : M1397

   

2345 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Médaillon Robert Fulton – Place Beaumarchais – Plombières-les-B...

Le médaillon se trouve devant la mairie, place Beaumarchais.

23 septembre 2020

33 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Buste de l’abbé Ménestrel – Église Saint-Amé – Plombières...

À l'origine, le buste était dans la cour de l'école Sainte Élisabeth, aujourd'hui il se trouve dans l'église Saint-Amé (place Napoléon III).

22 septembre 2020

39 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Buste d’Adolphe Girod – Grande Rue – Frasne

Le buste sur une petite place, Grande rue, D471

4 septembre 2020

77 vues au total, 0 vues aujourd'hui

QR CODE