Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument à Pierre Dupont – Rochetaillée-sur-Saône (fondu)

Informations :

  • Sculpteur 1: GIRARDET François
  • Architecte: HIRSCH
  • Adresse ou lieu-dit: Jardin quai Pierre Dupont
  • Code postal (en France): 69270
  • Localité: Rochetaillée-sur-Saône
  • Département: 69 - Rhône
  • Région: Rhône-Alpes
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes
  • Morphologie: buste
  • Année: 1894
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Musée d'Orsay, Fonds Debuisson

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument à Pierre Dupont – Rochetaillée-sur-Saône (fondu)
Fiche créée ou mise à jour par : le 21 avril 2015

Description:

Sur la frise : des boeufs sous le joug, un mineur, un paysan. Localisation à l’origine : Rochetaillée – quai Pierre Dupont  (Rhône)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Dupont_%28chansonnier%29

Historique

1870 : Camille Roy, poète lyonnais, forme un comité pour ériger un monument à Dupont. 1886 : la souscription rapporte 2000 F. puis 8232 en 1891. 1888 : précision sur le projet de Hirsch. Le coût s’élève à 7800 F. Le conseil municipal adopte le buste de Girardet. 1893 : avec la subvention municipale, le comité dispose d’une somme de 35 000 F. Un nouveau projet est demandé à l’architecte André. 1894 : le monument est inauguré, avec trois allégories : la Chanson, le Génie de la Syrinx, une chèvre. 1900 : mise en place d’une barrière de fer. 1942-44 : fondu sous le régime de Vichy Selon « patrimone.rhonealpes.fr » : Pierre Dupont, né à Lyon en 1821, est connu pour ses poèmes et chansons. A sa mort en 1870 dans la même ville, un groupe de fidèles dirigé par Aimé Vingtrinier et Camille Roy (fondateur du Caveau Lyonnais) décide de lancer une souscription en vue d’élever une statue en son hommage. En 1886, la souscription n’atteint que 2 000 francs dont 800 sont déjà utilisés à la réalisation d'un moule de buste par M. Girardet. Le comité se tourne alors vers la ville de Lyon. Dans un rapport municipal de 1889, le premier projet de monument est décrit comme ceci : "Le buste de Pierre Dupont en marbre, d'après la maquette de M. Girardet, serait placé vers le rond-point du jardin des Chartreux, face à la Saône, sur un piédestal cylindrique portant les attributs de la poésie champêtre et entouré d'une barrière en fer". Finalement, grâce aux fêtes et soirées organisées par le Caveau Lyonnais, la souscription atteint 15 000 francs en 1891. Une subvention de 20 000 francs est alors apportée par la mairie, portant le financement du projet à 35 000 francs. Il devient possible d’envisager un monument plus important. C’est l’architecte Gaspard André qui propose trois projets en 1893. Le conseil municipal tranche : "[...] l'Administration a fixé son choix sur le projet représentant en perspective, sur un fond de paysage, le buste du poète et les sujets allégoriques qui l'entourent émergeant d'une vasque". Gaspard André choisit également le sculpteur qui va l'assister : son choix se porte sur Auguste Suchetet, au détriment de Jean-Alexandre Pézieux. Une fois le projet choisi, le maire crée une commission pour définir le lieu d’installation de l’oeuvre. Cette dernière hésite entre deux emplacements « où règne la nature et le silence » : le parc de la Tête d’or ou le Jardin des Chartreux. Ce jardin est proposé par Gaspard André, en songeant à ces ouvriers que le poète a chantés et dont les métiers martèlent de leur rythme les maisons voisines. Finalement, la commission se décide pour le Jardin des Chartreux ce qui soulève les protestations des habitants du plateau et des pentes de la Croix-Rousse réunis, qui trouvent le lieu trop éloigné de l’endroit où Dupont vécut ses dernières années. Entre-temps, la mort de Gaspard André entraîne un nouveau rebondissement : certains édiles, peut-être poussés par les services techniques, hésitent à utiliser les plans du défunt, provoquant l’indignation de sa veuve et de ses amis. Le nouveau maire, Jean-Victor Augagneur, demande au tout récent conseil municipal de se prononcer au cours d’une séance houleuse, le 27 décembre 1895. Devant ses collègues, Antoine Gourju, qui parle au nom de la veuve, proteste vigoureusement : le lieu et le projet ne seront plus discutés par la suite. Trois éléments en bronze sont sculptés par Auguste Suchetet et fondus par Gruet Jeune à Paris au cours de l’été 1898 pour être ajoutés au buste en marbre de Pierre Dupont. L’édification de la fontaine commence en novembre suivant, sous la supervision d’Abraham Hirsch et pour un montant de 32 600 francs. Ils durent jusqu’au printemps 1899, l’entreprise Gaget et Pérignon se chargeant de la fontainerie, alors que la maçonnerie va à la maison Leduc. Finalement, le monument est inauguré le 30 avril 1899. En février 1902, à la suite de diverses déprédations et d’une décision du conseil municipal prise en octobre 1900, le monument est entouré par une barrière de fer forgé dessinée par Abraham Hirsch complétant la barrière en planches de bois préexistante à l'arrière du monument. En 1942, les trois éléments en bronze sont déposés et fondus par ordre du gouvernement de Vichy. Aujourd’hui, la fontaine n’est plus en activité, seul un terme en marbre, des bassins ensablés autour et la barrière en fer forgé subsistent du monument à Pierre Dupont. Pierre Dupont est enterré au cimetière ancien de la Croix-Rousse sous un monument sculpté par Pierre Girardet. Une statue en son hommage a également été sculptée par Jean Chorel et subsiste dans le jardin de la préfecture.

Référence source

Fonds Debuisson Documentation du musée d’Orsay
Numéro d'identification de la fiche : M8951

      

731 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument au duc de Bellune – Lamarche

Localisation à l'origine : Lamarche ( Vosges ) Buste en bronze représentant Claude Victor Perrin, né à Lamarche, maréchal d'Empire, ministre de la Guerre, so...

18 août 2019

749 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Jean Mathon – Aubenas

Localisation à l'origine : Aubenas ( Ardèche, 07200 ) Buste de Jean Mathon installé sur un piédestal en pierre sur une fontaine. Jean Mathon (1807-1865), ...

14 août 2019

1286 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Buste de Paul Mougin – Valloire

Monument situé en contrebas du col du Télégraphe.

5 août 2019

38 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE