Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument à l’impératrice Joséphine de Beauharnais – Place de la Savane – Fort-de-France – Martinique (disparu)

Informations :

  • Sculpteur 1: DUBRAY
  • Adresse ou lieu-dit: Place de la Savane
  • Code postal (en France): 97200
  • Localité: Fort-de-France
  • Département: 972 - Martinique
  • Pays: France
  • Continent: Amérique
  • Latitude: 14.603713
  • Longitude: -61.067845
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes
  • Morphologie: bas-relief
  • Année: 1859
  • Titulaire(s) et droits sur les photos:

    Photos du net

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument à l’impératrice Joséphine de Beauharnais – Place de la Savane – Fort-de-France – Martinique (disparu)
Monument à l’impératrice Joséphine de Beauharnais - Place de la Savane - Fort-de-France - Martinique (disparu) - Image1Monument à l’impératrice Joséphine de Beauharnais - Place de la Savane - Fort-de-France - Martinique (disparu) - Image2Monument à l’impératrice Joséphine de Beauharnais - Place de la Savane - Fort-de-France - Martinique (disparu) - Image3Monument à l’impératrice Joséphine de Beauharnais - Place de la Savane - Fort-de-France - Martinique (disparu) - Image4Monument à l’impératrice Joséphine de Beauharnais - Place de la Savane - Fort-de-France - Martinique (disparu) - Image5Monument à l’impératrice Joséphine de Beauharnais - Place de la Savane - Fort-de-France - Martinique (disparu) - Image6Monument à l’impératrice Joséphine de Beauharnais - Place de la Savane - Fort-de-France - Martinique (disparu) - Image7Monument à l’impératrice Joséphine de Beauharnais - Place de la Savane - Fort-de-France - Martinique (disparu) - Image8
Fiche créée ou mise à jour par : le 2 septembre 2021

Description:

La statue de l’impératrice Joséphine est un monument commémoratif élevé en mémoire de Joséphine de Beauharnais (1763-1814) et situé sur la place de la Savane à Fort-de-France, en Martinique.

Description de l'objet

La statue en marbre de Carrare représente l’impératrice Joséphine en grand manteau impérial, tenant le médaillon de Napoléon Ier. La statue repose sur un piédestal en marbre architecturé avec corniches et pilastres corinthiens, sur les quatre côtés duquel se trouvent des plaques :

- à l’avant, un bas-relief en bronze commémorant la date de naissance de Joséphine (1763),

- sur les côtés, son mariage avec Bonaparte (1796) et son couronnement à Notre-Dame de Paris (1804)

- à l’arrière, l'érection de la statue (L’AN 1859 / NAPOLÉON III RÉGNANT / LES HABITANTS DE LA MARTINIQUE / ONT ÉLEVÉ CE MONUMENT / À L’IMPÉRATRICE JOSÉPHINE / NÉE DANS CETTE COLONIE).

Historique

Un premier projet d’établissement d’une statue à la mémoire de Joséphine de Beauharnais, née Marie Rose Tascher de la Pagerie, baptisée aux Trois-Îlets le 27 juillet 1763 et impératrice des Français de 1802 à 1809, date de 1837.

Il faut attendre le Second Empire pour voir renaître le projet, lorsque l’empereur Napoléon III lance une souscription en Martinique pour financer le monument et fait un don de 12 000 francs. La première esquisse en plâtre de la statue est montrée le 15 mai 1855 à l’Exposition universelle de Paris. Le sculpteur Vital-Dubray s’inspire d’un buste de l’impératrice réalisé par François Joseph Bosio, que celle-ci avait offert à sa fille la reine Hortense pour sa parfaite ressemblance. L’artiste choisit lui-même en Toscane le marbre de Carrare qui est offert par l’empereur Napoléon III pour réaliser la statue.

En 1893 le monument est élevé au centre du jardin de la Savane à Fort-de-France, que la légende dit être l’endroit précis où un boulet de canon tomba aux pieds de Joséphine en 1790. La première pierre de la structure du monument, édifié par l’architecte D. Manguin, est posée le 12 juillet 1856. Le piédestal en marbre sur lequel repose la statue est installé au centre d’un large socle carré en granit surmonté d’une belle grille ouvragée et aux angles duquel sont installés des candélabres. Huit palmiers royaux sont plantés autour du socle pour mettre l’ensemble en valeur et attirer l’œil au centre du jardin de la Savane. La statue est inaugurée le 29 août 1859 et donne lieu à trois jours de fêtes grandioses. Trois estrades pavoisées de banderoles, destinées aux gouverneurs de la Martinique et de la Guadeloupe, au gouverneur anglais de Sainte-Lucie, aux étrangers de distinction venus des îles anglaises et danoises et aux autorités des deux colonies françaises, s’élèvent sur trois côtés. Le gouverneur Maussion de Candé donne le signal des réjouissances. Discours et salves de canons s’enchaînent. Un banquet de 200 couverts et un bal attendent les convives dans le salon du gouvernement. Une grande fête populaire a lieu dans la Savane et une exposition de produits créoles fait la clôture.

Lors des réaménagements du jardin de la Savane en 1974, l’administration municipale d’Aimé Césaire déplace la statue sur la bordure ouest du parc, au bord de la rue de la Liberté, sans son large socle de granit et sa grille ouvragée. Ce déplacement permet de rendre la statue moins visible et vient répondre au ressentiment d’une partie de la population.

En Martinique, Joséphine de Beauharnais est perçue comme la fille des colons, des Békés, et accusée d’avoir incité l’Empereur à rétablir l’esclavage en 1802. En septembre 1991, la statue est décapitée par un commando anonyme. Elle n’a pas été restaurée et est restée en l’état depuis lors. La statue et son socle ont été inscrits au titre des monuments historiques le 31 décembre 1992. Elle est détruite en 2020 par des activistes anticolonialistes.

Numéro d'identification de la fiche : 21261309cc927285

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument Gustave Haller, Consuelo Fould – Cimetière du Père Lachaise ...

Tombe monumentale située dans la division 70 à l’angle chemin Georges Hainl et de l’avenue Cail. Monument en pierre en forme de tour, surmonté d’un groupe en...

1 septembre 2021

3033 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Émile Cardot – Rue de Lachaud – Meymac (remplacé)

Localisation : Meymac (Corrèze), au carrefour de la rue de Lachaud (D36E) et de l'avenue du Jassonneix (D979). Émile Cardot : Conservateur des Eaux et Forêt...

31 août 2021

1023 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Marcel Delaunay – Evreux

Stèle située dans le square Delaunay en vis à vis de la cathédrale.

26 juin 2021

166 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE