Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument à Jean Le Perdit – Rennes

Informations :

  • Sculpteur 1: DOLIVET
  • Fondeur: GUY
  • Architecte: LALOY
  • Adresse ou lieu-dit: place du Champ-Jacquet
  • Localité: Rennes
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes
  • Morphologie: statue
  • Année: 1892
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Musée d'Orsay, Fonds Debuisson

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument à Jean Le Perdit – Rennes
Fiche créée ou mise à jour par : le 5 juillet 2011

Description:

Leperdit déchire d’un geste énergique, le feuillet qu’il tient dans ses mains. Le piédestal est en granit rose. Localisation à l’origine : Rennes, place du Champ-Jacquet (Ille-et-Vilaine)

Inscriptions

Sur le piédestal, face principale : LEPERDIT / MAIRE DE RENNES / 1794-1795

Historique

1839 : la ville de Rennes décide d’ériger une statue à Leperdit. Le statuaire David d’Angers propose gratuitement ses services. Une commission dirigée par le préfet du département, Louis Hamon, tente vainement d’obtenir du ministère de l’Intérieur la cession du bronze pour la fonte. Le projet est ajourné. 1848 : un buste de Leperdit par J.B. Barré est inauguré à l’hôtel de ville. 1879 : l’idée d’une statue ressurgit quand le conseil municipal envisage la décoration de la niche de l’hôtel de ville. La municipalité, dirigée par E. Le Bastard, souhaite édifier la statue de Leperdit entourée des allégories de l’Industrie et du Commerce. L’Etat refuse de contribuer à un tel projet et retire sa promesse de participer aux deux tiers de la dépense. Le projet est une nouvelle fois ajourné. 1889 : une commission de huit membres choisit la place du Champ-Jacquet pour ériger une statue à Leperdit et organise un concours entre sculpteurs rennais. Une souscription publique est ouverte et des subventions de l’Etat et du Conseil général contribuent au financement de l’oeuvre. 1891 : le 1er juin, Emmanuel Dolivet remporte le concours devant Eugène Quinton et Jean Boucher. Le piédestal conçu par l’architecte départemental est construit à l’emplacement d’une vieille fontaine. 1892 : inauguration le 22 septembre, jour du centenaire de la proclamation de la République. Une boîte en plomb, contenant un parchemin décrivant les circonstances de l’érection est placée dans une cavité du socle. 1943 : la statue est fondue sous le régime de Vichy à l’exception de la tête qui est placée au musée des Beaux-Arts. 1985 : le modèle original en plâtre, retrouvé chez un brocanteur est acquis par la ville. 1994 : la statue est refondue par la fondation de Coubertin et inauguré le 14 décembre à son emplacement initial.

Référence source

Fonds Debuisson Relevé sur le terrain, France Debuisson 2002 Prével-Montagne, Corinne, La représentation des grands hommes dans la sculpture publique commémorative en Bretagne 1685-1945, thèse de doctorat, Rennes II, t. 4, p. 148-152
Numéro d'identification de la fiche : M9526

     

942 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Buste de François Populle (volé – remplacé) – Roanne

Buste situé dans la parc des Promenades Populle.

1 décembre 2019

129 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Ferdinand de Lesseps – Versailles

Monument situé au niveau des n° 13 et 15, boulevard de la République.

21 novembre 2019

218 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Jules Adler – Avenue des Thermes – Luxeuil-les-Bains...

Monument en hommage à Jules Adler (1865-1952), artiste peintre né à Luxeuil-les-Bains, surnommé «Le peintre des Humbles». Médaillon en bronze - Sculpteur Sil...

14 octobre 2019

269 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE