Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument à Gustave Nadaud – Roubaix

Informations :

  • Sculpteur 1: CORDONNIER
  • Fondeur: BARBEDIENNE
  • Adresse ou lieu-dit: Parc Barbieux avenue Le Nôtre
  • Code postal (en France): 59100
  • Localité: Roubaix
  • Région: Nord-Pas-de-Calais
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes
  • Morphologie: groupe
  • Année: 1895
  • Titulaire(s) et droits sur les photos:

    Photos Micheline Casier (décembre 2013)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument à Gustave Nadaud – Roubaix
Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image1Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image2Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image3Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image4Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image5Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image6Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image7Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image8Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image9Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image10Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image11Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image12Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image13Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image14Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image15Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image16Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image17Monument à Gustave Nadaud - Roubaix - Image18
Fiche créée ou mise à jour par : le 21 décembre 2013

Description:

Juste avant de concevoir le Monument à Pasteur pour Lille, Alphonse-Amédée Cordonnier réalisa celui à Gustave Nadaud, le chansonnier roubaisien, né en 1820.

Le monument, installé depuis quelques années dans le parc Barbieux, est dominé à son sommet par un buste en marbre blanc du compositeur. Le sculpteur n’est pas le seul à avoir réalisé son portrait. Ainsi, le musée de Roubaix possède dans ses collections un dessin de Léon Bonnat, un tableau de Jean-Jules Weerts et deux bustes d’Anatole Marquet de Vasselot. Toutes ces oeuvres témoignent de l’immense popularité dont jouissait Nadaud. En 1881, il fit une donation généreuse au musée : un ensemble de dessins parus pour illustrer ses chansons.

Par ailleurs, la ville ne tarda pas à élever, à son honneur, un monument qui fut inauguré le 11 octobre 1896, soit trois ans après sa mort.

Cordonnier ne fut pas le seul candidat en lice. L’architecte Paul Destombes proposa un monument semi-circulaire, dont le centre était orné par un bas-relief dû à Hippolyte-Jules Lefebvre. Ce fut cependant la composition de Cordonnier, plus traditionnelle et plus riche en éléments, qui a retenu l’attention du jury.

Trois statues en bronze, le matériau a laissé, avec le temps, des coulures vertes sur la base architecturale, accompagnent le portrait de Nadaud. Au centre, une Renommée tend au musicien sa fleur préférée : une rose. De part et d’autre de cette allégorie, un garçon jouant du violon incarne la Musique et une jeune femme tenant une partition représente la Chanson.

Le sculpteur avait également ajouté quatre bas-reliefs qui illustraient des célèbres chansons de Nadaud : Les Deux Gendarmes, La Garonne, L’Elixir du docteur Grégoire et La Ronde d’amour. Ces bas-reliefs ont malheureusement disparu.

Inscriptions

inscriptions sur les côtés de l'allégorie de la Musique
A.Cordonnier sculpteur 1895
Leblanc-Barbedienne fondeur Paris

inscriptions sur les côtés de l'allégorie de la Chanson
A.Cordonnier sculpteur 1895
Leblanc-Barbedienne fondeur Paris

Inscription au bas du vêtement de la Renommée
Barbedienne

Historique

Gustave Nadaud, né à Roubaix le 20 février 1820 et mort à Paris XVIe le 28 avril 1893, est un goguettier, poète et chansonnier français. Après avoir été comptable dans l'entreprise familiale, Gustave Nadaud compose des chansons à l'âge de vingt-huit ans. Fort de son succès auprès de ses amis, il publie ses textes, notamment dans les journaux L'Illustration et Le Figaro. Son répertoire est composé de morceaux populaires, drôles, ironiques et engagés. Avec Le Roi boiteux, il brosse une satire politique du Second Empire. Son œuvre intitulée Pandore, ou les Deux Gendarmes est interdite par le régime[1]. Gustave Nadaud se nourrit également du contexte social. Le Soldat de Marsala lui est inspiré par l'expédition des Mille lancée par Garibaldi en Sicile, mais la chanson n'est autorisée que sous la Troisième République. Preuve de son talent, il est l'un des seuls chansonniers de l'époque à écrire lui-même ses textes et à les mettre en musique. Il est à Paris un membre assidu du Caveau et de la célèbre goguette de la Lice chansonnière : C'est dans cette goguette qu'à l'occasion d'un concours se déroulent en 1883 ses retrouvailles avec Eugène Pottier. Gustave Nadaud l'a croisé en 1848 et il lui avait alors fait une forte impression. Il admire beaucoup le talent poétique de l'auteur de l'Internationale tout en étant très loin de partager ses opinions politiques. Grâce à ces retrouvailles, l'œuvre de Pottier échappera à l'oubli. Une cinquantaine de ses chansons sont publiées pour la première fois en 1884 par Nadaud qui paye les frais d'édition. Le 11 mai 1888 naît le quatrième Caveau lyonnais. Très lié au Caveau de Paris, il fait de Gustave Nadaud son Président d'Honneur. C'est suite à sa participation à un banquet à Lyon tenu à la Villa des Fleurs, le 8 avril 1888, que ce nouveau Caveau lyonnais est né. Gustave Nadaud meurt le 28 avril 1893, peu de jours avant la date où il devait recevoir des Rosati la distinction de la rose d'or.

Numéro d'identification de la fiche : M11262

    

2319 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument à sainte Colette – Corbie

Localisation à l'origine : Corbie, sortie par la rue Gambetta, sur la colline de la Justice (Somme)

21 avril 2019

724 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à François de Bassompierre (Fondu, remplacé) – Haroué

Monument érigé à l’origine place Bassompierre.

20 avril 2019

29 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Bellaud de la Bellaudière (disparu) – Grasse

Monument situé à l’origine square du Clavecin rebaptisé Bellaudière à l’angle du boulevard Fragonard et de la Montée du Casino (place du Cours Honoré Cresp).

18 avril 2019

16 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE

La fonction de géolocalisation dans nos fiches est actuellement perturbée par la nouvelle politique de tarification imposée par Google Maps: nous prions nos visiteurs de nous en excuser. Nous cherchons une solution à ce problème indépendant de notre volonté.