Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument à Gambetta – Cahors

Informations :

  • Sculpteur 1: FALGUIÈRE
  • Fondeur: THIÉBAUT
  • Architecte: PUJOL Paul
  • Adresse ou lieu-dit: place au début des allées Fénelon
  • Code postal (en France): 46000
  • Localité: Cahors
  • Région: Midi-Pyrénées
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze
  • Morphologie: statue
  • Année: 1884
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Dominique Perchet 2010 ;  fonds Debuisson Orsay (carte postale ancienne)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument à Gambetta – Cahors
Monument à Gambetta - Cahors - Image1Monument à Gambetta - Cahors - Image2Monument à Gambetta - Cahors - Image3Monument à Gambetta - Cahors - Image4Monument à Gambetta - Cahors - Image5Monument à Gambetta - Cahors - Image6Monument à Gambetta - Cahors - Image7Monument à Gambetta - Cahors - Image8Monument à Gambetta - Cahors - Image9Monument à Gambetta - Cahors - Image10
Fiche créée ou mise à jour par : le 25 octobre 2010

Description:

Désignation : monument à Léon Gambetta, né le 2 avril 1838 à Cahors

visible :  oui place F. Mitterrand.

propriétaire :  municipalité

sculpteur :  Falguière

Fondeur :   Thiébaut

le monument a été amputé d’un certain nombre de personnages qui entouraient l’homme politique ; voir les cartes postales d’époque.

Gambetta est appuyé sur un canon de la main droite, tient une carte, et désigne la frontière de la gauche. Sur l’emmarchement du piédestal, un grand drapeau et un bouclier marqué RF sont jetés à l’avant. Un fusiller marin est à l’affût à gauche, un soldat blessé tombe à droite. Localisation à l’origine : Cahors, place d’Armes (Lot)

Inscriptions

sous le canon : A. Falguière, Stat ; Paul Pujol, Arch. sur le piédestal, à l'avant : A / GAMBETTA / NE A CAHORS / LE 2 AVRIL 1838 sur le piédestal, à l'arrière : FRANCAIS / ELEVEZ VOS AMES ET VOS RESOLUTIONS / A LA HAUTEUR DES EFFROYABLES PERILS / QUI FONDENT SUR LA PATRIE / IL DEPEND ENCORE DE NOUS / DE LAISSER LA MAUVAISE FORTUNE / ET DE MONTRER A L'UNIVERS / CE QU'EST UN GRAND PEUPLE / QUI NE VEUT PAS PERDRE / ET DONT LE COURAGE S'EXALTE / AU SEIN MEME DES CATASTROPHES

Historique

Le monument est érigé très peu après la mort accidentelle de Gambetta, le 31 décembre 1882, en faisant appel à une souscription nationale. Les statues d'Alexandre Falguière (1831-1900), fondues en bronze grâce à une subvention de l'Etat, sont placées sur un piédestal de l'architecte Paul Pujol. L'inauguration a lieu le 14 avril 1884. Le trophée et les deux statues du fusilier marin et du fantassin ont été envoyées à la fonte en 1943. La ville natale de Léon Gambetta (1838-1882) érige une statue au héros de la Défense nationale, et l'un des fondateurs de la IIIe République, dès le lendemain de sa mort en décembre 1882. Des statues réalisées par Alexandre Falguière, il ne reste aujourd'hui que celle du tribun exhortant les Français à la lutte pendant la guerre de 1870-1871.

http://patrimoines.midipyrenees.fr/fr/connaitre/recherche-documentaire/resultats-de-la-recherche/index.html

 

1883 : constitution d’un comité composé de Le Royer, président du Sénat, et d’Henri Brisson, président de la Chambre. 1884 : un programme instaure un concours entre les artistes français, sans imposer ni emplacement ni proportions. La remise des projets doit se faire du 25 mai au 1er juin 1884, sous forme d'une maquette au 20e signée, avec croquis d'emplacement et devis d'architecte. Un jury de 15 membres est constitué. L’Etat fait don de 15 000 F. pour la fonte en bronze des statues. Le conseil municipal offre 19 000 F. Le reste de la dépense est couvert par une soucription nationale. 1884 : le monument est inauguré le 14 avril en présence de Jules Ferry et de Waldeck Rousseau. 1941 : en partie fondu sous le régime de Vichy ; en décembre, le soldat blessé, le fusiller marin et le drapeau sont enlevés. 1943 : la direction des Beaux-Arts annonce la réquisition de la statue de Gambetta. La municipalité adresse alors une requête au maréchal Pétain : ‘Cette disparition serait très vivement ressentie par mes administrés qui en dehors de toute opinion politique, voient en Gambetta un enfant du pays qui, en des heures douloureuses de notre histoire a incarné l'idée et le symbole de la Patrie’. (source Musée d'Orsay)

Référence source

Fonds Debuisson Paris, Archives Nationales, F21 2170 Paris, Archives Nationales, Lot, dossier bleu (F1cI 154) Documentation du musée d’Orsay
Numéro d'identification de la fiche : M1750

     

3713 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument au maréchal Drouet d’Erlon – Reims

Debout, tête nue légèrement tournée vers l'épaule gauche, le maréchal Drouet d'Erlon est en uniforme, le manteau jeté sur l'épaule gauche tombe jusqu'aux pieds,...

29 juillet 2020

1477 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Jacques Bujault – Tauché – Aigondigné

Monument érigé devant la mairie-école de Tauché, 24 rue Jacques Bujault.

5 juillet 2020

367 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Jean de Lattre de Tassigny – Avenue Gambetta – Laon

Le monument se trouve avenue Gambetta, square Rhin et Danube. Sur un mur, médaillon en bronze représentant le portrait de Jean de Lattre de Tassigny, né à Mo...

29 juin 2020

404 vues au total, 0 vues aujourd'hui

QR CODE