Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument à Eugène Livet – Place Eugène Livet – Nantes (fondu et remplacé par de la pierre)

Informations :

  • Sculpteur 1: LEBOURG
  • Sculpteur 2: BRETON Charles Eugène
  • Adresse ou lieu-dit: Place Eugène Livet
  • Code postal (en France): 44000
  • Localité: Nantes
  • Région: Pays de la Loire
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes
  • Morphologie: buste
  • Année: 1933
  • Titulaire(s) et droits sur les photos:

    Musée d'Orsay, Fonds Debuisson

    Photos août 2013 - Patricia G.

    Daniel Cauchy 2020

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument à Eugène Livet – Place Eugène Livet – Nantes (fondu et remplacé par de la pierre)
Monument à Eugène Livet - Place Eugène Livet - Nantes (fondu et remplacé par de la pierre) - Image1Monument à Eugène Livet - Place Eugène Livet - Nantes (fondu et remplacé par de la pierre) - Image2Monument à Eugène Livet - Place Eugène Livet - Nantes (fondu et remplacé par de la pierre) - Image3Monument à Eugène Livet - Place Eugène Livet - Nantes (fondu et remplacé par de la pierre) - Image4
Fiche créée ou mise à jour par : le 12 mai 2020

Description:

Localisation à l’origine : Nantes, place Eugène-Livet (Loire-Atlantique)

Buste à l’origine en bronze représentant Eugène Livet (1820_1913), éducateur et précurseur de l’enseignement technique, dû au sculpteur Charles Lebourg.
Sur le personnage :https://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A8ne_Livet

Place Eugène Livet : copie en pierre – Cimetière Miséricorde : buste en bronze

 

Inscriptions

Sur le piédestal, à l’avant : EUGENE LIVET / 1820-1913 sur le piédestal, à l’arrière : Eugène Livet / né le 13 août 1820, décédé le 22 août 1913 / fonda à Nantes en 1846 une institution qu’il dirigea pendant soixante années. Son but prinicipal / fut la préparation aux carrières de l’industrie / et du commerce, puis aux Ecoles d’art et / métiers et des mécaniciens de la marine / nationale. / Ayant un sens profond des réalités, une énergie / une persévérance remarquables, Eugène Livet mit en / application l’idée, alors nouvelle et diffcilement / acceptée de joindre à la théorie et à l’instruction / générale la pratique des métiers, réalisant un / enseignment professionel complet, et, à cet effet, créa / de toute pièce dans son école, d’importants ateliers. / Après bien des difficultés, le succès couronna / ses efforts. L’effectif annuel de ses élèves dépassa 500. / La réputation de l’institution devint / mondiale. / Acquise par l’Etat en 1906, elle est devenue / Ecole Nationale Professionnelle Livet. / Eugène Livet fut un grand éducateur, mais aussi / un homme de grand coeur et de grande bonté. / La ville de Nantes, ses élèves, ses admirateurs, / ont élevé ce modeste monument pour honorer / et perpétuer sa mémoire. / Décembre 1932.

Historique

1894 : l’association des anciens élèves de l’école professionnelle Livet commande au sculpteur Charles Le Bourg le buste en bronze de son fondateur à l’occasion du cinquantenaire de l’Ecole professionnelle. 1913 : à la mort d’E. Livet, en 1913, un nouveau projet de buste pour orner sa tombe voit le jour, mais l’oeuvre ne sera mise en place qu’après la guerre. 1926 : E. Le Seven, le président de l’Association des anciens élèves, demande à la municipalité de s’associer à cet hommage posthume et obtient une subvention de 1000 francs. 1932 : l’association des anciens élèves offre une copie du buste, destinée à servir de monument commémoratif sur une des places de la ville de Nantes. 1933 : inauguration le 8 janvier, sous la présidence du sous-secrétaire d’Etat à l’Enseignement technique. 1944 : le buste est destiné à la fonte sous le régime de Vichy. Un moulage est pris dans la perspective de son remplacement par une copie en pierre. 1946 : inauguration de la copie à l’emplacement du buste originel réalisée par Charles Eugène Breton.

En 1950  le bronzeil est retrouvé dans l’entrepôt parisien du Service de la Récupération Artistique et Culturelle, grâce à un article adressé au maire par Madame Rossignol, une ancienne habitante de Nantes. (Article de  journal Inter du 24 février 1950 annoté par les services de la ville : On reconnaît la Délivrance, le buste d’Eugène Livet et la statue du Général Mellinet. © Archives de Nantes http://www.archives.nantes.fr/PAGES/DOSSIERS_DOCS/Centenaire_1418/pdf/Panneaux_JDP_117x174_Centenaire%20BD.pdf). Ce buste en bronze est peut-être celui qu'on trouve Cimetière Miséricorde.

Référence source

Fonds Debuisson Relevé sur le terrain, France Debuisson 2002 Prével-Montagne, Corinne, La représentation des grands hommes dans la sculpture publique commémorative en Bretagne 1685-1945, thèse de doctorat, Rennes II, t. 4, p. 257-259. Documentation Daniel Cauchy 2020.
Numéro d'identification de la fiche : M9565

       

1148 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Buste du monument à Pierre Baragnon (fondu) – Cassis

Monument situé à l’origine devant la mairie, actuellement place Baragnon. À l'heure actuelle la fontaine subsiste sans le buste.

23 mai 2020

84 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument au général Mellinet – Place général Mellinet – Nantes

Localisation à l'origine :  place général Mellinet

12 mai 2020

2062 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Raymond Berniolle – Sainte-Savine

Localisation à l'origine dans la cour de l'école maternelle. Buste en bronze représentant le maire de la ville Raymond Berniolle (1855-1928), député de 1910 ...

1 mai 2020

910 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE