Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Monument à Alexandre Bérard (Fondu) (Remplacé) (Volé) – Ambérieu-en-Bugey

Informations :

  • Sculpteur 1: MUSCAT
  • Adresse ou lieu-dit: Place du Champ de Mars
  • Code postal (en France): 01500
  • Localité: Ambérieu-en-Bugey
  • Département: 01 - Ain
  • Région: Rhône-Alpes
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Latitude: 45.959211
  • Longitude: 5.358119
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes, Statues décoratives
  • Année: Inauguration : 1929.
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Carte postale Daniel Cauchy, http://www.bugey-cotiere.fr/2283/#cv4TPCs8HMgymOfG.99, Wikipedia et Google

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Monument à Alexandre Bérard (Fondu) (Remplacé) (Volé) – Ambérieu-en-Bugey
Monument à Alexandre Bérard (Fondu) (Remplacé) (Volé) - Ambérieu-en-Bugey - Image1Monument à Alexandre Bérard (Fondu) (Remplacé) (Volé) - Ambérieu-en-Bugey - Image2Monument à Alexandre Bérard (Fondu) (Remplacé) (Volé) - Ambérieu-en-Bugey - Image3
Fiche créée ou mise à jour par : le 2 mai 2018

Description:

Localisation  à l’origine : place du champ de Mars. Actuellement : à l’angle de la rue Alexandre Bérard et de l’avenue de Verdun.

Description de l'objet

Monument composé d’un buste en bronze sur une stèle en pierre au pied de laquelle une allégorie féminine - dite la Postière - tend un bouquet de fleurs. Le buste, dû au sculpteur Alphonse Muscat, représente l’avocat et homme politique Alexandre Bérard (1859-1923), opposant ferme au vote des femmes en 1919.

Historique

Le monument a été érigé à titre posthume en 1929. En 1943, le buste est fondu sous le régime de Vichy en application de la loi d’octobre 1941 sur la récupération des métaux non ferreux. Seule reste alors la statue féminine. La stèle reste vide jusqu’en avril 1959, où l’on installe un nouveau buste. En juin 2011, la Postière est volée. Le buste est alors réinstallé sur un nouveau socle plus modeste, avenue Alexandre Bérard.

Voir l’article d’Antoine Delsart dans Le Progrès du 08/03/2018 sous le titre : « Il y a un an la « Postière » de Bérard volée »
« Il y a un an, la cité cheminote perdait l’un de ses patrimoines artistiques avec le vol de la statue de la “postière” d’Alexandre Bérard.
Cette œuvre du sculpteur Murat [sic] inaugurée en 1929 place du Champs de Mars à Ambérieu, se composait dans son intégralité du buste de l’ancien conseiller général d’Ambérieu, député, sénateur et sous-secrétaire d’Etat aux Postes et Télécommunications de 1902 à 1926, et d’une statue en pied représentant une femme offrant un bouquet à l’illustre homme politique lyonnais. Selon une légende locale, cette statue de jeune femme représenterait une postière d’Ambérieu dont Bérard était épris et pour qui il avait fait bâtir l’Hôtel des Postes du centre-ville, afin sans doute d’impressionner cette jeune femme dans le but de la séduire. D’où le surnom de “postière” attribuée par les Ambarrois à la jeune et belle inconnue.
Pour l’anecdote, notons que si cette légende est exacte, le sculpteur aurait donc préféré préserver l’ego du grand homme en représentant une femme soupirant à ses pieds, et non l’inverse. Il est vrai que cet homme politique avait certains a priori sur la gente féminine : en tant que sénateur, Bérard s’était opposé au droit de vote des femmes, estimant que “plus que pour manier le bulletin de vote, les mains de femmes sont faites pour être baisées, baisées dévotement quand ce sont celles des mères, amoureusement quand ce sont celles des femmes et des fiancées. Séduire et être mère, c’est pour cela qu’est faite la femme”. No comment…
Mais un matin de début juin 2011, stupeur dans la cité cheminote : la postière avait disparu, volée dans la nuit ! Alain Baudry, premier adjoint au maire de Josiane Exposito, s’était alors rendu en gendarmerie pour déposer une plainte au nom de la commune. La valeur de cette statue est surtout affective pour la ville. Gilles Piralla, maire précédent d’Ambérieu, s’était lui aussi ému de cette disparition et a souvent consulté les sites Internet de ventes d’objets d’arts et d’antiquités pour tenter de retrouver la trace de la postière. En vain, puisque la postière de Bérard est toujours portée disparue, au bord de la rue Bérard, en centre ville. » (http://www.bugey-cotiere.fr/2283/#cv4TPCs8HMgymOfG.99)

Référence source

Documentation Daniel Cauchy 2017

Bibliographie et liens

Source  : wikipedia et journal le Progrès

Numéro d'identification de la fiche : 8415ae9e450563dc

       

942 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Monument à Jacques Bujault – Tauché – Aigondigné

Monument érigé devant la mairie-école de Tauché, 24 rue Jacques Bujault.

il y a 16 heures

9 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument à Jean de Lattre de Tassigny – Avenue Gambetta – Laon

Le monument se trouve avenue Gambetta, square Rhin et Danube. Sur un mur, médaillon en bronze représentant le portrait de Jean de Lattre de Tassigny, né à Mo...

29 juin 2020

115 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Buste du monument à Pierre Gringoire (fondu) – Nancy

Localisation à l’origine : square de la rue de Serre.

16 juin 2020

222 vues au total, 0 vues aujourd'hui

QR CODE