Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Mobilier funéraire – Cimetière de Charonne – Paris (75020)

Informations :

  • Adresse ou lieu-dit: Cimetière
  • Code postal (en France): 75020
  • Localité: Paris
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Fonte
  • Type d'oeuvre: Fonte funéraire
  • Morphologie: ornement
  • Titulaire(s) et droits sur les photos:
    Fiche rédigée le : 17 février 2008 par Dominique Perchet 

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Mobilier funéraire – Cimetière de Charonne –  Paris (75020)
Mobilier funéraire - Cimetière de Charonne -  Paris (75020) - Image1Mobilier funéraire - Cimetière de Charonne -  Paris (75020) - Image2Mobilier funéraire - Cimetière de Charonne -  Paris (75020) - Image3Mobilier funéraire - Cimetière de Charonne -  Paris (75020) - Image4Mobilier funéraire - Cimetière de Charonne -  Paris (75020) - Image5Mobilier funéraire - Cimetière de Charonne -  Paris (75020) - Image6Mobilier funéraire - Cimetière de Charonne -  Paris (75020) - Image7Mobilier funéraire - Cimetière de Charonne -  Paris (75020) - Image8
Fiche créée ou mise à jour par : le 10 août 2010

Description:

Désignation : mobilier et décor funéraire en fonte

 

 

Adresse : cimetière autour de l’église 4 place Saint-Blaise 75020 Paris

Visitable : oui (aux heures d’ouverture)

 

 

Propriétaire : ville

 

Fonderie : non précisé

 

Sculpteur : non précisé


Matière : fonte de fer

 

Eléments disparates en fonte de fer : portes de caveaux, vases, décors…

Historique

Le cimetière de Charonne est, avec celui du Calvaire à Montmartre, le seul cimetière parisien à jouxter encore une église paroissiale, d'où l'aspect campagnard qu'il conserve aujourd'hui.

De tout temps, Saint Germain de Charonne a possédé son propre enclos funéraire. A la Révolution, il n'excédait guère 25 ares. 

Des accroissements ultérieurs, qui se sont achevés en 1848 avec l'annexion d'une partie de l'ancien parc du château de Charonne, ont porté sa surface à 41 ares.

A la fin du siècle dernier, Edouard Vaillant (1840-1915), alors conseiller municipal du quartier, proposa de remplacer le cimetière par un square. Il faut croire que les mortst rouvèrent suffisamment de défenseurs, puisque son projet avorta. 

A défaut de jardin, on y trouvera néanmoins des arbres, essentiellement des érables et des frênes, et plus de 650 sépultures. Parmi celles-ci, mentionnons, tout d'abord, celles qui datent du temps où Charonne n'était encore qu'un paisible village des environs de la capitale, telle la tombe du sieur Thiroux - son nom est aujourd'hui illisible -inhumé en 1767 (1er div.), ou celles des anciens curés de Saint-Germain-de-Charonne, toutes situées derrière l'abside de l'église(1er div.). 

Dans la 2e division se trouvent les nombreux Fédérés, transportés en 1897 dans le vieux cimetière, le long du mur qui surplombe le presbytère. Tués dans le quartier au cours des combats de mai 1871, ils avaient été inhumés en toute hâte dans un terrain voisin, de l'autre côté du chemin du Parc-de-Charonne.

Dans la quatrième division, une autre tombe de l'ancien village de Charonne, celle de François Bègue, dit Magloire (1750-1837), un personnage haut en couleur, peintre en bâtiment et rebouteux à ses heures, qui prétendait faussement avoir été le secrétaire de Robespierre ; il repose sous le petit enclos au centre duquel trône la statue d'unpersonnage en habit du XVIIIè siècle. 

Pour la période contemporaine, signalons les tombes du romancier Gérard Bauër (1888-1967), de l'acteur Pierre Blanchar (1892-1963), jeune premie rromantique très remarqué dans le rôle de Raskolnikov dans le Crime et Châtiment du cinéaste Pierre Chenal (1935), des deux fils et de la seconde épouse d'André Malraux (Josette Malraux-Clotis est morte happée par un train, en 1944 et ses deux fils, Gauthier et Vincent, ont perdu la vie dans un accident de voiture, en 1961).

 

Source : http://www.paris.fr/portail/Parcs/Portal.lut?page_id=1787

Numéro d'identification de la fiche : M531

   

1398 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Cimetière vieux – Cahors (Lot)

L’entrée du cimetière se trouve rue René Villars par une porte pratiquée dans les remparts. Le cimetière est créé hors les murs en 1807. Une première extensi...

24 mars 2020

93 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Portes de chapelles sépulcrales – Division 24 – Cimetière du Pè...

Portes relevées dans la 24e division

11 mars 2020

132 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Entourages de tombes – Division 24 – Cimetière du Père Lachaise...

Entourages relevés dans la 24e division.

11 mars 2020

119 vues au total, 0 vues aujourd'hui

QR CODE