Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

MERCIÉ

Informations :

  • Prénom: Marius Jean Antonin
  • Nationalité: Française
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Toulouse en 1845 - Décédé à Paris en 1916

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
MERCIÉ
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Sculpteur et peintre, élève de Jouffroy et de Falguière. Prix de Rome en 1868. Président des Artistes français. Couvre la France de ses monuments.

Œuvres en fonte de fer : Danseuses orientales, Nymphes. Cat. Denonvilliers : Monument du général Lafayette, par Falguière et Mercié, à Washington, 1889, Bronze ; Monument de Jules Ferry*, (à Saint-Dié, 1896 ; à Tunis, 1899 ; à Haï-Phong – Tonkin – 1902).

Bronzes ; Monument Lahovary, à Bucarest (Roumanie), 1900, bronze.

A partitr de 1880, il exerça souvent son talent de peintre qui lui valut en 1883, au Salon, section peinture, une médaille de troisième classe, en 1899, une médaille de deuxième classe. Comme sculpteur, il eut les plus hautes récompenses aux Expositions universelles de 1878 et 1889. Membre d’ l’Institut en 1881.

Quelques œuvres :

David, bronze, (Exposition universelle, 1878), le plâtre a figuré au Salon de 1872

– Dalila, buste en bronze (Salon, 1872)

– Gloria victis (groupe en bronze, 2m20, Salon, 1875) (plâtre au Salon de 1874 et Exposition universelle de 1878), exalte l’héroïsme et les sentiments patriotiques exacerbés par les désastres de 1870 ; réduction par le procédé Colas et édition en de multiples exemplaires ; fonte de Victor Thiébaut ; une réduction en bronze de Leblanc-Barbedienne fut présentée en 1900 à l’exposition centennale de l’Art français)

– Le loup, la mère et l’enfant, bas-relief en bronze (Salon, 1875)

– La Victoire, statuette, bronze, remplace depuis 1875, dans la main du Napoléon Ier érigé au sommet de la colonne de la Grande Armée, place Vendôme, la figure de la Victoire, par Chaudet, disparue pendant la Commune

– Le Génie des Arts, haut-relief en bronze (modèle plâtre Salon de 1877)

– La Renommée, statue colossale en bronze dorée surmontant le dôme du Palais du Trocadéro (1878)

– Arago, astronome, écrivain et homme politique, statue en bronze, inaugurée à Perpignan en 1879 (modèle plâtre au Salon de 1879)

– Thiers, statue assise en bronze, inaugurée à St-Germain en-Laye en 1880

– Louis Laussdedat, médecin, buste en bronze, inauguré en 1881 dans le cimetière de Moulins (Allier)

– Quand même, bronze. Le groupe “Quand même” est un hommage à la résistance belfortaine, et dont le nom reprend la devise des patriotes en 1880 : “Car, malgré tout, il faut quand même résister…” A l’origine, le monument devait être un hommage à Thiers, qui a négocié la conservation du Territoire de Belfort au sein de la France. Ce département faisait en effet auparavant partie de l’Alsace, qui devenait allemande. Le sculpteur Antonin Mercié a privilégié le combat du peuple, en réalisant une statue représentant une Alsacienne prenant le fusil d’un soldat et défiant l’ennemi du regard. Les portraits de Thiers et de Denfert-Rochereau (le défenseur de Belfort pendant le siège) ornent le socle du monument. Plâtre au Salon de 1882 et à l’Exposition nationale des Beaux Arts de 1883 ; réplique en marbre à l’Exposition universelle de 1889. Réduction en bronze appartenant à Leblanc-Barbedienne, figure en 1900 à l ’Exposition centennale de l’Art français.

– Portrait du jeune H…, buste en argent, exposition nationale des Beaux Arts de 1883

– Léon-Laurent Pichat, littérateur, médaillon en bronze, 1887, cimetière du Père-Lachaise

– La Gloire, la Douleur, statues en bronze ornant le tombeau du peintre Paul Baudry au Père-Lachaise, Inauguré en 1889 (modèles en plâtre Salon, 1889)

– Le génie de l’Immortalité, bronze, partie du tombeau de Thiers, cimetière du Père-Lachaise (chapelle de Henri Chapu)

– Le général Séré de Rivières († 1895), médaillon en bronze, cimetière du Père-Lachaise

– Le général Faiherbe, statue équestre en bronze, inaugurée à Lille en 1896

– Monument de Jules Ferry, voir plus haut *

– Monument commémoratif de la défense de Châteaudun, groupe en bronze, inauguré en 1897 (plâtre au Salon, 1896)

– Eveil de l’Afrique, statuette en bronze (Salon 1897)

– Siegfried, statuette en bronze (Salon, 1902)

– Waterloo, statuette en bronze (Salon, 1907)

– Michel-Ange statuette en bronze (Salon, 1912)

Sources et liens externes

Sources : Dictionnaire Bénézit, dictionnaire Lamy, Les bronzes du XIXe siècle, dictionnaire des sculpteurs (Kjellbert Pierre, les Éditions de l’amateur, Paris, 1996), L’univers des bronzes (Devaux Yves, Éditions Pygmalion, Paris, 1978), L’âge de la fonte (Renard Jean-Claude, Les éditions de l’amateur, Paris, 1985), Wikipédia.
Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

583 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Sculpteur

LUE (de)

Donald Harcourt De Lue est un sculpteur américain auteur de nombreux monuments publics aux États-Unis. Il étudie au musée des beaux-arts de Boston. Plus tard...

26 novembre 2019

47 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

CHABERT

Tombe de la famille Keller - Cimetière du Père Lachaise - Paris (75020) - 1870 Biographie à compléter.

20 novembre 2019

65 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

TRAUT

Fils du sculpteur Eugène Traut. Sculpteur belfortain, il fut l’auteur de très nombreuses réalisations, comme les monuments aux morts de Joncherey, Giromagny ...

14 octobre 2019

90 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE