Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles – Evere

Informations :

  • Sculpteur 1: CHAPU
  • Sculpteur 2: BOURGEOIS Charles Arthur
  • Adresse ou lieu-dit: Avenue du Cimetière de Bruxelles 159
  • Localité: Cimetière de Bruxelles, Evere
  • Pays: Belgium
  • Continent: Europe
  • Latitude: 50.8662189
  • Longitude: 4.4144133
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Sculptures animalières, Monument aux morts et commémoratifs
  • Morphologie: statue
  • Année: 1870-1871
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Photos Micheline Casier (mars/juin 2020)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles – Evere
Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image1Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image2Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image3Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image4Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image5Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image6Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image7Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image8Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image9Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image10Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image11Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image12Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image13Mémorial aux soldats français tombés durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 – cimetière de Bruxelles - Evere - Image14
Fiche créée ou mise à jour par : le 29 juin 2020

Description:

Mémorial élevé en l’honneur des soldats français morts sur le sol belge en 1870-71.
Le sphinx est l’oeuvre des sculpteurs français Henri Chapu et Charles-Arthur Bourgeois.

Inscriptions

Sur le socle supportant le sphinx : 1870-1871

Sur le mur de la balustrade à gauche : LA FRANCE À SES SOLDATS

À droite : LA BELGIQUE LEUR FUT HOSPITALIÈRE

Sur une plaque à l’arrière du monument
Ce monument a été érigé par souscriptions privées dues à des initiatives du Cercle français de Bruxelles avec le concours de la légation de France sur un terrain donné par la Ville à Decrais le Ministre de France. MM.Vanderstraeten bourgmestre de Bruxelles. A.Lebègue du Cercle français 1880.

Sur le socle de la couronne avec le drapeau
1870-1889 COLONIE FRANÇAISE DE BRUXELLES
BERTHEUX sculp.
H.LUPPENS & Cie

CH.ROLLAND , Père & Fils. Entrepreneurs

NB. Le fondeur du sphinx en bronze n'est pas connu.

Description de l'objet

Grand monument en pierre de style néo-grec dû à l’architecte français Charles Grand (actif vers 1880). Un premier escalier avec plate-forme et deux escaliers, placés à droite et à gauche conduisent au monument proprement dit entouré de murs décorés de couronnes funéraires en bronze déposés sur des draperies et surmontant des cartouches sur lesquels sont inscrits les noms des soldats inhumés.

Un mur circulaire couronné de créneaux complète l’ouvrage de cette deuxième plateforme sur laquelle une large bas taillée en talus supporte une pyramide décorée sur sa face principale d’une croix de la Légion d’honneur avec la devise honneur et patrie ; la pyramide est décorée en outre d’une couronne de laurier et de chêne monumentale et d’une immense palme.

Au pied se trouve placé un sphinx de 2,40 m de hauteur, les pattes croisées, qui porte des boucles d’oreille et un collier assorti. en bronze avec un mascaron.

Historique

Le 6 janvier 1879, le cercle français de Bruxelles, par la voix de son président, F.Thiéry, a  pris l’initiative de réunir dans le cimetière les dépouilles mortelles de soldats français inhumés ailleurs et d’y ériger un monument. S’il devait s’agir à l’origine d’un mémorial sobre, il prend rapidement, vu les nombreux dons récoltés, des proportions démesurées et contraint l’administration communale à céder, gratuitement, un terrain de 170 m².

Un an plus tard, le 8 avril 1880, l’architecte Charles Grand signe son projet et, dès le 21 novembre, l’imposant mausolée est officiellement inauguré, après diverses cérémonies à la cathédrale Saint-Michel, à la Synagogue de la rue de la Régence et à l’église protestante de la place du Musée, en présence du bourgmestre Charles Vanderstraeten et d’une pléiade de notables.

Le quotidien libéral bruxellois L’Étoile Belge, propriété de la famille d’Orléans, consacre un long reportage à l’événement et au monument en style néo-grec : « on a accès au monument par un premier escalier avec plate-forme en mosaïque et deux escaliers, placés à droite et à gauche de cette plate-forme, conduisant au monument proprement dit, entouré de murs décorés de couronnes funéraires en bronze, posées sur des draperies et surmontant des cartouches sur lesquels sont inscrits les noms des soldats inhumés. Un mur circulaire couronné de créneaux complète l’entourage de cette seconde plate-forme, sur laquelle une large base taillée en talus et surmontée d’un second rang de créneaux supporte une haute pyramide décorée sur sa face principale d’une croix de la légion d’honneur, avec la devise ‘Honneur et Patrie’ » (en 1967-1972,  les escaliers sont enlevés par l’architecte de la ville Jean Rombaux et remplacés par un mur bas)

La pièce maîtresse du mémorial est le sphinx en bronze haut de 2,40 m placé au pied de la « pyramide » – « les pattes croisées, l’œil rêveur, gardant le secret de la tombe ».Cette sentinelle mythologique est l’œuvre d’Henri Chapu, un des sculpteurs officiels de la IIIe République, et de Charles-Arthur Bourgeois.

L’ajout, en 1889, d’une couronne de feuilles de chêne et d’un drapeau en bronze, à l’initiative de la Chambre de Commerce française de Bruxelles, « voulant honorer les cendres de ceux qui sont morts non pour Napoléon ou Gambetta, mais bien pour la France », suscitera quelque émoi, mais sera finalement autorisé. La couronne et le drapeau sont coulés par la firme bruxelloise Luppens, d’après un projet de Joseph Bertheux, sculpteur des 32 cariatides du Passage du Nord (Bruxelles).

Référence source

recherche sur le terrain 2020.

Numéro d'identification de la fiche : 9765ef88b8edf892

    

380 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Statue République – Rue du Centre – Torpes

La statue se trouve au croisement de la rue du Centre et de la rue du Château.

il y a 14 heures

7 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument aux morts – Place de la Mairie – Boujailles

Monument aux morts se trouvant place de la Mairie.

il y a 15 heures

10 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monument aux morts – Victoire aux drapeaux – Sauveterre-la-Léma...

Monument érigé place des Platanes, en bordure de la D 710

28 septembre 2020

23 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE