Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

MARTINIE

Informations :

  • Prénom: Berthe
  • Nationalité: Française
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Née à Nérac (Lot-et-Garonne) en 1883 - Décédée à Paris en 1958

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 6 novembre 2017

Description:

Peintre et sculpteur. De 1906 à 1908, elle étudie à l’École des Beaux-Arts de Paris, dans le seul atelier ouvert aux femmes, celui du peintre Humbert. Elle épouse en 1913 Henri Martinie, journaliste et critique d’art, qui la soutient tout au long de sa carrière : les débuts de sa vie de famille et la première guerre mondiale marquent néanmoins une interruption dans sa création.

À la fin des années 1920, celle-ci connaît une inflexion nouvelle : Berthe Martinie se consacre à présent pleinement à la sculpture, choix qui lui permet d’accéder à une certaine notoriété. Autodidacte dans ce médium, elle maîtrise très rapidement les techniques du modelage et de la taille directe. Elle fréquente alors les sculpteurs Robert Wlérick, Jean Carton, Paul Cornet… ainsi que des critiques d’art comme Claude Roger-Marx. Au même moment, elle participe à de nombreux salons (Salon des Tuileries, Salon d’Automne à Paris) et à des expositions universelles (Paris en 1937, Bruxelles en 1958). Au Salon des Tuileries de 1933, l’État lui achète une Biche et un Taureau. Elle participe aussi à des expositions collectives en galerie, ainsi que dans des institutions publiques en France (musée du Petit Palais ; musée Rodin), ou à l’étranger (États-Unis, Italie, Pays Bas, Suède, Amérique du Sud…). Des galeries parisiennes lui organisent régulièrement des expositions personnelles : la première a lieu en 1925 chez Weil.

Sa recherche de vérité, sa personnalité généreuse et passionnée, son ardeur à la tâche et ses principes artistiques la rattachent au groupe de la sculpture figurative indépendante. Comme sa contemporaine Jane Poupelet, ses sujets de prédilection sont le nu féminin et les animaux. L’État lui commande par exemple en 1949 un Sanglier, installé dans le parc Wilson à Thionville et différents reliefs pour la fauverie du Jardin des Plantes à Paris. Bien implantée dans le milieu artistique de son époque, appréciée des critiques, bien représentée dans les collections publiques et privées, elle devrait bientôt retrouver la notoriété qui correspond à la qualité de son œuvre.

Elle a notamment peint sept peintures murales qui peuvent être vues au 2, quai Chauveau, au conservatoire national supérieur de musique, dans la salle de réfectoire de l’ancien couvent.

Sources et liens externes

Sources : 1) Galerie Malaquais,19 quai Malaquais, 75006 Paris ; d'après :
Nadège Poisson, Berthe Martinie (1883-1958), créatrice de vie, maîtrise d'histoire de l'art, sous la direction de Dominique Jarassé, université Michel de Montaigne, Bordeaux III, 2001. - 2) http://www.lesatamanes.com/artistes/martinie-berthe
Numéro d'identification de la fiche : 2755a0035f7380bc

 

87 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Sculpteur

SAINT-JEAN

Élève de Guillaume, Decret et Cavalier, il débuta au Salon de 1869 et reçut une médaille de deuxième classe en 1873. Le musée de La Rochelle conserve de lui l’A...

9 janvier 2018

17 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

LECER(F)

Sociétaire des Artistes Français, exposa au Salon de ce groupement.

22 décembre 2017

54 vues au total, 1 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

CASSOU

Sculpteur français de scènes de genre, fils de Charles Gaston Cassou, négociant. Lauréat du prix de Rome en 1920. Il est admis, le 29 octobre 1906 à l’École des...

16 octobre 2017

108 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer