Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Fondeur

LORGE

Informations :

  • Activité: Fondeur

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

GRIFFOUL ET LORGE (voir Griffoul)

Activité : 1882-1894 (mort de J.-B. Griffoul)

Adresse : 6, passage Dombasle, Paris XVe (quartier Saint-Lambert)

Cachet : ovale

GRIFFOUL & LORGE

FONDEURS

A

PARIS

6, PASSAGE DOMBASLE

 

Jean-Nicolas Lorge s’associe en décembre 1882 à Griffoul. Ils s’établissent dans les locaux que Griffoul a gardés rue Dombasle. Ils passent aussitôt des annonces dans le bottin du commerce à la rubrique « fondeurs en cuivre ».

De juin 1887 à 1894, ils travaillent énormément pour Rodin (105 pièces).

L’en-tête des factures annonce une « fonderie de cuivre, bronzes d’art et d’ornement d’église, plâtre, cires, terres cuites ». À partir de 1889, ils proposent également de la fonte d’argent et en 1890, des bronzes mécaniques.

Cette société est dissoute vers la fin de l’année 1894.

 

Jean-Nicolas LORGE

Activité : 1895-1914

Adresse : 6 passage Dombasle, Paris Xve (quartier Saint-Lambert)

 

Lorge conserve les ateliers du passage Dombasle où il travaille sans associé de 1895 à 1914. Membre titulaire de la Réunion des fabricants de bronze, il était propriétaire de modèles et avait par conséquent une activité d’éditeur.

 

Pendant un temps, Lorge propose ses services en tant que fondeur aux côtés de C. Durant, orfèvre-ciseleur pratiquant également la patine.

Activité : avant 1910

Adresse : 50, rue Mathurin-Régnier, Paris XVe (quartier Necker)

Il ne semble pas qu’il y ai jamais eu de réelle association, chacun des deux hommes déclinant ses spécialités. Sont aussi conservées au musée Rodin, des factures de 1910 de Durant seul, où il reprend à son compte les spécialités auparavant attribuées à Lorge. Son activité dut être très modeste.

Sources et liens externes

Sources : 1) DEVAUX (Yves), L’univers des bronzes…, Paris,1978, p.259-260. - 2) HACHET (Jean-Charles), Dictionnaire illustré des sculpteurs animaliers et fondeurs, de l’Antiquité à nos jours, 2 vol., 18000 pages, 2005. Les fondeurs, tome II, p. 849-850. - 3) KJELLBERG (Pierre),Les bronzes du XIXe siècle (dictionnaire des sculpteurs), Paris, les éditions de l’amateur, 1989, p. 661. - 4) LEBON (Elisabeth), Dictionnaire des fondeurs, 2003, p. 172-174.
Numéro d'identification de la fiche : N/A

  

594 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Fondeur

BOUCHU

Maîtres de forges. A probablement été recruté par Diderot. Auteur de l'article Forges (plus de 35 pages) dans le vol. VII. A aussi contribué à la préparation de...

il y a 14 heures

10 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Fondeur

ANDRÉ

Jean-Pierre-Victor André est le fondateur de la maison « J.-P.-V. André ». 1824-1827 André loue Brousseval. Historique de Brousseval (Société anonyme...

8 octobre 2019

303 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Fondeur

Société métallurgique du Périgord (SMP)

Fonderie C'est en 1847 que les premiers hauts fourneaux à coke furent élevés à Fumel, sur le Lot, par la Société Benoist d'Azy, Drouillard et Léon Valès. Ils...

2 octobre 2019

622 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE