Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

LONGEON

Informations :

  • Prénom: André
  • Nationalité: Française
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né le 9 janvier 1926 à Saint-Étienne - Décédé le 20 février 2010 à Saint-Étienne

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Fils de Marius, sculpteur, et Denise Longeon. Pendant son enfance, il suit ses parents notamment à Vichy où son père réalise le christ du maître autel de l’église Saint Louis.

En 1936, son père rachète l’entreprise stéphanoise Pianella-Bourdier de décoration-sculpture, sise 18 rue Denis Papin.

Il s’inscrit au cours du soir de l’école des Beaux-Arts de Saint-Etienne où il suit les enseignements notamment de François-Xavier Batigne, Moulade, Salque, Johanny Durand, Machet. Il fréquente aussi d’autres artistes locaux amis de son père : Émile Tournayre, Gaston Couté, Alfred Rochette. Il travaille dans l’entreprise familiale aux cotés de François Cremonese. Fin août 1944, il est admis à l’école des Beaux-Arts de Paris dont il obtiendra le 1er prix en 1945. Il suit notamment les cours d’Albert Gleize, son professeur. Il obtient le prix Jacquot, prix de composition modelé.

Il suit ensuite les enseignements de l’école nationale des arts décoratifs. Il est enfin admis au cours supérieur d’histoire et de monuments anciens à l’école des monuments historiques du palais de Chaillot. Il fréquente Georges Hilbert, ami de son père, membre de l’institut qui le loge à Sèvres. Il devient son ami, comme Charles Walch, autre ami de son père. Il fonde le Trèfle avec 2 autres artistes : Édouard Eymard et André Studer qu’il a connu à Saint-Étienne. Ils réalisent leur première exposition : « Départ 47 ». Il participe à la restauration du donjon du château de Vincennes. Après quelques années à Paris, il enseigne le dessin au lycée public d’Autun, et revient à Saint-Étienne en 1955. En mai 1956, il se marie à Paladru (38) avec Paulette Ferrand, ils auront 4 enfants. En 1967, parallèlement à son activité de professeur de dessin, il reprend l’entreprise familiale de décoration. Au sein de cette entreprise, il participe à la rénovation des préfectures de la Loire et de la Haute-Loire, de la mairie de Saint-Étienne.

Il réalise plusieurs chantiers de restauration : hôtels particuliers à Montbrison, château de Poinsac à Coubon (43). Il travaille à la décoration de bâtiments de l’époque moderne : résidence de l’avenue à Saint-Étienne, maison de footballeurs de l’ASSE. Le 20 février 2010, il décède à Saint-Étienne.

Liste des œuvres les plus connues :

– Vierge pour l’institution Sainte Marie, notre dame des jésuites, rue Philippe Blanc à Saint-Étienne (42). L’épreuve en plâtre de Notre dame des jardins pour les Jardins de Volpette est dans les réserves de la ville de Saint-Étienne).

– Père Champagnat de la chapelle Champagnat au Rosey à Marlhes (42), pierre. L’épreuve en plâtre se situe aujourd’hui dans l’institution mariste de Saint Paul 3 Châteaux (26).

– Bas relief de dauphin (Forez) sur façade du 2 rue des docteurs Henri et Bernard Muller à Saint-Étienne (42), pierre reconstituée

– Moulage des têtes, pieds et mains des personnages de Pinoncelli (plâtre)

– Père Champagnat de la Valla en Gier (42), pierre. L’épreuve en plâtre se trouve dans l’église de Pélussin (42)

– Monument de Jean Moulin à Saint-Étienne (42), bronze et pierre reconstituée

– Statue de Saint François Régis de Bourg Argental (42), pierre. L’épreuve en plâtre est aujourd’hui dans l’église St François de Saint-Étienne (42).

– Vierge de l’église St André de Bobigny (93), bois

– Vierge à Marseille, institution pour aveugle (13), bois

– Buste du Doyen Gosse à Grenoble (38), bronze, volé. L’épreuve en plâtre est conservée par l’association du quartier Gare de Grenoble qui avait financé la réalisation du monument.

Source : Olivier Longeon

Sources et liens externes

Sources : Dictionnaire Bénézit, dictionnaire Lamy, Les bronzes du XIXe siècle, dictionnaire des sculpteurs (Kjellbert Pierre, les Éditions de l’amateur, Paris, 1996), L’univers des bronzes (Devaux Yves, Éditions Pygmalion, Paris, 1978), L’âge de la fonte (Renard Jean-Claude, Les éditions de l’amateur, Paris, 1985), Wikipédia. Olivier Longeon
Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

1059 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Sculpteur

CAUMONT

Martial Denis Joseph Caumont, né à Tarbes le 31 octobre 1877 et mort à Tarbes le 13 avril 1962, est un sculpteur français. Fils d’artisans, il fréquenta les ...

23 novembre 2022

48 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

RIVAUD

André Rivaud, né le 6 avril 1892 à Paris, est graveur et dessinateur. Issu d'une lignée de maîtres orfèvres, il est spécialisé dans la gravure en taille directe...

23 novembre 2022

34 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Sculpteur

SWIECINSKI (de)

Georges Clément de Swiecinski est né le 5 mai 1878 à Radautz, duché de Bukovine (Roumanie), mais il était d’origine polonaise. Naturalisation et mariage en 1923...

22 novembre 2022

50 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE