Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Le Défrichement – Charleville-Mézières (fondu)

Informations :

  • Sculpteur 1: BOUCHARD
  • Adresse ou lieu-dit: île du Vieux-Moulin
  • Code postal (en France): 08000
  • Localité: Charleville-Mézières
  • Région: Champagne-Ardenne
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze
  • Type d'oeuvre: Statues décoratives
  • Morphologie: groupe
  • Année: 1931
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Musée d'Orsay, Fonds Debuisson

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Le Défrichement – Charleville-Mézières (fondu)
Fiche créée ou mise à jour par : le 28 septembre 2014

Description:

Longueur : 18 m., largeur : 2,85 m. Localisation à l’origine : Charleville-Mézières, square du Vieux-Moulin (Ardennes)

Historique

1903 : la conception de ce groupe apparaît dans le deuxième projet de monument au Travail qu’élabore Bouchard. 1908 : avant même que le plâtre ne soit termimé, le sous-secrétaire d’Etat aux Beaux-Arts commande le groupe. 1909 : le modèle comprend deux figures et trois paires de boeufs. 1912 : le bronze, commandé par la ville de Paris directement au fondeur, est achevé. Projet de placement dans un futur palais de l’Agriculture, finalement non construit. 1931 : la ville de Charleville accepte les conditions de la ville de Paris et reprend le monument, qui est pour la première fois placé en extérieur. 1941-44 : les boeufs sont fondus sous le régime de Vichy. Seul reste le laboureur. 1945-1951 : le Laboureur est placé dans la cour du musée. 1951 : installation dans l’île du Vieux Moulin, à l’emplacement initial. Selon le journal "Charleville Mézières" magazine n°77 et 78 février/mars 2004 : Le Défrichement. Cette oeuvre magistrale, due au sculpteur Henri Bouchard, né à Dijon en 1875, premier grand Prix de Rome en 1901, a été commandée par Dujardin- Beaumetz, sous-secrétaire d’Etat aux Beaux-Arts, pour décorer le nouveau parc du Champ de Mars. Il représentait deux bouviers conduisant un araire, tracté par six boeufs. Ce groupe statuaire est inauguré au coeur du parc de l’île du Moulin le 8 novembre 1931. Le 26 janvier 1942, le Conseil Municipal émet un voeu, adressé à l’autorité occupante, via la Préfecture des Ardennes : « Le Conseil, ému par la décision prise de livrer à la refonte le monument « Le Défrichement », oeuvre du sculpteur Bouchard, proteste contre cette décision qui prive une ville, déjà fort atteinte par la guerre, du peu qui lui reste de son patrimoine artistique. Cette oeuvre qui symbolise l’effort dans la vie agricole prend une signification dont l’actualité n’échappe à personne. Il serait regrettable de la voir disparaître en un pareil moment ». Les boeufs et un des deux paysans seront tout de même emportés par l’occupant. Le 23 novembre 1942, Bouchard propose de reproduire ledit monument en pierre de Champigny ; le Conseil municipal de Charleville prononce, le 18 décembre 1942, l’ajournement de la question jusqu’à la fin des hostilités."

Référence source

Fonds Debuisson Communication écrite de M. Alain Tourneux, conservateur des musées de Charleville-mésières, février 2004.
Numéro d'identification de la fiche : M8849

    

1826 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

L’Enfant – Bort-les-Orgues

Sculpture représentant une mère avec son enfant dans les bras due à Paul Roger-Bloche en 1899.

9 septembre 2019

164 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Les Verseuses – Contrexéville

Groupe monumental de deux femmes versant de l'eau d'une jarre. La sculpture a été produite par Christophle et pourrait être une galvanoplastie : l'incertitud...

22 août 2019

934 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Buste de la République (fondu) – Troyes

Localisation initiale : façade de la Préfecture.

8 août 2019

193 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE