Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Kiosque – Place des Otages – Morlaix

Informations :

  • Adresse ou lieu-dit: Place des Otages
  • Code postal (en France): 29600
  • Localité: Morlaix
  • Département: 29 - Finistère
  • Région: Bretagne
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Latitude: 48.578180
  • Longitude: -3.828809
  • Matériau: Fonte
  • Type d'oeuvre: Décors - balcons - grilles - portes- kiosques
  • Morphologie: mobilier urbain
  • Titulaire(s) et droits sur les photos:

    Patricia G. - Photos mai 2021 - Cartes postales : Micheline Casier

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Kiosque – Place des Otages – Morlaix
Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image1Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image2Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image3Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image4Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image5Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image6Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image7Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image8Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image9Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image10Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image11Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image12Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image13Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image14Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image15Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image16Kiosque - Place des Otages - Morlaix - Image17
Fiche créée ou mise à jour par : le 2 juin 2021

Description:

Kiosque octogonal construit en 1903, en fonte et fer forgé (fabricant Guillot-Pelletier implanté à Orléans, dont l’activité a débuté en 1838), situé place des Otages.

Inscriptions

Sur les colonnes :

- Offert à la Ville / par / Mr A. Ropars / Adjoint au maire / 1903

- Guillot-Pelletier / Constructeur / à Orléans

Sur les quatre plaques commémoratives :

- Aux victimes enfants et adultes / du bombardement du 29 janvier 1943 / Agnès Le Brun / Maire / Conseillère générale du Finistère / 31 janvier 2018

- 70ème anniversaire / de la libération de Morlaix / le 8 août 2014

- 1914-1918 / LA MUSIQUE MUNICIPALE / DE MORLAIX / À LA MÉMOIRE DE SES SOCIÉTAIRES / MORTS AU CHAMP D’HONNEUR / G. LE JEUNE – A. LE GALL / G. GRALL – V. HAAS

- Sur cette place / 60 morlaisiens furent retenus / comme otages le 26.12.1943 / puis déportés en Allemagne / 26.12.1973

Historique

En 1892, M. Onésime Krébel, maire de la ville, fait un voyage à Saint-Servan (commune depuis intégrée à Saint-Malo). Il est séduit par le kiosque à musique qui s’y trouve. Qu’à cela ne tienne il en veut un pour la musique municipale ! Le conseil municipal s’accorde sur le principe. Pas sur celui de son financement. Le sujet tombe dans les limbes de la vie municipale... En septembre 1897 un kiosque éphémère est bâti sur la place Thiers (future place des Otages) pour l’inauguration de la statue de Cornic.

En 1903 un généreux mécène vient résoudre ce problème. Auguste Ropars, adjoint au maire, et son épouse, Mme Aline Lemasson, offrent une somme de 10 000 F pour l’établissement d’un kiosque à musique. M. Laurent établit les plans de l’ouvrage et en accord avec les donateurs et M. Chauvin, chef de la musique municipale, le kiosque sera édifié « en face de la pharmacie de M. Gouriou et de la pâtisserie de M. Lavéant ». M. Ropars remercie le conseil municipal qui a bien voulu construire un « kiosque désiré depuis longtemps par notre musique municipale ».

Auguste naît le 27 août 1846 rue Haute dans la demeure d’une sage-femme. Il sera reconnu plus tard par sa mère et portera son patronyme. Auguste Ropars, magistrat, adjoint au maire, président d’honneur de la musique municipale, etc, décède brusquement le 23 septembre 1904 dans sa demeure au Créou. En mars 1905 la ville dénomme une venelle en son nom. Le conseil municipal le décrit comme suit : « Il fut toute sa vie l’homme bon, amène, prodigue de charité (…), artiste musicien de grande valeur (…). Il aimait son Morlaix avec passion ».

Début décembre 1903 le règlement du kiosque stipule que celui-ci est « exclusivement réservé » à la musique municipale et aux sociétés chorales de la ville. « Il est expressément défendu à toute autre personne d’y pénétrer (...) ». Les auteurs de dégradations seront poursuivis devant les tribunaux ! Le kiosque est inauguré quelques jours plus tard, le 27 décembre 1903 au son, comme il se doit, de la musique municipale devant « une foule énorme ». Éclairé à l’électricité, le nouveau kiosque, « découpait dans la nuit tombante une zone éblouissante de lumière ».

Référence source

Sur le terrain

Bibliographie et liens

- https://bibliothequesvillemorlaix.c3rb.org/169-histoire-s-d-archives-2021-04

- Gallica pour l'extrait du catalogue Guillot-Pelletier

Numéro d'identification de la fiche : 97060b741874ed47

    

104 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Plaque de cocher – Montans

Plaque apposée au 29 avenue Élie Rossignol.

15 juillet 2021

37 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Plaque de cocher – Rue Principale – Germay

La plaque se trouve rue Principale, D427, près du lavoir. Elle était initialement sur un mât, la partie manquante correspondant au fut de la charnière. Plaq...

12 juillet 2021

40 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Plaque de cocher – Rue de la Gare – Midrevaux

La plaque se trouve rue de la gare.

12 juillet 2021

34 vues au total, 0 vues aujourd'hui

QR CODE