Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

JONCHÈRE

Informations :

  • Prénom: Évariste
  • Nationalité: Française
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Coulonges (Bénézit dit aux Hérolles (Vienne) le 8 juillet) en 1892 - Décédé à Paris en 1956

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Élève d’Antonin Mercié à l’École nationale supérieure des beaux-arts de paris. Il obtient le prix de Rome en 1925 pour La Vendange.

Il enseigne à l’École des Beaux-Arts du Havre. En 1932, il obtient le prix Indochine, puis séjourne en Indochine et parcourt le monde. Il participe à l’Exposition universelle de 1937.

Il devient directeur de l’École des Beaux-Arts d’Indochine de 1938 à 1944, puis revient en France, puis part pour l’Afrique, où il est directeur de l’École supérieure de Brazzaville en 1952. Il meurt à Paris en 1956.

Quelques-unes de ses œuvres sont exposées au Musée des Années Trente, à Boulogne-Billancourt. Une statue de Notre-Dame, sculptée par Jonchère en 1943, est visible à la chapelle du Domaine de Marie à Dalat.

Son épitaphe, proclame : « sculpteur, chasseur, voyageur, cultivateur et soldat ».

Un ensemble de sculptures d’Évariste Jonchère, a été offert en donation au Conseil général de Haute-Savoie en 1982 par Lucienne Jonchère-Debiol, son épouse, originaire de Haute-Savoie.

Composée de dix bronzes, deux marbres, quelques céramiques et une soixantaine de plâtres, cette collection témoigne de l’activité d’un artiste fortement impliqué dans les commandes publiques de sculptures monumentales de son époque, comme dans les relations avec les colonies françaises en Afrique comme en Asie.

Œuvres :

Savi Vannah, jeune princesse laotienne, bronze, 1935, Conseil Général de la Haute-Savoie

Taureau et Toréador, bronze à patine brune nuancée verte, fondeur E. Godard, fonte à la cire perdue, H. 20 L. 29 P.11 cm

Portrait de l’architecte Alfred Audoul (premier Grand Prix de Rome d’Architecture en 1925, il a réalisé le Palais de la Section Métropolitaine à l’Exposition Coloniale de 1931 ainsi que le Pavillon de l’Aéronautique de l’Exposition de 1937), 1927, épreuve en bronze à patine brun noir nuancé. Haut. hors socle : 30cm.

Rythme africain. Épreuve en bronze à patine brune, fonte à la cire perdue Landowski, Haut. 63 – Larg. 19 – Prof. 22 cm. Historique : Modèle exécuté d’après la commande de 1951 par le gouverneur de Madagascar pour le pavillon africain de la cité universitaire internationale de Paris.

Le rythme africain, 1951, épreuve en bronze à patine brune nuancée. Fonte d’édition post-mortem à cire perdue de Landowski, cachet de fondeur. Hauteur : 62 cm. Expositions : ” Évariste Jonchère “, Musée Sainte-Croix, Poitiers, 1987, n°46 du catalogue, rep. p. 65. Commentaire : Commandée par le gouverneur de Madagascar pour le jardin du Pavillon africain de la Cité universitaire internationale de Paris en 1950, c’est un tirailleur sénégalais qui servit de modèle, il était de race Oulof. N’ayant pu être installée à son emplacement initial, la sculpture fut finalement exposée au bas du grand escalier de ce qui était à l’époque le Musée des Arts africains et océaniens. Estimation 6 000 – 8 000 €.

Sources et liens externes

Sources : Dictionnaire Bénézit, dictionnaire Lamy, Les bronzes du XIXe siècle, dictionnaire des sculpteurs (Kjellbert Pierre, les Éditions de l’amateur, Paris, 1996), L’univers des bronzes (Devaux Yves, Éditions Pygmalion, Paris, 1978), L’âge de la fonte (Renard Jean-Claude, Les éditions de l’amateur, Paris, 1985), Wikipédia.
Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

319 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Sculpteur

MARTINIE

Peintre et sculpteur. De 1906 à 1908, elle étudie à l’École des Beaux-Arts de Paris, dans le seul atelier ouvert aux femmes, celui du peintre Humbert. Elle épou...

6 novembre 2017

32 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

CASSOU

Sculpteur français de scènes de genre, fils de Charles Gaston Cassou, négociant. Lauréat du prix de Rome en 1920. Il est admis, le 29 octobre 1906 à l’École des...

16 octobre 2017

56 vues au total, 1 vues aujourd'hui

signature rabiant PL
 

Sculpteur

RABIANT

Sculpteur, bronzier, éditeur de petits bronzes d'ornement, d'ameublement. Palmes funéraires. Actif entre les deux guerres.   Quelques œuvres : - G...

2 octobre 2017

60 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer