Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Fondeur

JABOEUF

Informations :

  • Activité: Fondeur

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 16 août 2015

Description:

BOYER FRÈRES

Activité : 1828 – ?

Adresse : 10-12 rue de l’Asile Popincourt, Paris XIe (quartier Saint-Ambroise)

L’histoire de cette fonderie commence au tout début du XIXe siècle. L’entreprise « Boyer Frères » ouvre ses portes en 1828. Elle fond des garnitures de cheminées et des bronzes d’art.

 

BOYER et ROLLAND

Activité : ? – 1887

Adresse : 10-12 rue de l’Asile Popincourt, Paris XIe (quartier Saint-Ambroise)

Puis Boyer aîné s’associe avec A. Rolland, lequel se trouve plus tard le seul repreneur. Il est spécialisé dans les reproductions par le procédé Sauvage. Il continue à louer les 10 et 12 rue de l’Asile-Popincourt.

Rolland meurt en 1887.

 

JABOEUF et BEZOUT

Activité : janvier 1888- juin 1899)

Adresse : 10-12 rue de l’Asile Popincourt, Paris XIe (quartier Saint-Ambroise)

Signature : « Jaboeuf et Bezout Fondeurs à Paris »

Sable

La veuve d’A. Rolland revend le 27 décembre 1887, le fonds de commerce et le droit au bail à deux négociants, Albert Jaboeuf et Georges Bezout. La société « Jaboeuf et Bezout » démarre le 1er janvier 1888. L’acquisition de l’entreprise Rolland est faite par moitié par les deux hommes. Leur société doit se consacrer à « la fonte d’objets d’art, de statues et de monuments publics » alors que la fonderie de Rolland ne traitait que les « objets d’art ou d’ornementation de petites dimensions ». Leur annonce dans le bottin commercial de 1890, à la rubrique « Fondeurs en cuivre », décrit une entreprise de « bronzes d’art et mécanique, ateliers spéciaux pour la fonte des statues, monuments et autres pièces de grandes dimensions, reproductions, fonte brute de la statuaire antique, moderne, 800 modèles environ. »

Bartholdi fait appel à eux pour la fonte du monument La Suisse secourant les douleurs de Strasbourg durant le siège de 1870 après avoir consulté avec Barbedienne et Thiébaut.

 

JABOEUF ET CIE

Activité : juillet 1899 – 1902

Adresse : 10-12 rue de l’Asile Popincourt, Paris XIe (quartier Saint-Ambroise)

Signature : « JABOEUF & Cie Fondrs »

Sable

En janvier 1899, Bezout revend ses parts à Jaboeuf. 1er juillet 1899, Albert Jaboeuf s’associe à Henri Jouard fils (son père Alphonse Rouard était également fabricant, mort sans doute en 1913), sous la raison sociale « Jaboeuf et Cie ». Rouard s’engage à l’essai. Il est prévu que Rouard rééquilibre sa participation au capital s’il décide de poursuivre l’activité après 1901, ce qui fut la cas. Alors la raison sociale devient : Jaboeuf et Rouard.

 

JABOEUF et ROUARD

Activité : 1902-1917

Adresse : 10-12 rue de l’Asile Popincourt, Paris XIe (quartier Saint-Ambroise)

Sable

L’annonce du bottin professionnel en 1900 et 1901 propose : « Spécialités d’étain et de plomb d’art, bronzes d’art et mécanique, ateliers spéciaux pour la fonte de statues, monuments et autres pièces de grandes dimensions, reproductions, fonte brute de la statuaire antique, moderne. 1200 modèles environ. »

La maison remporte une Médaille d’or à l’Exposition universelle de 1900, puis sous le nom « Jaboeuf et Rouard », le Grand Prix de Saint-Louis en 1904, de Liège en 1905 et de Milan en 1906.

Elle réalisera le Vercingétorix de Clermont-Ferrand qui commence en 1901.

Jaboeuf préside la chambre syndicale des fondeurs en cuivre et en bronze en 1900, il en est le vice-président en 1912. Henri Rouard préside le syndicat des fondeurs de 1906 à 1923.

Jaboeuf meurt en 1919.

Rouard dirigeait l’entreprise depuis 1917.

Les annonces commerciales jusqu’en 1924 restent au nom de « Jaboeuf et Rouard ».

 

Voir la fiche de ROUARD.

Sources et liens externes

Sources : 1) DEVAUX (Yves), L’univers des bronzes…, Paris,1978, p. 278. - 2) HACHET (Jean-Charles), Dictionnaire illustré des sculpteurs animaliers et fondeurs, de l’Antiquité à nos jours, 2 vol., 18000 pages, 2005. Les fondeurs, tome II, p. 821 (Boyer), p. 856. - 3) LEBON (Elisabeth), Dictionnaire des fondeurs, 2003, p. 217-218.
Numéro d'identification de la fiche : 97455d0b88a4dd43

 

724 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Fondeur

MARCHI

Salvatore Marchi a été l’un des nombreux propriétaires de la maison Raffl. On peut voir son nom à l’Exposition universelle de Paris de 1889 : « Anciennement ...

10 septembre 2018

452 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Fondeur

DAMMARIE

Le fourneau de Dammarie-sur-Saulx avait été créé par des chaudronniers auvergnats en 1590. Son expansion est liée à l’arrivée des frères Vivaux en 1840 qui i...

23 juillet 2018

298 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Fondeur

GOUGE

Diplômé des Arts et Métiers (Angers, promotion 1864), Auguste Gouge débute comme dessinateur et appartient successivement aux établissements Cail et Cie, Eiffel...

23 juillet 2018

291 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

Information à propos du contributeur

  • Publié par : Patricia
  • Membre depuis : 22 mai 2014

Autres contributions de Patricia

Plus récentes contributions de Patricia »

QR CODE