Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

GRIFFOUL-DORVAL

Informations :

  • Prénom: Bernard
  • Nationalité: Française
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Toulouse en 1788 - Décédé à Toulouse en 1861

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Bernard Griffoul-Dorval, fils d’un comédien, entre en 1807 dans la classe de sculpture de Lucas à l’École spéciale des Arts de Toulouse, ouverte l’année précédente. Il y remporte le grand prix de sculpture en 1811, et part en 1813 étudier à Paris, dans l’atelier de Cartellier où il demeure deux années. Enseignant le dessin dans divers établissements de la Ville, il rédige en 1821 un  Essai sur la sculpture en bas-relief, ou Règles particulières à observer dans la pratique de cet art  (Toulouse, impr. de Caunes, 1821) et soumet en 1826 au maire de la ville un projet de réorganisation de l’enseignement de la sculpture à l’École spéciale des Arts. Professeur adjoint dès 1826, titularisé en 1833, il poursuivra ses activités au sein de l’école jusqu’à sa mort (classe d’éléments de dessin à partir en 1833, 1835, 1836 et de 1839 à 1849 ; classe de sculpture de 1833 à 1860) et en sera sous-directeur de 1833 à 1849. Griffoul-Dorval est l’un des principaux artisans du renouveau de l’école toulousaine de sculpture au XIXe siècle ; il accueillit notamment dans son atelier privé, parallèlement à l’enseignement officiel qu’il dispensait, le principal représentant de l’école toulousaine de la fin du XIXe siècle, Alexandre Falguière.

Parmi les principales réalisations de Griffoul-Dorval, citons la Mise au tombeau (inv. Ra 904) qui ornait le jardin du Couvent des Cordeliers aux Récollets et qui fut transférée au musée des Augustins puis à Sainte-Marie-des-Anges ; deux bustes représentant Olivier de Serres et Burgalat, placés à l’entrée de l’école vétérinaire, près de la porte d’entrée, lors de sa construction en 1892 ; les griffons et le médaillon du général Dupuy qui ornent la partie basse de la colonne Dupuy ; enfin son œuvre la plus connue, la statue de Riquet  (boulevard Jean-Jaurès) en plâtre, moulage d’une maquette en cire  érigée place Mage, statue inaugurée en septembre 1859. Le musée des Augustins conserve plusieurs autres œuvres de l’artiste, essentiellement des bustes.

Sources et liens externes

Sources : Dictionnaire Bénézit, dictionnaire Lamy, Les bronzes du XIXe siècle, dictionnaire des sculpteurs (Kjellbert Pierre, les Éditions de l’amateur, Paris, 1996), L’univers des bronzes (Devaux Yves, Éditions Pygmalion, Paris, 1978), L’âge de la fonte (Renard Jean-Claude, Les éditions de l’amateur, Paris, 1985), Wikipédia, Musée des Augustins.
Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

1135 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Sculpteur

HAN

Oscar Han est un sculpteur roumain né d’une mère roumaine (de Vrancea) et d’un père d’origine allemande. Il a étudié à L’École nationale des Beaux-Arts de Bu...

8 juin 2020

180 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

SOLDI

Émile Arthur Soldi (1846-1906), est un sculpteur, médailleur et historien de l'art français. Soldi (Émile Arthur), né à Paris dans le quartier de Belleville,...

28 avril 2020

256 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

RIVIÈRE Joseph

Joseph Rivière est né le 5 avril 1912 à Tours, en Indre-et-Loire. Son père, Michel Rivière, militaire de carrière est muté à Bordeaux où il arrive deux mois apr...

27 avril 2020

218 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE