Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

GRANGE

Informations :

  • Prénom: Claude
  • Nationalité: Française
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Vienne (Isère) le 23 septembre 1883 - Décédé à Paris le 22 septembre 1971

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 14 octobre 2019

Description:

Fils et petit-fils de tailleur de pierres, Claude Grange est né à Vienne dans l’Isère le 23 septembre 1883.

Il apprend à sculpter sur le chantier familial situé au bord du Rhône. Il commence ses études au collège de sa ville natale puis, à partir de 1900, à l’École des Beaux-Arts de la ville de Lyon. En 1906 il est reçu à l’École Nationale des Beaux-Arts et monte à Paris.

Sur les conseils de son professeur, Jean-Antoine Injalbert, il expose au Salon des Artistes Français. Premier second grand prix de Rome en 1913, sa carrière est interrompue par la guerre de 1914-1918. Mobilisé au 5e régiment d’infanterie coloniale de marche, il y obtient les grades d’adjudant, de lieutenant en 1918 et de capitaine. Raymond Poincaré le fait chevalier de la Légion d’honneur. Claude Grange devient ensuite Commandeur dans cet ordre en 1955.

En 1926, il obtient la médaille d’or au Salon des Artistes Française, puis en 1935 la médaille d’honneur. Il devient Vice Président du Salon des Artistes Français en 1948. Il est élu membre de l’Institut en 1950. Il le présidera trois ans plus tard et jusqu’à sa mort. Il se voit décerner le grand prix de la société des Artistes Français en 1969. Il meurt à Paris le 22 septembre 1971. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise. Il est le frère de Germain Grange, architecte.

Quelques œuvres :

  • Monuments aux morts de Vienne (Isère) 1926
  • Monument aux morts de Lunéville (Meurthe-et-Moselle)
  • Monument aux morts de Verdun (Meuse) 1928,
  • Monument aux Basques du Chemin des Dames
  • Bas-reliefs de l’île des Cygnes du parc de la Tête d’Or à Lyon
  • Reliefs de bronze du monument de la France combattante au Mont Valérien, 1960
  • Électre veillant sur le sommeil d’Oreste, 1911
  • Berger chaldéen étudiant les astres, 1912
  • Concours de chant entre bergers, 1913
  • Le Soir, 1914
  • L’Automne, 1926
  • Le Calvaire, 1920
  • Berlioz, buste
  • Hommage à Chopin
  • La Jeunesse et la mer
  • Médaillon en bronze sur le monument de Gustave Goublier, compositeur de chansons, au cimetière du Père Lachaise (4e Division).

Beaucoup d’œuvres publiques et privées à Paris, Philadelphie, Grenoble, La Martinique…

Sources et liens externes

Sources :

- Extrait de la biographie de sculpteur rédigée en 2012 par une de ses petites-nièces, Mme Brigitte Guilbert de Caen.

- Wikipedia

Numéro d'identification de la fiche : 8255da42ad8b143d

 

55 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Sculpteur

TRAUT

Fils du sculpteur Eugène Traut. Sculpteur belfortain, il fut l’auteur de très nombreuses réalisations, comme les monuments aux morts de Joncherey, Giromagny ...

14 octobre 2019

68 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

MALFRAY Charles

École des Beaux-Arts d’Orléans, reçut les conseils de Lançon, sculpteur local ; entra premier à l’École des Beaux-Arts de Paris en 1907. Second Prix de Rome en ...

19 juin 2019

661 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

FRANÇOIS

Élève de David d’Angers et de Rude, il est connu pour sa participation aux salons de Paris de 1848 et 1849. Il est arrivé au Chili en 1853. Le gouvernement chil...

18 avril 2019

186 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE