Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants – Chambéry

Informations :

  • Sculpteur 1: SAPPEY
  • Fondeur: CROZATIER
  • Adresse ou lieu-dit: Place des Eléphants ou rue de Boigne
  • Code postal (en France): 73000
  • Localité: Chambéry
  • Région: Rhône-Alpes
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Matériau: Bronze, Fonte
  • Type d'oeuvre: Monuments aux grands hommes, Sculptures animalières
  • Morphologie: fontaine
  • Année: 1838
  • Titulaire(s) et droits sur les photos:

    Musée d'Orsay, Fonds Debuisson

    Creative Commons

    Photos Micheline Casier (juin 2011)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants – Chambéry
Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image1Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image2Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image3Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image4Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image5Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image6Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image7Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image8Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image9Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image10Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image11Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image12Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image13Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image14Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image15Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image16Fontaine de Boigne, ou Fontaine des éléphants - Chambéry - Image17
Fiche créée ou mise à jour par : le 20 octobre 2015

Description:

Un piédestal accosté de quatre demi-corps d’éléphant – qui ont valu à la fontaine son surnom de ‘fontaine des quatre sans culs’ – supporte une haute colonne en tronc de palmier. Le haut du piédestal est orné de reliefs en bronze (scènes historiques : l’Entrée du Général de Boigne à Jypore et Don du Général à la ville de Chambéry), et à la naissance de la colonne, de trophées en bronze (armure, casque, drapeau des Indes). Localisation à l’origine : Chambéry ( Savoie )

Erigée en 1838 à la gloire du général de Boigne, généreux donnateur de la ville de Chambéry, ce monument emblématique (surnommé : les quatre-sans-culs) de la ville symbolise le passé glorieux du général aux Indes. Le général aurait été le premier à défendre le site du Taj Mahal qui devait être démoli alors par les Indiens.
Fonderie : pour les éléphants en fonte de fer, Val d’Osne , pour la statue du général en bronze, fonderie Crozatier.

L’ensemble, haut de 17,65 mètres, est une habile superposition de trois monuments : une fontaine, une colonne et une statue. La fontaine présente dans son plan la croix de Savoie. Quatre éléphants réunis par la croupe, réalisés en fonte de fer, jettent l’eau par la trompe dans un bassin de forme octogonale. Ils portent chacun une tour de combat surmontée d’un bas-relief ou d’une inscription. Au-dessus se trouvent une grande variété de trophées : « Des armes persanes, mogholes, indoues ; divers objets rappelant les mœurs, les arts et la civilisation des peuples que le général de Boigne a combattus ou gouvernés, composent les trophées ». La grande colonne est symbolisée par un tronc de palmier, elle porte en son sommet la statue du Général. Il est représenté avec le costume de lieutenant-général de S.M. le roi de Sardaigne.
Épargnée par le bombardement de mai 1944, la statue trône dans la perspective de la rue de Boigne et reste encore aujourd’hui un emblème fort de la ville.
Adresse : Boulevard de la Colonne ou Place des Eléphants

Inscriptions

sur le socle : BENEDICTO DE BOIGNE / CAMBERIENSI / GRATA CIVITAS / MDCCCXXXVIII / QUAM APUD INDOS MAHRATTAS / FAMA NOMMINIS ILLUSTRABAT / CIVIS BENEFICUS / PATRIAM INAUDITIS LARGITIONIBUS / VIVUS REPLEVIT

Historique

1830 : le 24 juin, la Société royale académique lance un concours pour l’éloge du défunt et un lauréat est déclaré le 24 août 1831, le chanoine Turinaz. La ville est alors prête à ériger un monument commémoratif commandé par la municipalité. 1833 : le 2 novembre, un concours est ouvert 1834 : le 6 septembre, le Conseil royal des édiles de Turin choisit parmi 17 projets celui de Pierre Victor Sappey. Des querelles débutent au sujet de l’emplacement. Le 12 décembre, après la décision du conseil municipal, Sappey rédige son cahier des charges 1835 : le chantier s’ouvre 1838 : le 10 décembre, ce monument est inauguré.

En décembre 1941, le monument est initialement préservé par la Commission car l’enlèvement de la statue est jugé trop onéreux. En avril 1944, malgré une décision tardive d’enlèvement, le monument est finalement sauvé. « Le 5 décembre 1941 la première réunion à la préfecture de Chambéry recense vingt-deux œuvres, en condamne dix-neuf. Quatre trouvent grâce : Rousseau (≪ caractère artistique ≫, ≪gloire nationale ≫) ; De Boigne, trop haut placé, trop cher à descendre, et ses éléphants ≪ en céramique ≫ (sic!); les médaillons de Bernard et de Lamartine qui ne font pas le poids. On n'a que faire du Lion d'Aix-les-Bains, ≪ attribué à Barye ≫ (sic), ni des colimaçons de la fontaine de Mars-Vallett (qui sont en fonte).[… ] Chambéry tente de sauver De Boigne destiné finalement à disparaitre mais, le 11 avril 1944, le ministre, intransigeant et jetant le masque désormais répond ≪ qu'il ne lui est pas possible de faire conserver UN SEUL MONUMENT EN BRONZE EN SAVOIE. ≫. La municipalité refuse alors toute statue de remplacement, exige le prix du bronze (elle perçoit 64500F représentant le prix de sa statuaire à 30F le kilo le 19 avril 1950 !) et le surmoulage de Favre et De Boigne sauvés in extremis par l'arrêt des hostilités. » HISTOIRE MONUMENTALE DES DEUX SAVOIES par Gilbert GARDES - Ed  : Edition s HORVATH - 1996, pages 37 à 38

Référence source

Fonds Debuisson Documentation du musée du Louvre Communication écrite de M. Francis Boudet, Chambéry, archives municipales, 26 février 20021999 Luis, E., La sculpture des Grands Hommes en région Rhône-Alpes, Mémoire de D.E.A, Lyon, 1999 Pour la restauration des éléphants; Fèvres 55 (voir dossier en téléchargement sur la page : http://www.fontesdart.org/?p=20610 et documentation Daniel Cauchy 2019.
Numéro d'identification de la fiche : M8552

      

4285 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie ,

 

Monumen

Médaillon Robert Fulton – Place Beaumarchais – Plombières-les-B...

Le médaillon se trouve devant la mairie, place Beaumarchais.

23 septembre 2020

26 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Buste de l’abbé Ménestrel – Église Saint-Amé – Plombières...

À l'origine, le buste était dans la cour de l'école Sainte Élisabeth, aujourd'hui il se trouve dans l'église Saint-Amé (place Napoléon III).

22 septembre 2020

33 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Buste d’Adolphe Girod – Grande Rue – Frasne

Le buste sur une petite place, Grande rue, D471

4 septembre 2020

72 vues au total, 0 vues aujourd'hui

QR CODE