Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Fondeur

FONDERIE DE MARQUISE

Informations :

  • Nationalité: Française
  • Activité: Fondeur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Marquise (1837)

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

En 1837, MM. Pinart frères fondent deux hauts-fourneaux à Bouquinghen, commune de Marquise (Pas-de-Calais, 64500), ils employaient en 1846 : 100 mouleurs ; 100 manœuvres et plusieurs terrassiers.

Ils étaient alimentés par les minerais de Blacourt et Pessevert, le rendement moyen de chaque haut-fourneau par jour est d’environ 3.500 à 4.000 kg de fonte, convertis en pièces de moulage, appliquées à diverses industries.

MM. Pinart font servir leur fonte à la fabrication des coussinets pour les chemins de fer et leur usine a fourni des charpentes de fonte qu’on a employées dans plusieurs débarcadères de la ligne du Nord.
En 1846, MM. Pinart se proposaient d’ajouter à leur établissement deux nouveaux hauts-fourneaux à coke avec halles. Une machine à vapeur de la force de 60 chevaux devait fournir le vent nécessaire. La quantité de fonte que l’établissement pourrait fournir est évaluée à 72.000 quintaux métriques, et le minerai à traiter à 240.000 quintaux, quantité qui serait consommée annuellement.

Un des deux nouveaux hauts-fourneaux doit être à l’heure qu’il est (???) en activité.

Dans la même commune, non loin de l’établissement de MM. Pinart, sur la droite, en venant de Marquise, se trouve une autre usine du même genre, fondée en 1838, sous la gérance de M. Broutta. Elle appartient aujourd’hui (???) à MM. Sherwood et Cie, et contient aussi deux hauts-fourneaux, de même capacité que ceux de MM. Pinart. Ils sont aussi alimentés avec le minerai du Boulonnais, mais ils ne fournissent que de la fonte brute destinée aux forges de Guînes, exploitées par la même compagnie.
En 1848, André Guettier est nommé à la direction des usines de Marquise (62) où il reste 15 ans. André Guettier commence sa vie professionnelle aux forges de Virecourt (54, arr. Lunéville, c. Bayon) en 1835. Puis il passe dans des bureaux d’études Eugène Flachat et Indret 1836-1837, (Eugène Flachat est un ingénieur français qui a collaboré aux études d’une des premières lignes de chemin de fer françaises, Paris-Le Pecq, inaugurée le 28 août 1837), avant d’être contremaître de la fonderie de cuivre d’Indret (1837-1839). (La fonderie d’Indret est un établissement industriel créé en 1777 par décision du ministre de la Marine Antoine de Sartine sur une île de la Loire de la paroisse (aujourd’hui commune) d’Indre, en aval de Nantes, afin de couler des canons pour la Marine royale). Ensuite directeur des fonderies de Tusey, il devient chef de la fonderie de l’école royale d’Arts et Métiers d’Angers à partir de 1843. Longtemps directeur des usines (fonderie et hauts-fourneaux) de Marquise (1848-1864), il expose ses productions en particulier à l’exposition universelle de 1867.

Il revend cette entreprise en 1880.

 

1) Usines métallurgiques de Marquise : Aciéries fonderies et ateliers de Marquise (AFAM)

Siège social à Montrouge.

Adresse : Aciéries fonderies et ateliers de Marquise (AFAM) – 40 rue Roger Salengro – 62720 Rinxent

Société anonyme à directoire (président : M. Jacques Delsart) créée le 6 septembre 1983, enregistrée à Calais, sous l’immatriculation 324 592 716.

Secteur d’activité : fabrication d’articles métalliques n.c.a.

Jacques DELSART, en sa qualité de président du directoire, est dirigeant de l’entreprise ACIERIES FONDERIES ET ATELIERS DE MARQUISE.

Cette société n’a pas déposé de comptes annuels.

Depuis le 10-12-1999, jugement de clôture après cession, après plusieurs décisions judiciaires depuis mai 1986. Pour en savoir plus : http://www.societe.com/societe/acieries-fonderies-et-ateliers-de-marquise-324592716.html#RrY1ljt4MWhvUoEU.99.

 

2) SARETCO – 66 Rue Léon Pinart – 62250 Marquise

Fondé en 1985, Cabinet d’études pour la réalisation de pièces de fonderie résistantes à l’abrasion et aux chocs (four, marine et malaxages).

 

3) LES FONDERIES DU BOULONNAIS – 0045 Rue Pasteur – 62250 Marquise

Fonderie de fonte

Cette société anonyme à conseil d’administration, suite à son enregistrement à Calais, sous l’immatriculation 778 114 108 était spécialisée dans le secteur d’activité de la fonderie de fonte.

La fonderie produisait des pièces en acier moulé pour machines agricoles et de petites pièces pour la SNCF (semelles et sabots de frein). Les Fonderies du Boulonnais avaient leur siège social à Marquise et d’autres fonderies à Wacquinghem et à Rinxent ; elles ont été placées en liquidation judiciaire en 1995 ; l’activité a alors cessé.

Clôture pour insuffisance d’actif par décision de justice du 10/07/2008.

En savoir plus sur :

http://www.societe.com/societe/les-fonderies-du-boulonnais-778114108.html#BD1MxqpgiZaP0yMP.99

Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

2666 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Fondeur

GUYOT

Fonderie Guyot-reste à Vallauris, 62 avenue de la Liberté, 06220 Golfe Juan. Reconnue depuis 50 ans dans le domaine statuaire, la fonderie est le partenaire ...

10 septembre 2020

24 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Fondeur

BICAN

La Maison BICAN fondée en 1826. C'est une fonderie de cuivre et bronze, bronze d’art, mécanique, située à Paris, 89 rue Oberkampf.   Historique : ...

10 septembre 2020

24 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Fondeur

MAZIÈRES

USINE DE MAZIÈRES PRÈS BOURGES - Constructions métalliques   Dans l'industrie de Bourges, les usines dites de Mazières occupent une place toute parti...

9 septembre 2020

37 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE