Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Fondeur

FONDERIE DE LA ROMAINE

Informations :

  • Nationalité: Française
  • Activité: Fondeur

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
FONDERIE DE LA ROMAINE
FONDERIE DE LA ROMAINE - Image1
Fiche créée ou mise à jour par : le 1 octobre 2020

Description:

Localisation : Le Pont-de-Planches – 70 Haute-Saône

 

Construit dans le courant du 16e siècle, le fourneau est mentionné dans l’enquête sur la métallurgie de 1562. Acquis par le sieur Guyot à la fin du 17e siècle, il reste entre les mains de cette famille de maîtres de forges jusqu’à la Révolution française.

En 1700, l’établissement comprend également une forge. Celle-ci n’apparaît plus en 1772, date à laquelle le fourneau produit 800 milliers de fonte. Le domaine de la Charité, comprenant les terres et bâtiments de l’abbaye et le haut-fourneau, est acquis en 1808 par Charles Rebattu, en 1812 par le comte du Bosc, dit du Taillis. Il est exploité dans la première moitié du 19e siècle par divers maîtres de forges : Armand Lépine, associé à Duchon, Isaac Blum, et Joseph Gauthier vers 1835.

Un cubilot, permettant de fabriquer des fontes de moulage, est installé vers 1830. L’établissement produit principalement des projectiles (bombes et boulets) ; le tonnage atteint 300 t en 1831, contre 700 t de fonte en gueuses en 1839, avec une consommation de 5000 stères de charbon de bois.

L’usine à fer est légalement autorisée par arrêté du 17 avril 1848. Elle produit 350 t de moulage en 1843, contre 430 t de fonte brute et 200 t de seconde fusion en 1863.

Sous le Second Empire, l’usine est exploitée par la société du Taillis et Cie. Elle prend pour nom Hézard et Cie en 1871, avec pour actionnaires principaux Jean-Claude Hézard, directeur du site, et le baron Gourgaud. Si le haut fourneau s’éteint en 1887, la fonderie de seconde fusion prospère et s’agrandit sous la direction d’Edmond Hézard, fils de Jean-Claude. Un magasin est construit vers 1882, une émaillerie et une « cheminée de 18 m » édifiées vers 1899, et un nouveau magasin bâti vers 1903.

Au terme de la société Hézard et Cie en 1898, la direction de la fonderie est assurée par Albert-Jules Seydel, auquel succède son fils Auguste en 1921, puis son second fils Albert en 1935.

En 1900, l’usine produit pour 600 000 francs de pièces diverses : articles de chauffage (fourneaux, cuisinières, marmites) et mobilier monumental (auges, bassins, abreuvoirs, bornes-fontaines, poteaux indicateurs). En 1918, le tonnage annuel monte à 700 t. Un atelier de nickelage est attesté en 1921.

La fonderie ferme ses portes en juillet 1936. Le site est occupé depuis les années 1960 par une exploitation agricole, et les bâtiments industriels ont progressivement été rasés : ateliers de fabrication, cheminée, cité ouvrière et bureau. La halle à charbon a disparu dans un incendie en 2004.

Dans les années 1830, installation d’un appareil pour la dessiccation du bois, chauffé avec la chaleur perdue du gueulard. Une machine à vapeur, chauffée par les gaz du gueulard, est établie en 1869, et en 1893. En 1900, la soufflerie et les tours sont actionnés par une roue à palettes de 2 m de diamètre. La fonderie emploie environ 40 personnes vers 1835. Le nombre de mouleurs passe de 12 en 1831 à 28 en 1833. Les effectifs sont de 54 hommes et 14 enfants en 1893, 65 personnes en 1900, 80 en 1914, et 54 ouvriers à la fermeture en 1936.

Numéro d'identification de la fiche : 9055f75a3b9cdeb1

 

73 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Fondeur

SERRALHEIRO

Adresse : Z.A. La Mognotte - 70170 Port-sur-Saône   La fonderie a été créée en 1994 par Antonio Serralheiro dans son propre sous-sol. À l’époque, ...

20 novembre 2020

95 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Fondeur

HOCHARD

Hochard (Alexandre Ferdinand) - Né à Paris en 1826 Adresse : 96 rue de la Roquette - Paris   L'entreprise Hochard est reprise par le Comptoir fran...

26 octobre 2020

41 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Fondeur

FONDERIE DAGOT

Adresse : 5 rue de Verdun - Arc-lès-Gray (70)   La fonderie est créée en 1889 par Alphonse Dagot dans divers corps de bâtiment à usage de remises, éc...

26 octobre 2020

46 vues au total, 0 vues aujourd'hui

QR CODE