Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

FERRARY

Informations :

  • Prénom: Maurice
  • Nationalité: Française
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Embrun (Hautes-Alpes) le 8 août 1852 - Décédé à Paris le 24 novembre 1904

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 15 avril 2019

Description:

La famille du sculpteur est originaire de la région de Côme en Italie et a fait souche dans les Hautes-Alpes.

Il se présente au concours d’entrée à l’École des beaux-arts de Paris, où il est admis dans l’atelier de Jules Cavelier.

Il débute en 1875 au Salon des artistes français en exposant son plâtre de Narcisse, puis son œuvre Charmeuse est récompensée par une mention honorable en 1878, ce qui le fait admettre comme sociétaire du Salon.

Il expose à tous les Salons suivants où ses œuvres d’esthétique néo-baroques sont reçues favorablement. En 1881, il fait partie des quatre sculpteurs auxquels on commande la décoration de la façade du siège du Crédit lyonnais à Paris.

En 1882, quelques mois avant la limite d’âge, il est obtient le grand prix de Rome de sculpture pour Saint-Sébastien percé de flèches et séjourne à la villa Médicis à Rome jusqu’en 1886. Il continue néanmoins à honorer ses commandes parisiennes.

Il participe à l’Exposition universelle de 1900 où il connaît un grand succès avec cinq œuvres, dont Salammbô et Diane, qui lui valent l’attribution d’une médaille d’or.

En juillet 1891, il est nommé chevalier de la Légion d’honneur puis, en décembre 1901, il se voit confier un poste de professeur de modelage à l’École des beaux-arts de Paris.

Il meurt le 24 novembre 1904 à Paris. Ses obsèques ont lieu à l’église de Neuilly-sur-Seine. Il est enterré à Paris au cimetière du Montparnasse.

Œuvres :

Statues et œuvres monumentales :

  • Belluaire agaçant une panthère : groupe en plâtre exposé au Salon de 1879. Cette œuvre lui vaut une médaille de troisième classe. Il l’expose en bronze en 1880, puis à l’Exposition universelle de Paris de 1889. Acquise par la ville de Paris, elle est érigée square de Batignolles, et est détruite par l’occupant allemand lors de la Seconde Guerre mondiale.
  • Madame de Stael (1881) : statue en pierre de deux mètres de haut, sur la façade latérale de l’Hôtel de ville de Paris.
  • Cariatide de la façade du siège central du Crédit lyonnais à Paris (1881), représentant une des Heures du Jour. Ces statues sont doublées dans la profondeur par des silhouettes en faible relief qui leur font écho. Ferrary est l’auteur de la cariatide située à l’extrémité droite de la façade.
  • Saint-Sébastien percé de flèches (1882) : statue en plâtre (prix de Rome). Elle est conservée à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.
  • Psyché : statue en marbre, copie de la Psyché de Capou du musée de Naples.
  • Mercure et l’Amour : groupe en plâtre exécuté à Rome pendant le séjour de l’artiste à la Villa Médicis, exposé au Salon de 1886. Cette œuvre, conservée au musée de Tours, est détruite pendant les bombardements de la ville en 1940.
  • Décollation de Saint-Jean Baptiste, dite aussi Le Bourreau : l’esquisse en plâtre de ce groupe est réalisée en 1886 à Rome puis exposée en marbre au Salon de 1889. L’œuvre est léguée à la ville de Neuilly-sur-Seine en 1904 et érigée dans le square Jean Mermoz.
  • La Seine et ses affluents (1898) : groupe en pierre situé à droite au pied de l’escalier d’honneur du Petit Palais à Paris.
  • Les Enfants Musiciens (1900), groupes en zinc situés au-dessus du porche de droite, cour du Petit Palais à Paris.
  • Salammbô : statue en marbre et bronze, exposée au Salon de 1899 et à l’Exposition universelle de 1900. Elle est conservée à la Lady Lever Art Gallery de Liverpool.
  • Diane, dite aussi Phébé : statue en étain exposée à l’Exposition universelle de 1900, érigée dans le jardin de l’institut universitaire de formation des maîtres de Besançon.
  • Vénus et l’Amour : groupe en marbre, Salon de 1902.

Statuettes :

  • La Sulamite : statuette polychrome en marbre, ivoire et or, exposée au Salon de 1897 et à l’Exposition universelle de 1900.
  • Léda : statuette en marbre et en ivoire, Salon de 1898.
  • Léda et le Cygne : statuette en marbre, bronze et onyx vert, Exposition universelle de 1900, conservée au Lady Lever Art Gallery de Liverpool.
  • Roger et Angélique : statuette en bronze et en ivoire, Salon de 1899.
  • Homme combattant une mangouste : bronze patiné, fondeur Siot-Decauville.
  • Junon ou Femme au paon : statuette en marbre blanc, marbre rosé et bronze, Salon de 1902.
  • Le Commerce : Salon de 1903.
  • Saint Michel : statuette en bronze au Salon de 1904, en marbre au salon de 1905.

Bustes :

  • Buste d’homme : Salon de 1881.
  • Léon Cogniet : commande de l’État en 1881, ce buste en bronze est livré en 1888, après le séjour de l’artiste à Rome. Le marbre est conservé au musée Condé de Chantilly, le plâtre est conservé au musée de Picardie à Amiens.
  • M. Laussedal : membre de l’Institut, Salon de 1903.
  • Étienne Méhul : buste en bronze réalisé en 1888, conservé à l’Institut de France, dont Méhul était membre. Le plâtre est conservé au musée départemental de Gap.

Sources et liens externes

Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Ferrary
Numéro d'identification de la fiche : 8545cb4936a01883

 

56 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Sculpteur

FRANÇOIS

Élève de David d’Angers et de Rude, il est connu pour sa participation aux salons de Paris de 1848 et 1849. Il est arrivé au Chili en 1853. Le gouvernement chil...

18 avril 2019

69 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

GUGLIELMI

Sculpteur décorateur. Fils de Jean-Baptiste Guglielmi, sculpteur décorateur également. Marié en 1888 avec Jeanne Charlotte Cécile Marie RUYER. Actif entre 18...

18 avril 2019

77 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Sculpteur

RAISSIGUIER

Statuaire et peintre. Premières études à Castres, Carcassonne et Toulouse ; puis à l'École des Beaux-Arts de Paris ; élève de Rapin, Jouffroy et Cabanel. Débuta...

16 avril 2019

101 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

Information à propos du contributeur

  • Publié par : Patricia
  • Membre depuis : 22 mai 2014

Autres contributions de Patricia

Plus récentes contributions de Patricia »

QR CODE