Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

ÉTEX

Informations :

  • Prénom: Antoine
  • Nationalité: Française
  • Activité: Sculpteur, Architecte
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Paris en 1808 - Décédé à Chaville en 1888

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Sculpteur, graveur, peintre, architecte, élève de Pradier et Dupaty pour la sculpture, d’Ingres pour la peinture et de Duban pour l’architecture. Second grand prix de Rome en 1829. Première médaille du Salon de 1833 (avec le groupe Caïn et sa race maudits de Dieu, marbre, aujourd’hui au musée de Lyon).

Se voit commander deux trophées pour l’Arc de triomphe de l’Étoile, côté Neuilly.

On trouve ses œuvres au musée de Versailles, à l’église de la Madeleine, au Sénat, au palais du Luxembourg, au Grand Trianon etc

Il ne semble pas qu’il ait produit beaucoup de sculptures de petit format, ni que ses œuvres monumentales aient été réduites ou éditées en grand nombre. À mentionner cependant le Hyacinthe mourant.

Œuvres en fonte de fer : reproductions à grande échelle de personnages importants comme Philippe-Auguste en bronze au sommet d’une des colonnes de la Place de la Nation (anciennement place du Trône) (Kjellberg).

Œuvres en bronze signalées par Lami (VI, 296-306) :

Hyacinthe mourant, 88 cm, qui lui valut son second prix de sculpture en 1829 et dont le marbre fut exposé au Salon de 1833. Un tirage en bronze a figuré à L’Exposition universelle de 1855 et une réduction, 40 cm, également en bronze, a fait partie de la vente après décès de l’artiste, à Drouot, en 1889

– Albert Lenoir (médaillon en bronze, Salon de 1833)

Léda (groupe en marbre, grandeur nature, Salon de 1835 ; trois réductions dont deux en bronze)

Monument du peintre Géricault (voir Lami, VI, p. 298)

Le maréchal Fabert (statue en bronze, Place d’Armes à Metz, 1841)

Olympia (statue en marbre, Salon de 1842 ; réduction en bronze dans la vente après décès de l’artiste en 1889 ; voir Ibidem, p. 299)

Pierre Leroux, philosophe et économiste (buste en bronze, 1843, cimetière Montparnasse ; un buste en fonte du même personnage a été exposé au Salon de 1873)

Saint Louis, statue en bronze, commandée en 1843 pour d’une des colonnes de la Place de la Nation (anciennement place du Trône). Modèle coulé en bronze, en 1844, par le fondeur Calla (Lami)

Hercule étouffant Antée (groupe en bronze, Salon de 1848)

Nyssia (statue en marbre désignée aussi sous le nom de la jeune Héro , Salon de 1850 ; un bronze fut exécuté d’après la statue en marbre

Le baron Chaillou de Barres (buste en bronze, Salon 1853)

Le général Lecourbe (statue en bronze, 3m70, fondue en 1853)

Monument de Mgr Affre (bronze, Salon de 1857)

Portrait de Forster, graveur (médaillon en bronze, 1858)

Lancelot-Théodore, comte de Turpin de Crissé, peintre-collectionneur (+ 1859) (médaillon en bronze, cimetière du Père-Lachaise ; un exemplaire en bronze au musée d’Angers)

François Ier (statue équestre en bronze, inaugurée à Cognac en 1864 (description détaillée du monument ibidem, p. 304)

Le général Chanzy (buste en marbre, 1872, musée de Toul ; le même en bronze a été exposé au Salon de 1873)

Alexandre Dumas père (buste en bronze, salon de 1875)

Charles Deslys (médaillon en bronze, 1880, cimetière du Père-Lachaise)

Alphonse Karr (médaillon en bronze, 1882),Géricault (buste en bronze, Salon 1885 et Exposition centennale de l’Art français, 1900)

Lieutenant-colonel Herbinger, buste en bronze, cimetière du Montparnasse, 1886)

La barrière du Trône (ou barrière de Vincennes) était une barrière d’octroi de l’enceinte des Fermiers généraux installée sur l’actuelle avenue du Trône à proximité de la place de la Nation, ancienne place du Trône. Construite en 1787 sur les plans de l’architecte Claude Nicolas Ledoux, elle comportait deux guérites encadrant une grille d’environ 60 mètres et servant de piédestal à deux colonnes de 28 mètres de haut. À l’est, deux pavillons identiques abritaient les bureaux et logements des commis de l’octroi. En 1845, les colonnes furent surmontées de deux statues de 3,8 mètres de hauteur : Philippe Auguste sculpté par Auguste Dumont au sud (12e arrondissement) et Saint Louis par Antoine Étex au nord (11e arrondissement). Les pavillons et les colonnes existent toujours sur l’avenue du Trône (Wikipedia).

Sources et liens externes

Sources : Dictionnaire Bénézit, dictionnaire Lamy, Les bronzes du XIXe siècle, dictionnaire des sculpteurs (Kjellbert Pierre, les Éditions de l’amateur, Paris, 1996), L’univers des bronzes (Devaux Yves, Éditions Pygmalion, Paris, 1978), L’âge de la fonte (Renard Jean-Claude, Les éditions de l’amateur, Paris, 1985), Wikipédia.
Numéro d'identification de la fiche : N/A

  

1211 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie ,

no-image
 

Sculpteur

LE SUEUR

Hubert Le Sueur, né à Paris vers 1580 (date la plus communément admise) et mort entre 1658 et 1668, est un sculpteur français. Il est principalement connu po...

1 septembre 2022

56 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

JAMIN

Né à Nîmes le 9 décembre 1872, élève de son père sculpteur (Emery Louis Marie JAMIN) puis de JOURDAN et DELAYE. Marié à Lausanne le 2 septembre 1909. Il s...

31 août 2022

59 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

DUBOY

Né à Tours le 8 juillet 1830, vint à Paris où il fut élève de Gechter et de Carl Elshoecht. Il entra à l’École des Beaux-Arts de Paris le 9 octobre 1849, et déb...

30 août 2022

58 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

Information à propos du contributeur

  • Publié par : Patricia
  • Membre depuis : 22 mai 2014

Autres contributions de Patricia

Plus récentes contributions de Patricia »

QR CODE