Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

DUCUING

Informations :

  • Prénom: Paul
  • Nationalité: Française
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Lannemezan en 1868 - Décédé à Toulouse en 1949

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Élève de Falguière et de Mercié. Sociétaire à partir de 1902 du salon des Artistes français, où il expose pour la première fois en 1888. Nombreuses médailles, de troisième classe en 1898, de deuxième en 1901, de première en 1906. Peu de bronzes. Après avoir eu de nombreuses commandes officielles, pour lesquelles il obtient des récompenses, il devient directeur des travaux de biscuit à la manufacture de Sèvres. Il est principalement connu pour ses monuments commémoratifs et officiels dans la région Midi-Pyrénées et dans le sud de la France.

Œuvre en fonte de fer par le Val d’Osne : Monument de Quach-Dam actuellement au musée des Beaux-Arts de Saïgon.

Autres œuvres :

Le chanteur Jaliote (1902)

– Femme et Amour (petit groupe qui porte le cachet de Barbedienne)

Comédien (statuette)

Femme et bacchante

Jean Jaurès (statue, bronze (1929), place Jean-Jaurès à Suresnes)

Druidesse (statue colossale en bronze à Lannemezan, créée en 1910 et détruite en 1943 par les Allemands

Omer Sarraut, (buste, vestige d’un groupe en bronze plus important, détruit sous le régime de Vichy)

Monument aux morts de Saint Gaudens (bronze) (Le déplacement du monument aux morts sur le boulevard Bepmale a changé le regard des Saint-Gaudinois sur la sculpture, dont une partie est presque à hauteur d’homme. Celle-ci intrigue fortement Jean-Claude Auriol, spécialiste de la Première Guerre Mondiale. Selon lui : « le soldat soutenu par une femme en tenue de deuil représenterait un fusillé pour l’exemple. Un soldat français ? Si les plus connus sont les 49 fusillés des mutineries de 1917, il y en a eu dès 1914 et durant tout le conflit, difficile à chiffrer, même si les archives sont aujourd’hui plus « ouvertes». Au début de la guerre, ceux qui ne voulaient pas se battre se blessaient volontairement d’une balle dans la main. Ils étaient alors immédiatement fusillés. Le moindre recul lors des sorties des tranchées était aussi passible de mort. C’est un ami, Jean Picard, spécialiste des monuments aux morts, qui m’a montré les mains et pieds liés du soldat. Pour lui, le sculpteur Paul Ducuing a peut-être voulu représenter le sort de ces malheureux soldats. Mes recherches aux archives municipales se sont révélées infructueuses. Je n’ai pas retrouvé la délibération du conseil municipal de l’époque de la construction du monument, avec laquelle devrait se trouver le descriptif du projet du sculpteur. Les communes recevaient des subventions pour ériger les monuments aux morts, et dans toutes les communes on trouve l’argumentation du projet. Lui seul me permettrait de prouver que la sculpture représente un fusillé pour l’exemple. Si l’hypothèse est exacte, ce serait peut-être l’un des seuls monuments aux morts en France à représenter cette image ».)

La municipalité de Toulouse, au début du XXe siècle, fut soucieuse de l’érection d’un monument qui exalterait la « Gloire de Toulouse ». Elle s’adressa à Paul Ducuing. L’artiste réalisa une imposante composition dominée par la statue de Clémence Isaure tenant le sceptre des comtes de Toulouse… Le monument fut installé au centre du bassin du Grand-Rond. Mais la dernière guerre allait être fatale à cette œuvre qui fut envoyée à la fonte…

Sources et liens externes

Sources : Dictionnaire Bénézit, dictionnaire Lamy, Les bronzes du XIXe siècle, dictionnaire des sculpteurs (Kjellbert Pierre, les Éditions de l’amateur, Paris, 1996), L’univers des bronzes (Devaux Yves, Éditions Pygmalion, Paris, 1978), L’âge de la fonte (Renard Jean-Claude, Les éditions de l’amateur, Paris, 1985), Wikipédia. http://www.ladepeche.fr › Grand Sud › Toulouse.
Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

538 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Sculpteur

MALFRAY (Charles)

École des Beaux-Arts d’Orléans, reçut les conseils de Lançon, sculpteur local ; entra premier à l’École des Beaux-Arts de Paris en 1907. Second Prix de Rome en ...

19 juin 2019

523 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

FRANÇOIS

Élève de David d’Angers et de Rude, il est connu pour sa participation aux salons de Paris de 1848 et 1849. Il est arrivé au Chili en 1853. Le gouvernement chil...

18 avril 2019

101 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

GUGLIELMI

Sculpteur décorateur. Fils de Jean-Baptiste Guglielmi, sculpteur décorateur également. Marié en 1888 avec Jeanne Charlotte Cécile Marie RUYER. Actif entre 18...

18 avril 2019

107 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

Information à propos du contributeur

  • Publié par : Patricia
  • Membre depuis : 22 mai 2014

Autres contributions de Patricia

Plus récentes contributions de Patricia »

QR CODE