Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Sculpteur

DAVID Pierre Jean

Informations :

  • Prénom: Pierre Jean
  • Nationalité: Française
  • Activité: Sculpteur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Angers en 1788 - Décédé à Paris en 1856
  • Nom d'artiste: DAVID D'ANGERS

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
DAVID Pierre Jean
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Fils de Pierre-Louis David, maître sculpteur. Commence par tailler en bois des ornements et des figures dans l’atelier paternel, puis suivit les cours de l’École centrale de la ville d’Angers et étudia sous la direction du peintre Delusse qui l’engagea en 1808 à se rendre à Paris. Travailla comme ornemaniste à l’arc de triomphe du Carrousel et à la façade du Louvre donnant sur le quai. Entre temps, il fréquentait l’atelier du peintre Jean-Louis David.et du sculpteur Roland et prenait des leçons d’anatomie avec le docteur Béclard. Deuxième grand prix de sculpture en 1810. En 1811, prix de la tête d’expression et grand prix de Rome. Par des donations successives, il fonda le musée à Angers qui porte son nom.

A Rome, il sut résister à l’influence de Canova qu’il connut par l’intermédiaire du peintre Louis David, et s’appliqua surtout à l’étude de l’antique. Voyage en Italie. Retour en France en 1816. Va à Londres voir les frises du Parthénon. Doit rentrer pour avoir refusé de participer à la réalisation du monument commémoratif de Waterloo.

Il a rendu avec maîtrise le costume moderne car, souvent, il représenta ses personnages dans le vêtement de leur époque au lieu de les travestir en Grecs ou en Romains quitte à déplorer de devoir passer son temps « à tailler des habits et des bottes ». Il s’attacha aussi à reproduire les traits de ses contemporains, un statuaire devant être selon lui, « l’enregistreur de la postérité ».

Ce fut un des sculpteurs les plus féconds du siècle : son œuvre comporte (toutes matières confondues) 68 statues et statuettes, 47 bas-reliefs, une centaine de bustes et plus de 500 médaillons pour lesquels il eut une prédilection marquée. Ils constituent une étonnante galerie de portraits des écrivains, musiciens, savants, peintres, hommes politiques de l’époque. Quelques-uns mesurent jusqu’à 50 cm de diamètre, mais le plus grand nombre ne dépassent pas 20 cm. Fondus en bronze par L. Richard, ils portent en général le nom du personnage, la signature de David et la date d’exécution. « Durant toute sa carrière, David eut pour les médaillons une prédilection marquée ; c’est ainsi qu’il comprenait le mieux la forme : « J’ai toujours été profondément remué par un profil, avouait-il. La face vous regarde. Le profil est en relation avec d‘autres êtres, il va vous fuir, il ne vous regarde même pas. La face vous montre plusieurs traits, et c’est le plus difficile à analyser. Le profil, c’est l’unité. » (dans Lami, p. 56)

En 1826, membre de l’Institut et professeur aux Beaux-Arts.

En 1837, il achève le plus important de ses ouvrages : la frise du Panthéon : « Aux grands hommes la Patrie reconnaissante », commandée en 1830, esquisse terminée en 1832, modèle en 1836, fronton découvert au mois de septembre 1837 ; bas-relief en pierre.

Exilé après le coup d’État. Gagne la Belgique, voyage en Grèce. Rentre à Paris fin 1852.

Inhumé au Père Lachaise. « Michel-Ange avait Rome, et David a Paris » (V. Hugo)

Son fils, Robert David d’Angers a suivi sa carrière.

 

Œuvres (Lami, p. 58-115) en bronze (sauf les médaillons) :

Ulysse (buste en marbre, 1814 ; un exemplaire fondu en bronze en 1818)

– Le Grand Condé (statue en marbre, château de Versailles, 1816 ; un petit modèle en bronze se trouve au musée du Louvre)

Ennius Quirinus Visconti, archéologue, (buste en marbre, Salon de 1819 ; réplique en bronze au musée David à Angers

Calvaire avec le Christ, la Vierge et saint Jean (chapelle Sainte Anne, cathédrale d’Angers ; le Christ est fondu en zinc, les deux autres statues sont en pierre,1819)

François Ier (buste en marbre, Salon de 1822 ; on en voit un bronze au musée David à Angers)

Constantin-François Chasseboeuf, comte de Volney, philosophe et orientaliste (buste en marbre, Salon de 1824 ; modèle exposé au Salon de 1822 ; une épreuve en bronze au musée David d’Angers)

Jean-François Bodin, érudit (buste en bronze, Salon, 1824)

Monument de Fénelon à la cathédrale de Cambrai (1826, une réduction en bronze au musée du Louvre)

Henri II, roi de France (buste en bronze, 1826)

Racine (statue en marbre, le modèle a figuré au Salon de 1822 et le marbre au Salon de 1827. Un bronze fondu sur l’esquisse a été donné en 1900 au musée du Louvre)

Racine (buste en bronze, Musée David à Angers)

Jean-François-Casimir Delavigne (buste en bronze, 1826 ; le modèle figuré au Salon de 1827), un exemplaire en bronze dans la cour d’honneur du lycée Napoléon)

François de Salignac de la Mothe Fénelon (buste en marbre, Salon de 1827 ; un exemplaire en bronze au musée David d’Angers)

Jérémie Bentham, publiciste (buste en marbre ; modèle au Salon de 1827 ; un bronze a été donné à la ville de Genève)

George Washington (buste en marbre, 1828 ; figurait à la bibliothèque de la ville de Washington et a été détruit dans l’incendie de 1851. Depuis un exemplaire en bronze a été iffert par la France aux Etats-Unis pour le remplacer)

L’abbé Grégoire (buste en marbre, Salon de 1839 ; un bronze offert par l’artiste en 1847 se trouve à Port-au-Prince, Haïti)

Nicolo Paganini (buste en bronze, Salon de 1834 et exposition centennale de l’art français en 1900)

Louis-Joseph Proust, chimiste (buste en bronze, 1831)

Annibal enfant (buste en bronze, 1832)

Boulay de la Meurthe (buste en marbre, Salon de 1833 ; un exemplaire en bronze au musée de Nancy)

Cuvier (buste en marbre, 1832, un exemplaire en bronze à Oxford)

Corneille (statue en bronze, 1834, fondue par Honoré Gonon ; le musée David d’Angers possède une épreuve en bronze de la tête)

Thomas Jefferson (statue en bronze, 1834, le musée d’Angers et le Louvre en possède une réduction en bronze)

Ludwig Tieck (statuette, 1834 ; un exemplaire en bronze au Musée Bonnat à Bayonne a figuré à l’exposition centennale de l’art français)

Condorcet (médaillon en marbre ; un exemplaire en bronze à l’Institut)

Voltaire (profil en bronze, 1834, d’après le modèle de la tête de Voltaire qui figure au fronton du Panthéon)

Les quatre âges de l’enfance (bas-relief circulaire en cire, décorant un gobelet qui devait être exécuté en argent par Froment-Meurice, 1834. Ce gobelet était destiné à Robert David d’Angers enfant. Cette œuvre resta à l’état de projet. Le Musée David à Angers possède un exemplaire en bronze de ce bas-relief)

Georges Cuvier, naturaliste (statue en bronze, 1835, fondue par Honoré Gonon, érigée à Montbéliard)

Adam Billaut, dit Maître Adam, menuisier de Nevers et poète mort en 1662 (buste en bronze, 1835)

Adolphe Jollivet, homme politique (buste en bronze, 1836)

Napoléon Bonaparte (profil en bronze, 1837, fondu d’après le modèle de la tête de Napoléon qui figure au fronton du Panthéon)

Georges Cuvier (statue en marbre ; modèle en plâtre, 1838, au musée David à Angers. Une statuette en bronze a été fondue d’après l’esquisse en terre cuite ; elle est au Louvre)

Pierre-Paul Riquet, constructeur du canal des Deux-Mers (1609-1680) (Statue en bronze, 1838, fondue par Soyer et Ingé, inaugurée à Béziers)

Dominique-François Arago (buste en marbre, Salon 1839 (…) un exemplaire en bronze orne le tombeau de l’astronome au Père-Lachaise)

Jean-Jacques Rousseau (buste en bronze, 1838)

Armand Carrel, journaliste (buste en bronze, 1838)

Armand Carrel, journaliste (statue en bronze, 1839)

Ambroise Paré (statue en bronze, 1839, coulée par les fondeurs Soyer e Ingé ; une réduction en bronze est au Louvre)

La Liberté (statuette en bronze, 1839)

André Chénier (buste en bronze)

Le général baron Travot (buste en bronze, 1839)

Gutenberg (statue en bronze, inaugurée à Strasbourg en 1840 ; réplique en fonte dans la cour de l’imprimerie nationale ; statuette en bronze d’après le modèle, au Louvre)

Les bienfaits de l’imprimerie en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique (quatre bas-reliefs en bronze sur le piédestal de la statue précédente)

Bichat (groupe en bronze érigé à Bourg (Ain), inauguré en 1843)

Le cardinal Jean-Louis-Anne-Magdeleine Lefebvre de Cheverus (statue en bronze, 1844, inaugurée à Mayenne ; le piédestal est orné de 4 bas-reliefs en bronze représentant des scènes de la vie du cardinal)

Le roi René (René d’Anjou, comte de Provence, dit) (statue en bronze, inaugurée à Angers en 1853) ornée de 12 figurines en bronze fondues par Eck et Durand)

Balzac (buste en marbre ; le modèle en terre cuite est daté de 1844 ; un exemplaire en bronze est placé sur la tombe du romancier au Père Lachaise)

Jean Bart (statue en bronze, 1845 ; une esquisse en bronze figure au musée du Louvre)

Augustin-Jean Fresnel, physicien, ingénieur (buste en marbre, 1845 ; exemplaire en bronze placé à Broglie (Eure) 1884)

Colonel de Briqueville (buste en bronze, 1845)

Dominique-Jean, baron Larrey, chirurgien militaire (statue en bronze, cour d’honneur d l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris. Fondue par Eck et Durand en 1846. Piédestal orné de bas-reliefs en bronze)

François-Claude Garnier, chirurgien (buste en bronze, 1846)

Charles-Prosper Ollivier, médecin (buste en bronze, 1846)

Casimir Delavigne (statue en bronze, 1847, fondue par Eck et Durand)

Mathieu de Dombasle (statue en bronze (1848, à Nancy)

David Pury, patriote suisse (statue en bronze, 1848, érigée à Neuchâtel, Suisse en 1855)

Le Suffrage universel (médaillon en cuivre bronzé, 1849)

Sylvestre II, pape (statue en bronze, 1850 ; inaugurée à Aurillac en 1851 ; piédestal orné de 3 bas-reliefs en bronze : Gerbert enfant examinant les astres en conduisant paître son troupeau, Gerbert faisant jouer un orgue hydraulique, Gerbert, sous le nom de Sylvestre II porté sur la sedia à Saint-Jean de Latran. Ce monument fut fondu par Eck et Durand.

– Bernardin de Saint-Pierre (statue en bronze, 1851, inaugurée au Havre en 1852

Le général Drouot (statue en bronze, 1853 ; inaugurée à Nancu en 1855. Piédestal orné de trois bas-reliefs en bronze

Bichat, physiologiste (statue en bronze, inaugurée dans la cour d’honneur de l’Ecole de médecine de Paris en 1857)

 

Parmi les médaillons : … Ingres (1826), l’abbé Grégoire (1829),Alfred de Vigny (1828), Sainte-Beuve (1828), Augustin Thierry (1828), Victor Hugo (1828), Horace Vernet (1828), Delacroix (1828), Ary Scheffer (1828), Devéria (1828), Mérimée (1828), Ampère (1829), Alexandre Dumas (1829), Rossini (1829), Goethe (1829), Stendhal (1829), Monge (1830), Lamartine (1830), Châteaubriand (1830), Géricault (1830), Spontini (1830), Guizot (1830), Nicola Poussin (1830), La Fayette (1830), Marat (1830), Alfred de Musset (1831), général Kléber (1831), Charles Nodier (1831), Madame Roland (1832), le général Bonaparte (1832), Mme Desbordes-Valmore (1832), baron Gros (1832), Siomon Bolivar (1832), Georges Cuvier (1832), Mlle George (1833), George Sand (1833), Fennimore Cooper (1833), Casimir Delavigne (1833), Michelet (1834), Louis-Richard, fondeur de la collection des médaillons de David d’Angers (1834), Paganini (1834), Ambroise Paré (1835), Mademoiselle Mars (1835), Ampère (1836), Talma (s. d.).

 

Il préférait beaucoup ses esquisses imparfaites aux bronzes retouchés sans sa participation à l’exception des réductions de 3 statues (Jefferson, Gutenberg et La Liberté).

Certaines de ses œuvres n’en ont pas moins été éditées après sa mort, par Suisse, Barbedienne et Thiébaut. Voir liste dans Kjellberg, p. 262-263.

Sources et liens externes

Sources : Dictionnaire Bénézit, dictionnaire Lamy, Les bronzes du XIXe siècle, dictionnaire des sculpteurs (Kjellbert Pierre, les Éditions de l’amateur, Paris, 1996), L’univers des bronzes (Devaux Yves, Éditions Pygmalion, Paris, 1978), L’âge de la fonte (Renard Jean-Claude, Les éditions de l’amateur, Paris, 1985), Wikipédia. Photos : Wikipédia.
Numéro d'identification de la fiche : N/A

  

596 vues au total, 2 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Sculpteur

TRAUT

Fils du sculpteur Eugène Traut. Sculpteur belfortain, il fut l’auteur de très nombreuses réalisations, comme les monuments aux morts de Joncherey, Giromagny ...

14 octobre 2019

12 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

GRANGE

Fils et petit-fils de tailleur de pierres, Claude Grange est né à Vienne dans l’Isère le 23 septembre 1883. Il apprend à sculpter sur le chantier familial si...

14 octobre 2019

16 vues au total, 1 vues aujourd'hui

no-image
 

Sculpteur

MALFRAY Charles

École des Beaux-Arts d’Orléans, reçut les conseils de Lançon, sculpteur local ; entra premier à l’École des Beaux-Arts de Paris en 1907. Second Prix de Rome en ...

19 juin 2019

623 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE