Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Fondeur

BISCEGLIA

Informations :

  • Prénom: Mario
  • Nationalité: Italienne
  • Activité: Fondeur
  • Date et lieu de naissance et de décès: Né à Turin en 1879 - Décédé en 1961

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Fiche créée ou mise à jour par : le 22 mai 2014

Description:

Fonderie italienne pratiquant la fonte à la cire perdue, créée par Mario Bisceglia de Turin, 1879-1961.

En 1898, il travaillait à la fonderie Speratidi de Turin. Il participa à la fonte du monument à Amédée de Savoie, duc d’Aoste, de David Calandra.

Ce sont les sculpteurs Bouchard et Landowski qui entreprirent de convaincre Bisceglia de venir travailler en France. Il quitte l’Italie entre 1904 et 1906. Il va travailler, sans doute peu de temps, comme chef d’équipe chez Siot-Decauville, où il fait la connaissance de Tullio Clementi, son compatriote émigré en 1906. Son activité se poursuivra jusqu’en 1962, date à laquelle il vendra ses ateliers à Émile Godard.

Certains cachets portent « Bisceglia frères ».

 

BISCEGLIA FRERES FONDEURS D’ART (vers 1907-1912)

Adresse : 30, rue des Grands-Champs, Paris 20e (quartier Charonne)

Signatures et cachet relevés par El. Lebob : Cire perdue Bisceglia fondeurs

Cachet ovale : CIRE PERDUE – BISCEGLIA Fres – PARIS

En 1907 au plus tard, il ouvre une fonderie avec deux de ses frères, Dominique (chargé de la comptabilité, mort vers le milieu des années 1950) et César qui est ciseleur. Mario est spécialisé dans les patines. En 1910, Mario Bisceglia se déclare aux impôts simple « mouleur de figure de cire à façon », mais il apparaît pour la première fois dans le Bottin commercial avec l’entreprise « Bisceglia Frères, fondeurs d’art ». Ils disparaissent des rubriques professionnelles en 1912.

 

BISCEGLIA et Cie (1912-interruption / 1933-1961)

Adresses :

– 30 (?), rue des Grands-Champs, Paris 20e (quartier Charonne)

– 19 rue Perrot, à Malakoff sera racheté par Émile Godard)

Signature et cachet relevés par El. Lebon : CIRE PERDUE – BISCEGLIA FONDEUR PARIS

Cachet rectangulaire : CIRE PERDUE – BISCEGLIA

En 1912, Mario crée avec son frère Dominique, une société « Bisceglia et Cie ». Le cachet ne mentionne plus le mot « frères ». Ils ont comme commanditaire, Léon Clouard, ébéniste. Les frères n’envisagent comme salaire que leurs frais de nourriture. César n’apparait pas au contrat mais continue à travailler avec ses frères. Son fils André eut sa propre entreprise de staff de 1946 à 1950, 13 rue de la Tour, à Malakoff de 1946 à 1950, puis rejoindra la fonderie entre 1951 et 1958 pour s’occuper de tout ce qui concerne le plâtre et la terre.

Il est très probable que Mario Bisceglia soit retourné en Italie au moment de la première Guerre mondiale. Finalement, il s’installe à Malakoff à la fin des années 1920, ou en 1933 (première annonce à cette adresse dans le Bottin commercial). Il embauche Tullio Clementi, puis en 1940, son fils Turriddu, qui finit son apprentissage après être passé chez Susse et Valsuani. Il s’occupe plus spécialement des cires et deviendra chef d’équipe. En 1960, il quitte Bisceglia pour créer sa propre entreprise.

Dans les années 50, la fonderie employait quatre personnes : Mario, son frère César, son neveu André et Turriddu. Elle ne pouvait fournir des pièces de plus d’un mètre cinquante.

Mario, César et André meurent tous trois en 1961. En 1962, les locaux sont vendus à Émile Godard. Un incendie survenu par la suite a détruit les moules laissés par Bisceglia.

Sources et liens externes

1) HACHET (Jean-Charles), Dictionnaire illustré des sculpteurs animaliers et fondeurs, de l’Antiquité à nos jours, 2 vol., 18000 pages, 2005. Les fondeurs, tome II, p. 817. - 2) KJELLBERG (Pierre),Les bronzes du XIXe siècle (dictionnaire des sculpteurs), Paris, les éditions de l’amateur, 1989, p. 658. - 3) LEBON (Elisabeth), Dictionnaire des fondeurs, 2003, p. 116-118. - 4) http://www.musee-orsay.fr/en/espace-professionnels/professionals/researchers/rech-rec-art-home/notice-artiste.html?no_cache=1&nnumid=3882&retouroeuvre=%252Fde%252Fkollektionen%252Fwerkkatalog%252Fnotice.html%253Fno_cache%253D1%2526nnumid%253D12094
Numéro d'identification de la fiche : N/A

 

3744 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Fondeur

HOLLARD

A. HOLLARD - Fondeur à Paris Ancien élève de l’École Centrale, il a été Ingénieur à la Compagnie des moteurs à gaz de la maison H. Hollard et Cie, ingénieurs...

30 novembre 2023

283 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Fondeur

FORGES DE PANSEY

FORGES DE PANSEY - Haute-Marne (52230) Maîtres de forges : Clausse (Constant) Dormoy (Paul) Société (aux dates des documents) : 18 octobre 18...

16 octobre 2023

274 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Fondeur

FONDERIES DECHAUMONT

Fonderie française créée en 1860, située à Muret à côté de Toulouse. La Fonderie Dechaumont est un producteur de pièces en fonte réparties en 6 gammes : l’as...

6 octobre 2023

354 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE