Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Fondeur

BATIFOULIER

Informations :

  • Prénom: Étienne
  • Nationalité: Française
  • Activité: Fondeur

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
BATIFOULIER
Fiche créée ou mise à jour par : le 4 août 2015

Description:

BATIFOULIER

Gandillot et Roy, puis Degoumois, puis Batifoulier, puis SA des Fonderies et ateliers de La Butte.

 

Société dirigée par Étienne Batifoulier, industriel qui employait 110 personnes à la fin du 19e siècle.

Fondée en 1853, la maison Batifoulier était installée 23 rue de Glères (actuelle rue Courbet), avant d’être transférée vers 1870 au 27 quai de Strasbourg.

Constructeur de pompes et machines (pompes à purin et à incendie, bornes-fontaines, robinets à clapets), il reprend la fonderie Degoumois.

Après liquidation de la société Veuve Batifoulier et Fils (Adolphe Claude Eugène) en 1900, l’usine est achetée le 6 novembre de cette même année par Claude-Hippolyte Desservy, négociant à Besançon.

L’année suivante, Adolphe Claude Eugène Batifoulier et Claude-Hippolyte Desservy constituent la société anonyme des Usines de la Butte (anciens Ets Batifoulier), ayant pour objet “la fabrication des pompes à incendie et des pompes en tous genres, la construction mécanique, la fonderie de fonte de deuxième fusion et la fonderie de cuivre et de bronze, la fabrication et la vente d’appareils hydrauliques et d’appareils de chaudronnerie et l’installation d’usines et la fabrication et la vente de matériel industriel”.

En 1907, Batifoulier démissionne, remplacé par Marie Placide Vernier, ingénieur des Arts et Métiers. L’effectif est de 56 personnes en 1912.

En 1929, la société prend pour nom SA des Fonderies et Ateliers de la Butte (F.A.B.). En décembre 1931, le capital de la société est porté à 1 400 000 francs par la création de 2 800 actions de 500 francs, à attribuer contre l’apport en nature de deux fonds de commerce : la SARL La Soudure électrique franc-comtoise (23 rue Jean Wyrsch) et le fonds de commerce de constructions et fournitures d’appareils électriques, dirigé par Emile Perriolat. Formée en janvier 1932, la SA Constructions et Réparations Electromécaniques de la Butte est dissoute en juillet de la même année.

Une partie des bâtiments (bureaux, magasins, forges et ateliers d’ajustage et des tours) a été détruite dans les années 1960, laissant place à des immeubles. Les ateliers de fonderie, à l’ouest, sont aujourd’hui occupés par diverses sociétés de réparation automobile.

Numéro d'identification de la fiche : 59955c0d05828d4c

   

1895 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Fondeur

HOLLARD

A. HOLLARD - Fondeur à Paris Ancien élève de l’École Centrale, il a été Ingénieur à la Compagnie des moteurs à gaz de la maison H. Hollard et Cie, ingénieurs...

30 novembre 2023

304 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Fondeur

FORGES DE PANSEY

FORGES DE PANSEY - Haute-Marne (52230) Maîtres de forges : Clausse (Constant) Dormoy (Paul) Société (aux dates des documents) : 18 octobre 18...

16 octobre 2023

294 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Fondeur

FONDERIES DECHAUMONT

Fonderie française créée en 1860, située à Muret à côté de Toulouse. La Fonderie Dechaumont est un producteur de pièces en fonte réparties en 6 gammes : l’as...

6 octobre 2023

384 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE