Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Balcons – Maison Dorée – Paris (75009)

Informations :

  • Fondeur: ANDRÉ
  • Adresse ou lieu-dit: 20 boulevard des Italiens
  • Code postal (en France): 75009
  • Localité: Paris
  • Région: Ile-de-France
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Planche Volumen: AND_PL001 - Balcons de croisées ou panneau
  • Matériau: Fonte
  • Type d'oeuvre: Décors - balcons - grilles - portes- kiosques
  • Morphologie: ornement
  • Titulaire(s) et droits sur les photos:

    Dominique Perchet 2012

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Balcons – Maison Dorée – Paris (75009)
Balcons - Maison Dorée - Paris (75009) - Image1Balcons - Maison Dorée - Paris (75009) - Image2Balcons - Maison Dorée - Paris (75009) - Image3Balcons - Maison Dorée - Paris (75009) - Image4Balcons - Maison Dorée - Paris (75009) - Image5Balcons - Maison Dorée - Paris (75009) - Image6Balcons - Maison Dorée - Paris (75009) - Image7Balcons - Maison Dorée - Paris (75009) - Image8Balcons - Maison Dorée - Paris (75009) - Image9Balcons - Maison Dorée - Paris (75009) - Image10Balcons - Maison Dorée - Paris (75009) - Image11
Fiche créée ou mise à jour par : le 9 avril 2012

Description:

Balcons visibles boulevard des Italiens et rue Laffitte.

La belle Maison dorée (fig.36), à l’angle de la rue Laffitte et du boulevard des Italiens date d’après l’inscription sur la façade de 1839 ; les panneaux des balcons reprennent, raccourcis en parties hautes et basses pour s’adapter à la structure, le modèle AC de la planche 1 d’André. L’ornement central était doré et l’est toujours, rare manifestation des ambiances colorées qui rehaussaient les fontes ornementales, au moins pour les plus riches, de l’époque. Le même modèle est répété au n°32 de la rue La Bruyère voisine. (J-P Zitt)

Historique

Même si la date de 1839 figure sur la façade de l’immeuble, on ignore quand fut construit exactement le bâtiment de la Maison Dorée. À l'origine, le restaurant fut appelé "Le restaurant de la Cité". Mais en raison de son aménagement luxueux, des peintures, des glaces, des dorures sur les balustrades et les balcons, le public lui donna l'appellation de "Maison Dorée". Le restaurant était divisé en deux parties, l’une sur le boulevard réservée au « tout venant », l’autre, rue Laffitte, pour les habitués de marque, à l’abri des curieux, dans de luxueux « Cabinets ». Le plus demandé était le numéro 6, fréquenté par ce qui comptait le plus à Paris : princes, comtes et marquis ainsi que d’excentriques fortunés. La cave somptueuse avec ses 80 000 bouteilles attirait tout ce qui comptait comme noceurs et de fêtards de la capitale. (...)  Des romanciers de l’époque y ont situé divers dîners : Honoré de Balzac avec Lucien de Rubempré. Dans À la recherche du temps perdu, de Marcel Proust, c'est en venant chercher Odette à la Maison Dorée et en ne la trouvant pas que Swann en tombe profondément amoureux. C'est à la Maison Dorée que le chef Casimir Moisson aurait créé le tournedos Rossini pour le compositeur Rossini qui était un habitué.

Plusieurs rédactions de journaux se sont installées dans l'immeuble. En 1853, Alexandre Dumas installa au rez-de-chaussée la rédaction de son journal « Le Mousquetaire ».

C’est aussi à la Maison Dorée que se tint la 8ème et dernière exposition des Impressionnistes le 15 mai 1886. L'impressionnisme qui avait fait ses débuts au 35 boulevard des Capucines en 1874, se termine sur le boulevard des Italiens.

La Maison Dorée a fermé ses portes en 1902. L'établissement a été morcelé en plusieurs commerces. En 1909, un bureau de poste y est installé. En 1974-1976, la BNP y a installé sa division internationale. À cette fin, la BNP a entrepris la rénovation de la façade. Pour le ministère de la Culture, Maurice Druon a imposé de conserver la façade sous la pression d'un comité de défense du quartier. L'architecte de la BNP a alors « conçu en une journée et dans la fureur contre les passéistes » un nouveau projet pour intégrer du neuf dans de l'ancien : par des « volumes en harmonie », une jonction assurée « par une cavité plantée de verdure qui permet d'échapper au heurt brutal des deux façades ». C'est la première transformation avec façadisme. Aujourd'hui, la Maison Dorée abrite des bureaux, un auditorium et une salle de marché de BNP Paribas. (source Wikipedia)

Référence source

Recherche sur le terrain et communication J-P Zitt.
Numéro d'identification de la fiche : M11681

    

4054 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Plaque de cocher – Rue de Verdun – Éclaron

La plaque se trouve rue de Verdun (D384A).

11 mai 2024

27 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Plaque de cocher – Avenue Gabriel Péri – Lavaur

La plaque se trouve au tout début de l'avenue Gabriel Péri (direction Gaillac).

11 mai 2024

33 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Balcons – 32 rue Bonnabaud – Clermont-Ferrand

Maison décorée de 12 balcons de croisées modèle CI - Planche 119 (BAY_F2_PL119), provenant des Fonderies de Saint-Dizier Bayard Leclerc Saleur Chatel.

2 mai 2024

39 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Vous devez être connecté pour contacter le rédacteur de la fiche. Inscrivez-vous en cliquant sur S'enregistrer

QR CODE