Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  | 

 

Monumen

Amour doré ou Cupidon – Jardin des Champs-Élysées – Paris (75008)

Informations :

  • Sculpteur 1: BLANCHARD
  • Adresse ou lieu-dit: Pavillon Élysée-Té, jardins des Champs Élysées
  • Code postal (en France): 75008
  • Localité: Paris
  • Département: 75 - Paris
  • Région: Ile-de-France
  • Pays: France
  • Continent: Europe
  • Latitude: 48.86792
  • Longitude: 2.31546
  • Matériau: Fonte
  • Type d'oeuvre: Statues décoratives
  • Morphologie: statue
  • Année: 1899
  • Titulaire(s) et droits sur les photos: Dominique Perchet 2023

Envoyer cette fiche par Email

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Amour doré ou Cupidon – Jardin des Champs-Élysées  – Paris (75008)
Amour doré ou Cupidon - Jardin des Champs-Élysées  - Paris (75008) - Image1Amour doré ou Cupidon - Jardin des Champs-Élysées  - Paris (75008) - Image2
Fiche créée ou mise à jour par : le 13 novembre 2023

Description:

Statue installée au-dessus du dôme du pavillon Élysée, du côté de l’allée Marcel Proust.

Inscriptions

Statue en fonte dorée représentant Cupidon tendant son arc, due au sculpteur Jules Blanchard.

Description de l'objet

1898 - 99 : édification du pavillon à l’occasion de l’Exposition universelle.

1889 : la statue est présentée à l’exposition universelle où elle reçoit la médaille d’or.

Une gargote, depuis 1857, existe à cet endroit.

En 1895, Louis Auguste Paillard, restaurateur à succès, propriétaire des restaurants "Paillard », « Maire" et "Bignon", s'y porte acquéreur d'un kiosque.  Dans la perspective de la future Exposition Universelle de 1900, il envisage de le transformer en élégant restaurant. Il fait appel, en 1898, à Albert Ballu (1849-1939), fils du grand architecte parisien Théodore Ballu (1817-1885). Le Pavillon Paillard, futur Pavillon Élysée, est réinventé dans un style Louis XV.

"Le sculpteur Jules Coutan (1848-1939) signe deux figures de pierre en façade. L'amour en fonte doré qui couronne le dôme de la tourelle est l'oeuvre de Jules Blanchard (1832-1916). Jean-Baptiste Hugues (1849-1930) sculpte le coffrage du plafond peint de la salle des fresques." Le nouveau pavillon inauguré fin 1898 dans le carré Marigny change de nom pour devenir Pavillon Élysée. La revue "Construction Moderne" lui consacre une page dans l'édition du 11 février 1899.

En 1907, le Pavillon Élysée change de mains. Il est repris par Gros et Charrier, puis Langer, Gros et Couvert. Un temps désaffecté, il reprend du service sous la houlette de la Maison Lenôtre au milieu des années 1980. Depuis 2018, il est devenu Pavillon Té Élysées.

Référence source

Recherche sur le terrain 2023.

Bibliographie et liens

https://www.parisladouce.com/2023/08/pavillon-elysee-paris-8.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pavillon_%C3%89lys%C3%A9e

Laurent Noët, « Un vestige méconnu de l'Exposition universelle de 1900 : Le restaurant Pavillon Elysée et son décor plafonnant » 2005

« La Construction moderne » 11 février 1889

Numéro d'identification de la fiche : 731654bdecf8b3f6

    

177 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Autres fiches de la même catégorie :

Retour à la catégorie

 

Monumen

Surprise (statue) – Dun-sur-Auron

Statue située square du Docteur Auguste Marie.

26 janvier 2024

138 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Le moissonneur (fondu) – Parc Monceau – Paris (75008)

Statue située à l’origine parc Monceau.

21 janvier 2024

141 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

Monumen

Monnaie de singe (fondu) – Paris, 75009

Localisation à l'origine : Paris, 75009, square Montholon.

16 janvier 2024

151 vues au total, 0 vues aujourd'hui

QR CODE